Côte d’Ivoire : Coup de fil au Burkina Faso, Soro enfoncé par Franklin Nyamsi ?

Invité par la chaîne de télévision en ligne EventNewsTV, Franklin Nyamsi s’est prononcé sur la prétendue conversation téléphonique entre le Président du Parlement ivoirien Guillaume Soro et Djibril Bassolé. Le Conseiller spécial de Soro a dénoncé l’acte de Théophile Kouamouo qu’il qualifie de terroriste et de pyromane de l’information.

Franklin Nyamsi accuse Théophile Kouamouo et le FPI

Interrogé par Jean-Paul Oro, Franklin Nyamsi est revenu sur les faits qui sont reprochés à Guillaume Soro via une bande-son mise en ligne par Théophile Kouamouo et qui défraient la chronique. Le Conseiller de Guillaume Soro a d’entrée de jeu mis en cause Théophile Kouamouo pour ses méthodes de travail qui sont assimilables à celles d’un voyou et qu’il juge contraires à l’éthique et la déontologie du métier de journaliste. Selon lui, Théophile Kouamouo est un terroriste et un pyromane de l’information, un pigeon.

Franklin Nyamsi reconnaît que la conversation téléphonique entre Guillaume Soro et Djibril Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères sous l’ère Blaise Compaoré, a bel et bien eu lieu sauf que celle qui circule sur Internet n’est pas la version originale. La version originale de cette conversation, dit-il, dure entre une minute trente secondes et quatre minutes. Franklin Nyamsi pointe du doigt le journaliste d’investigation camerounais d’avoir traficoté un échange à l’origine privée entre les deux hommes en publiant une autre version qui dure elle plus de seize minutes et trente-deux secondes.

Par ailleurs, Franklin Nyamsi estime que le Front Populaire Ivoirien (FPI) n’est pas étranger à cette affaire, car il en est le bénéficiaire et souhaite en profiter pour ouvrir une enquête sur la mort du ministre Désiré Tagro. Se fondant sur un communiqué officiel publié par le FPI et signé de Firmin Krékré, il s’étonne du fait que le parti de l’ex-chef de l’État ivoirien Laurent Gbagbo soutienne l’acte de Théophile Kouamouo sans même chercher à puiser dans le fond et savoir si cette bande-son est authentifiée.

Le porte-voix de Guillaume Soro a annoncé qu’un Conseil d’Avocats a été constitué et devrait porter plainte contre les auteurs de cet acte pour violation et manipulation de conversation privée. Selon ses propres termes, « Théophile Kouamouo et ses complices seront pris à la gorge ».

Cependant, Franklin Nyamsi dit qu’il n’y a rien d’aberrant dans le fait que Guillaume Soro passe un coup de fil à Djibril Bassolé, comme il l’a fait à plusieurs reprises déjà avec Roch Marc Christian Kaboré, Zéphirin Diabré ou encore le Premier ministre burkinabè Isaac Zida. Soro connait toute la classe politique burkinabè, poursuit-il. Il juge qu’il n’existe plus de démocratie au Burkina Faso depuis que l’ordre constitutionnel a été bouleversé le 30 octobre 2014 et qui a abouti au départ de Blaise Compaoré sur un coup d’État orchestré par une partie de l’armée, de l’opposition et de la société civile. Franklin Nyamsi déclare qu’il n’ y a jamais eu de révolution au Burkina Faso. C’est plutôt un coup d’État qui aurait chassé Compaoré du pouvoir.

Aussi, pour le Conseiller de Soro, cette pseudo-révolution a été menée par Roch Marc Christian Kaboré et Zéphirin Diabré qui ont manipulé le peuple à leur guise pour assouvir leurs désirs personnels. Franklin Nyamsi dénonce l’attitude de la France qui a fait « deux poids, deux mesures » en combattant Blaise Compaoré pendant qu’elle soutient Sassou-Nguesso qui briguera un troisième mandat en 2016 du côté du Congo-Brazzaville. Il salue le patriotisme du Président Compaoré qui aurait pu se maintenir au pouvoir en usant de la force mais qui a refusé de le faire pour éviter un bain de sang.

À propos de l’affaire Michel Gbagbo (du nom du fils de Laurent Gbagbo qui a déposé plainte contre Soro pour kidnaping), Franklin Nyamsi reprend la déclaration de Guillaume Soro qui dit n’avoir reçu aucune convocation de la Juge française Sabine Khéris. Il explique cette réaction par le fait que la Juge Khéris n’a pas respecté les formes légales pour l’envoi de cette convocation qui devrait obéir à la procédure suivante : saisir d’abord le ministère des Affaires étrangères de la Côte d’Ivoire avant d’adresser au ministère de la Justice et aux autorités judiciaires ivoiriennes la convocation destinée à Soro Guillaume après qu’une commission rogatoire ait statué sur la question.

En s’en prenant aux nouvelles autorités du Burkina, à la révolution… Franklin Nyamsi n’enfonce-t-il pas Soro Guillaume avec ses déclarations ?

