Bénin : des blessés, des morts, désolation et tristesse des Béninois

Le Bénin pleure ses enfants morts et blessés hier jeudi 08 août 2016. Un drame humain est survenu à Tori-Bossito, une bourgade située à une quarantaine de kilomètres de Cotonou, tandis qu’un braquage sanglant a été perpétré le même jour au cœur de la zone commerciale de la capitale béninoise.

Drame au Bénin, des blessés et des morts enregistrés

 Les Béninois sont inconsolables en ce moment. Le Bénin, leur beau petit pays qui se bat et se débat pour entrer dans la modernisation la tête levée, vient de vivre un drame non des moindres. C’est que lors d’une incinération de produits avariés à Tori-Bossito, une bourgade située à quarante kilomètres de la capitale Cotonou, plusieurs morts dont environ 200 brûlés graves ont été dénombrés.

Le bilan de ce drame est lourd et pesant d’une centaine de personnes brutalement arrachées à la vie tandis que les autres sont gravement blessées ou mieux “braisées” (brûlées) au second degré pour avoir tenté de ramasser des produits alimentaires avariés, relate aussi apanews.net. Au regard des images insoutenables, il n’est pas exagéré de parler de tragédie par le feu survenue au Bénin.

Les hôpitaux de Cotonou refusent en ce moment du monde, tant les corps brûlés mais en vie et sans vie empêchent que d’autres chemins se frayent pour les simples patients qui viennent faire de bénignes consultations.A quarante kilomètres plus loin, cette fois à Cotonou même, des braqueurs ont montré aux forces de sécurité qu’elles n’étaient pas les seules à savoir manier les armes à feu. Comme dans un duel digne de films western, les coups de feu ont retenti comme jamais en ce endroit du Bénin, à cause du sempiternel nerf de la guerre : l’argent. En effet, des millions ont été emportés par les bandits laissant au moins un policier grièvement blessé et la voiture touchée par balle du directeur adjoint de cabinet du Maire de Cotonou.

Ne se sentant pas en sécurité, et vivant avec la peur au ventre pour leurs biens et leurs enfants, les Béninois exigent la démission du Ministre de l’Intérieur et du Directeur général de la police nationale, le temps de mûrir la réflexion et voir que décider au sujet de l’impuissance de leur Président Patrice Talon.

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.