Musique d’Afrique : Franko, défenseur des femmes battues !

Avec « Faut pas taper sur Madame« , son nouveau titre, l’artiste camerounais Franko se fait le nouveau défenseur des femmes battues. Toujours sur un rythme très dansant, plaisant, mais qui laisse un espace à l’écoute des paroles, le rappeur de 28 ans qui s’était mis l’Afrique et plusieurs pays d’Europe à ses trousses avec « Collé la petite«  est de retour.

Franko « Faut pas taper sur Madame »

Dans ce titre dont le clip a été mis en ligne le 16 septembre dernier, Franko touche à un sujet bien connu de l’histoire des couples sur le continent africain, mais aussi d’ailleurs. Le natif de Douala brosse ici le portrait de ces hommes qui pensent obtenir le respect de leurs femmes par la douleur des coups qu’ils leur portent. « Faut pas taper sur madame, elle n’est pas un tam-tam », dit-il dans cette chanson accompagnée d’un clip tout aussi simple et efficace dans la transmission du message qu’il porte.

On y retrouve un décor de villages ou de quartiers très pauvres qu’on trouve partout en Afrique. Un intérieur de maison dans ce même clip fait penser à la classe moyenne sur le continent, signe que la chanson concerne toutes les couches sociales. Cette piqure de rappel est plus que bien venue pour une génération d’Africains qui a toujours besoin de se faire rappeler ce qu’elle sait déjà.

Quelle que soit la raison du désaccord, la discussion vaudra toujours mieux que la douleur des points. Une femme qui se sent aimée et respectée reste fidèle à son homme, quelle que soit sa situation financière. L’argent ne faisant pas le bonheur, celle qui a tout, mais qui passe pour un « tam tam » finit toujours par prendre le large un jour.

« Faut pas taper sur Madame », un titre vivement recommandé par Afrique Sur 7 à ses lecteurs.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.