France – CIV : match amical, les Éléphants ratent de peu les Bleus

Le match amical tant attendu entre Les Bleus français et les Éléphants de Côte d’Ivoire n’a véritablement pas été étincelant. Comme son nom l’indique, la rencontre entre ces deux sélections s’est également soldée par un score tout aussi amical (0-0).

Les Bleus et les Éléphants se séparent dos à dos

La rencontre entre vice-champion d’Europe et champion d’Afrique qui s’annonçait très prometteuse a pourtant laissé les observateurs sur leur faim. En effet, Les Bleus ont livré un match amical contre les Éléphants, ce mardi, au stade Bollaert-Delelis de Lens. En dépit de leur euphorie des 15 premières minutes, les locaux n’ont pu trouver le chemin du filet. Les poulains de Didier Deschamps n’ont véritablement pu se créer des occasions franches pour prendre à défaut Gbohouo Silvain. À contrario, les Ivoiriens sont revenus dans le match, manquant de peu de scorer sur une frappe sèche d’Adam Traoré. Le but marqué dans la foulée par Salomon Kalou a été logiquement refusé pour position de hors-jeu.

Durant toute la rencontre, ce sont plutôt les visiteurs qui ont été très entreprenants. Serge Aurier, Serey Dié, Jonathan Kodjia et toute la Séléphanto ont véritablement mouillé le maillot. Le hic, c’est leur manque d’inspiration devant les buts adverses, maintenant les cages de Benoît Costil, le portier français, inviolés. L’absence de Gervinho au sein de la sélection ivoirienne s’est également fait ressentir.

Ainsi que le déplore Michel Dussuyer, l’entraîneur de la sélection ivoirienne : « C’est sûr que c’est compliqué de se passer d’un garçon comme Gervais (Gervinho). Car à tout moment, c’est quelqu’un qui est un créateur de danger, et qui peut déstabiliser une défense. On sait qu’on ne l’aura pas pour la CAN, donc on se prépare sans lui. » Puis, il tire des leçons de ces rencontres : « C’est vrai que sur les deux matchs, on a eu quelques occasions qu’on n’a pas pu convertir. On n’a pas été réaliste pour gagner nos matchs, mais je pense qu’on s’est créé des occasions et c’est ça le plus important. » À deux mois de la CAN, les Ivoiriens espèrent tout de même que leur sélection se trouvera un buteur maison. Car, il convient d’aller défendre leur titre de champion d’Afrique au Gabon.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.