Commentaire

commentaires

23 Comments

  1. Traore 23 novembre 2015 13 h 47 min

    Je suis outré que des étrangers se mêlent de la politique du Burkina Faso. Cela est d’autant plus choquant quand il s’agit d’anciens rebelles qui sont arrivés au pouvoir en massacrant des milliers de personnes, des gens qui n’ont aucune leçon de démocratie à donner au monde. Si le système judiciaire fonctionnait normalement, leur place serait en prison. Qu’ils le veulent ou non le Burkina Faso est résolument engagé sur la voie de la vrai démocratie, pas celle des élections truquées, des criminelles qui cherchent à se reconvertir en hommes d’États. Effectivement cette diatribe contre la révolution burkinabé qui a chassé Blaisse Compaoré du Pouvoir, est une reconnaissance de fait du rôle de Soro dans le coup d’Etat à qui a endeuillé le peuple burkinabé. Il faut que ces faux amis de Blaise face une fois pour toute que le pouvoir de Blaise est fini au Burkina Faso, ils doivent faire le deuil de leurs conneries qu’ils ont eu le loisir d’organiser pendant des années et qui ont fait souffrir plus d’une famille burkinabé et ivoirienne.

  2. Idriss 23 novembre 2015 14 h 22 min

    Apparemment As7 n’a pas lu ou ne sait pas lire ou encore ne veut pas savoir lire (la vidéo de Event news TV)! Sinon, ceux qui ont toute leur raison, ont vite compris que le Dr Nyamsi a « étalé » le procureur FPI déguisé en journaliste et blanchit GSK. S’il y a quelqu’un qui a été enfoncé, c’est bien les terroristes Kouamouo , Oro d’EvenNewsTv et les commanditaires !
    Si les nouvelles autorités transitionnelles du Burkina veulent classer le pays des Hommes Intègres dans le groupe des états VOYOUS, que voulez vous que le Dr Nyamsi dise ?
    Un chat s’appelle un chat ! Qu’il soit Botté ou Intègre !
    Et si vous nous mettiez carrément le lien de la vidéo pour que vos lecteurs fassent leur propre jugement, au lieu de les « embrigader » avec vos commentaires bidons !

    • Paul Trawina 23 novembre 2015 16 h 05 min

      Un Etat voyou ne peut être dirigé que par des voyous. Quand une cohorte de barbares assoiffée de sang humain marche armes à la main avec beaucoup de cynisme sur les cadavres de ses concitoyens, se délectant des pires atrocités qu’elle a commises, crimes dignes d’une épuration ethnique pour s’imposer en dirigeants politiques d’un pays, alors, cet Etat devient malgré lui, en opposition à toutes les bonnes âmes qui le pleure, un Etat VOYOU. Non, Monsieur, le seul Etat voyou dans la sous-région est celui dirigé par les voyous « invités par la CPI à recevoir le prix Nobel de la cruauté bestiale ». Traité notre Etat de voyou après s’être prélassés dans nos hôtels, nos bars et maquis avec l’argent de contrebandes et de racket? Un Etat voyou, est un Etat où des caporaux cuisiniers, des premières classes deviennent des officiers supérieurs, quand des étudiants chômeurs qui ne savaient rien d’autre que mener des grèves se trouvent possédant des mines d’or et de diamants par exemple. Non, mon ami, ici le Burkina que tu connais bien, il n’ y a rien qui s’apparenterait à cela. Même au temps de vos anciens guides, vos amis ont quand même eu la décence de n’être pas arrivé au stade de voyoucratie d’état dans lequel vous êtes aujourd’hui.

    • Lala 24 novembre 2015 17 h 06 min

      La transition burkinabé veut éloigner son pays du groupe des Etats voyous comme la CI, je dis cela parce que depuis cinq ans votre pays est dirigé par les sanguinaires et traitres de Soro et sa suite qui ne sont que des bandits de grands chemins. Si la CI n’a pas levé son petit doigt pour condamner le coup d’Etat le plus bête au monde cela veut tout dire.

    • Esaie 25 novembre 2015 10 h 00 min

      L’Etat voyou c’est celui qui est dirigé par des brigands comme en RCI, regardez un peu les images de la rebellion ivoirienne vous comprendrez qu’on ne peut pas otez la vie de cette maniere à des gens non armés, egorgé des etres humains sans remord mais ce qui est sur ils finiront par se tuer entre eux contrairement aux burkinabes qui ont la ferme volonté de s’unir à present. La mort de IB n’etait que le debut de la lucarne et non la grande porte de l’enfer des aspirants au pouvoir d’Etat en RCI . informe toi mieux avant de prendre position sinon tu cours au ridicule

  3. Paul Trawina 23 novembre 2015 15 h 24 min

    C’est qui encore ce farfelu? Parait-il qu’il est enseignant de philosophie. Il est si terre à terre que je me pose beaucoup de questions sur lui tout en m’inquiétant pour les étudiants dont il pourrait avoir la charge. Il y en a beaucoup comme ça en Afrique avec des titres ronflants, malhonnêtes à souhait et vivant aux crochets de nos hommes politiques super anti démocrates et corrompus.

