Côte d’Ivoire : affaire Michel Gbagbo, Guillaume Soro devant la justice française

Guillaume Soro est confronté ces jours-ci à une pression médiatique hors du commun. Cité dans l’affaire des écoutes téléphoniques avec Djibril Bassolé, le Président de l’Assemblée nationale ivoirienne doit répondre à une convocation de la justice française le 24 novembre dans l’affaire Michel Gbagbo, le fils de l’ex-chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo.

Guillaume Soro rattrapé par les démons du passé ?

Guillaume Soro est invité à se présenter devant la justice française le 24 novembre prochain. Motif : la Juge Sabine Khéris souhaite l’entendre à propos de la plainte déposée par Michel Gbagbo en 2012 où ce dernier accuse Guillaume Soro et plusieurs ex-Com’zones de traitements inhumains et dégradants durant toute la durée de sa détention à Bouna (localité située au Nord-Est de la Côte d’Ivoire), d’enlèvement et de séquestration, , apprend-t-on de Abidjan.net.

La Défense de Michel Gbagbo par l’entremise de Me Habiba Touré jointe par téléphone par ALERTE INFO, a confirmé l’information : « Je confirme que la justice française a adressé une nouvelle convocation à Guillaume Soro, le 24 novembre. »

Rappelons que Michel Gbagbo avait été capturé en même temps que son père le 11 avril 2011 alors qu’ils étaient tous les deux retranchés dans un bunker à la résidence du chef de l’Etat. Michel Gbagbo avait été déporté par la suite à Bouna tandis que Laurent Gbagbo était détenu à Odienné (au Nord du pays) avant son transfèrement à La Haye en attendant son procès devant la Cour Pénale Internationale (CPI).

Acculé de part et d’autre, pensez-vous que Guillaume Soro sortira-t-il indemne de cette situation ?

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires