Côte d’Ivoire: fête de fin d’année, le conseil de Révolution: « je ne bois plus »

Les fêtes de fin d’année riment généralement avec des soirées très arrosées en alcool et autres excitants. Ce qui conduit généralement à des débordements aux conséquences incalculables. Le groupe zouglou Révolution a donc décidé d’interpeller tout un chacun à travers le titre « Je bois plus ».

Révolution tire un trait sur l’alcool

En Côte d’Ivoire comme partout ailleurs en Afrique, l’alcool est omniprésent lors des différentes célébrations. Ainsi, à la faveur des fêtes de fin d’année, les bars, maquis, boites de nuit et autres bistrots seront pris d’assaut par les noceurs pour fêter la rentrée dans le Nouvel An, 2017. Mais malheureusement, certains vont lever tellement le coude qu’ils pourraient en perdre la vie. De même, des accidents de la circulation et autres dégâts dus à la dose enivrante seraient à redouter durant cette période.

C’est donc pour éviter de tomber dans des travers irréparables que Révolution, le groupe ivoirien faiseur de Zouglou, un rythme du pays, a décidé de tirer sur la sonnette d’alarme en évoquant dans leur tube « Je bois plus », les conséquences de l’abus d’alcool. Loin d’être une censure pour les picoleurs, il s’agit tout simplement d’attirer leur attention sur la dose qu’ils vont ingurgiter pendant la fête. L’année 2017 arrive dans trois jours et les débits d’alcool ne désemplissent déjà plus. Chacun est averti. La Croix bleue veille également au grain afin de parer à toute éventualité.

Faites la fête, mais n’oubliez pas que l’excès d’alcool est un véritable danger pour soi et pour l’entourage. À bon entendeur !

Commentaire

commentaires

Comments are closed.