    • Wilfrid BSSOLET 24 novembre 2015 12 h 03 min

      Merci beaucoup on frère. Voilà qui est bien dit et bien claire.

  4. Lippi 23 novembre 2015 16 h 08 min

    Ce type est un usurpateur : il n’est pas agrégé ! Donc il n’a pas le droit de porter le titre de « Professeur ». En plus, c’est un polémiste ridicule. Il n’a aucun argument de fonds. Il passe son temps à donner des leçons à tous le monde sur tout, et n’importe quoi. Je ne comprends pas pourquoi les journalistes continu à l’inviter dans leurs émissions !

  5. TOURE 23 novembre 2015 17 h 19 min

    Les propos de ce énergumène dissipent toute ombre de doutes qui planaient sur la véracité de cette conversation
    conversation téléphonique.
    Sa lecture de la révolution d’octobre traduit rime parfaitement avec les propos de SORO dans l’écoute téléphonique.
    IL dit aussi je cite:<>
    Monsieur; l’échec du coup d’état apporte un démenti a votre vomissure car pendent que Rock et ZEPH avaient disparu de la circulation, cette même révolution des jeunes a fait plier le RSP que BLAISE pouvait utiliser pour rester au pouvoir.
    Un patriote ne quitte pas son pays, il assume ses responsabilités comme l’a fait le bien aimé Thomas SANKARA ;qui sert aujourd’hui le Burkina bien que mort ,mieux que Blaise Fugitif (honte a lui et ses amis)

    • Esaie 25 novembre 2015 10 h 05 min

      j’adore!!!!!

  6. sekongo wahoti 23 novembre 2015 17 h 29 min

    le journaliste est très partisant

  7. Pingback: Burkina Faso : Mariam, la veuve de Thomas Sankara renonce à rentrer - Afrique Sur 7

  8. ILLY Poulmanogo 23 novembre 2015 22 h 55 min

    Ce type, est le prototype de la mauvaise foie et en plus il n’est pas du tout intelligent ! Son raisonnement me donne la nausée ! Il sali le nom des ivoiriens, je souhaite courage au peuple ivoirien pour se débarrasser de ces idiots mal intentionnés.

  9. Emmanuel 23 novembre 2015 23 h 47 min

    ce monsieur n’a vraiment rien à dire hein.il raisonne comme un gamin.pffff!!!
    courage aux ivoiriens.

  10. Bangba 24 novembre 2015 12 h 13 min

    Le Burkina Faso pays des hommes intègres,pays des hommes moral et spirituel,le Burkina Faso, terre d’accueil et intelligents,le Burkina Faso la jeunesses est très intelligentes et bien éduqué et bien formé.
    Ce pourquoi ce peuple Burkina Faso audacieux,courageux est reconnu pendant la première et la deuxième guerre mondial. Traiter ce peuple de voyous ce insulté votre ami Blaise,car il n’acceptera pas quelqu’un traite les Burkinabé de voyous par des gens qui ont bu le sang de leurs frères et sœurs c’est immoral.

  11. Lala 24 novembre 2015 16 h 37 min

    Ce monsieur est vraiment un lâche, dire que l’insurrection populaire du 30 et 31 octobre n’est qu’un coup d’état monté par Rock et Zeph; cela montre vraiment que Soro est dans le coup.
    M.Nyamsi,selon vous Blaise a été chassé du pouvoir et vous voulez le ramener, j’ai compris votre jeu. Comme dieu est burkinabé vous avez été vaincus.

  12. KINDO 24 novembre 2015 18 h 08 min

    je ne répond pas au coup de pied de l’âne

  13. Sawbarthel 25 novembre 2015 10 h 22 min

    LES CHIENS ABOIENT, LA CARAVANE PASSE

  14. namanyé 25 novembre 2015 14 h 24 min

    Dieu saura répondre au conseiller & co.

  15. kabila 26 novembre 2015 10 h 03 min

    ecoutez cher CONfrères ivoiriens,
    votre liberté s’arrète la ou celle des autres commence! je suis burkinabe et fièr de l’etre et je n’admettrait jamais que vous nous manquiez du respect! le peuple burkinabè a amorcer sn combat pour le changement et la marche vers la democratie, si vous prenez votre pieds a vous faire diriger par des VOYOU alors vivez votre comedie mais de grace laissez nous a l’ecart, ok??

  16. Pingback: Côte d'Ivoire : procès de Séka Séka et Abéhi, Ange Kessi fait des révélations - Afrique Sur 7

    Pingback: Burkina Faso : réformes en cours, Kafando veut dépolitiser l'armée - Afrique Sur 7

    Pingback: Burkina Faso : Gernot Rohr dit adieu aux Etalons. La FBF contre-attaque - Afrique Sur 7