Côte d’Ivoire : Ouattara peut-il encore garder Guillaume Soro dans son cercle ?

Guillaume Soro fait les choux gras de la presse. Cela devrait continuer tant que la lumière n’aura pas été faite sur sa prétendue conversation téléphonique avec Djibril Bassolé en rapport avec le putsch manqué au Burkina Faso qui circule sur internet. Ce scandale pourrait porter un coup d’arrêt à la relation entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara.

Guillaume Soro, un collaborateur trop gênant pour Alassane Ouattara ?

Guillaume Soro est dans l’impasse depuis la diffusion d’une bande-son sur internet. C’est le buzz autour de cette affaire. Le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire serait l’une des personnes qu’on entend parler sur cet enregistrement avec un interlocuteur qui est présenté comme étant Djibril Bassolé, l’ancien ministre des Affaires étrangères sous Blaise Compaoré.

À la lumière des évènements, le régime d’Abidjan est conscient qu’une attaque contre Guillaume Soro le vise ou le touche directement, à commencer par le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara qui est en étroite collaboration avec l’accusé. Cela soulève inéluctablement une interrogation : Guillaume Soro est-il devenu trop gênant pour Alassane Ouattara ?

Dès son accession à la magistrature suprême, Alassane Ouattara a reconduit Guillaume Soro au poste de Premier ministre. Il faut rappeler que les deux hommes étaient retranchés ensemble à l’hôtel du Golf (grand hôtel de la capitale ivoirienne) lors de la crise post-électorale de 2010. Quelques années plus tard, Guillaume Soro quitte la Primature pour se retrouver au perchoir. À la tête de l’Assemblée nationale, « le jeune loup aux dents longues » de l’arène politique ivoirienne devient le numéro 2 du régime et le dauphin constitutionnel d’Alassane Ouattara.

En prélude à l’élection présidentielle du 25 octobre dernier, Guillaume Soro est nommé président du Conseil politique du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (coalition de partis politiques au pouvoir depuis 2010). C’est dire les liens étroits qui lient les deux hommes.

Dans le document audio en question, on entend l’homme qui passe pour Soro Guillaume affirmer avoir été déconseillé par le chef de l’État ivoirien de se mêler de ce qui se passe au Burkina Faso. Seulement, quelques minutes plus tard, cette même personne transgresse les injonctions de l’homme fort d’Abidjan pour se muer en chef de guerre qui donne des instructions sur la conduite des opérations de déstabilisation des autorités du pays des hommes intègres.

Guillaume Soro déjà lâché par les ouattaristes ?

Face à une communauté internationale de plus en plus friande de dirigeants « blancs comme neige », Alassane Ouattara pour sauver sa face, pourrait être tenté de se défaire de ses collaborateurs devenus trop encombrants au fil du temps et des scandales. Alors qu’il se bat pour donner à son équipe une image beaucoup plus en adéquation avec les exigences de la démocratie, l’écart de conduite de Guillaume Soro et de ces ex-Com’zones parachutés à la tête d’institutions de la République désorganise l’action du premier des ivoiriens.

Habituellement prompte à protéger tous les proches collaborateurs d’Alassane Ouattara, le quotidien Le Patriote, affiche aujourd’hui une certaine distance avec Soro dans cette affaire de la conversation téléphonique, signe non négligeable de l’entrée en délicatesse de ce dernier avec tout le reste du clan.

Vers la fin du « Che Bogota » (le surnom attribué à Soro) ? Guillaume Soro qui a assumé la rébellion armée qui a facilité l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara se laissera-t-il dégommer aussi facilement ? La question reste posée.

Pour se défendre, Guillaume Soro a posté sur Twitter « Je savais que ça allait être dur! Mais je ne savais pas qu’on irait si loin! Grossier! #Fake #gks », clairement trop léger pour se disculper aussi facilement dans  une affaire d’une telle gravité. Des sites proches du PAN l’enfoncent un peu plus en publiant une conversation peu crédible supposée de son échange avec Bassolé. Celle-ci dure quelques minutes et ressemble étrangement à un dossier monté à la va-vite pour casser l’action de celle plus longue qui a circulé en premier. Et des médias qui semblent désireux de s’attirer les faveurs de Soro ne trouvent pas plus solide pour convaincre, ils évoquent un coup monté par des pro-Gbagbo pour liquider le PAN.

Selon vous, Alassane Ouattara est-il en mesure de se séparer de Guillaume Soro ?

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

4 Comments

    Pingback: Côte d'Ivoire : Internet, comment Orange gruge les ivoiriens ? - Afrique Sur 7

  1. Yiougo 16 novembre 2015 20 h 19 min

    celui qui s’inscris en faut n’a qu’a sortir a la télé et répété les mêmes paroles avec les mêmes voix et on vera que c’est faux

  2. Ouédraogo Yacouba 17 novembre 2015 7 h 07 min

    RAS

  3. Pingback: Côte d’Ivoire : Coup de fil au Burkina Faso, Soro enfoncé par Franklin Nyamsi ? - Afrique Sur 7