Côte d’Ivoire : Kandia Camara promet une « riposte sauvage et inoubliable » aux instituteurs grévistes

Mme Kandia Camara est la Ministre de l’Education Nationale du régime Alassane Dramane Ouattara. En réponse aux instituteurs opposés aux cours de mercredi qui projettent entrer en grève illimitée les jours à venir, celle qui a en charge l’éducation des jeunes ivoiriens promet à ces grévistes une  » riposte sauvage et inoubliable « . Les mots comme les actions n’ont-ils pas besoin d’éducation?

Kandia Camara veut régler les problèmes à la « sauvage »

Mme Kandia Camara, la Ministre de l’Education nationale, a le sommeil trouble en ce moment. Sa décision de faire cours les mercredis aux tout-petits, entérinée en Conseil des Ministres, semble ne toujours pas passer au sein des acteurs même de l’Enseignement primaire, à savoir les instituteurs.

Réunis au sein du Mouvement Ivoirien pour la Défense des Droits des Instituteurs (MIDD) conduit par M. Mesmer Comoé, le secrétaire général dudit syndicat, les instituteurs de Côte d’Ivoire ont annoncé une grève illimitée le week-end dernier dans les prochains jours. Cette annonce n’est pas du goût de la Ministre de Ouattara qui, lors d’un point de presse hâtivement organisé à cet effet, tiendra les propos suivants : « Les enseignants ont été consultés depuis le mois d’avril sur cette décision. Mesmer Comoé a participé à toutes les rencontres (…) Tous les syndicats ont donné leur accord y compris le MIDD. Mesmer évolue en eaux troubles. Il n’enseigne pas. Il est payé à ne rien faire. Tout ce qu’il connait c’est l’argent. Il ne connait pas la souffrance des enseignants. Il crée des crises pour se faire de l’argent. Il a un train de vie différent des autres instituteurs. Son syndicat à un précompte minimum de 75 millions de FCFA par an. Dans aucun pays du monde, l’employé n’exige un régime de travail à son employeur. Mesmer veut agir à la place du gouvernement », a t-elle dit avant de répliquer à la menace :

« Il veut organiser une grève sauvage et illimitée. Je vous demande de lui dire que la riposte sera sauvage et inoubliable pour lui. Trop c’est trop, ça suffit, la recréation est terminée. S’il enclenche cette grève, elle sera sa dernière. Je vais l’affecter dans une école de l’intérieur du pays, parole de Kandia. Je rassure les enseignants, les élèves et les parents d’élèves qu’ils peuvent vaquer à leurs occupations. Leur sécurité sera garantie. Celui qui touche à un cheveu de quelqu’un dans une école, sera radié de la fonction publique. J’engagerai des poursuites judiciaires contre les concernés et Mesmer Comoé sera tenu pour responsable, pour tout acte de violence dans une école. Il faut respecter le droit des autres. Nous ne voulons plus de violence à l’école. Nous voulons des enseignants nouveaux qui pensent à la réussite des enfants. Désormais tous les membres des syndicats vont travailler. Plus de 1000 syndicalistes à Abidjan n’enseignent pas. Je vais mettre fin à tout cela, » a t-elle dit le visage sombre et les lèvres rouges de colère.

Cinq instituteurs perturbateurs de Cocody Aghien en payent déjà les frais. Ils ne seront pas admis cette année dans une salle de classe. La Ministre Kandia veut se conformer à la norme internationale, appliquée au sein de l’Organisation de Coopération et Développement Economique (OCDE), qui requiert 165 jours de travail sur les 365 jours de l’année.

Toutefois, de grève sauvage illimitée à une riposte sauvage et inoubliable, veillons à ce que les enfants n’aient pas à jamais une éducation sauvage…à l’image des propos de leurs acteurs!

Commentaire

commentaires

Comments are closed.