Afrique : Samuel Eto’o Fils salue la vision d’Infantino d’un Mondial à 48

Samuel Eto’o Fils s’est clairement exprimé en faveur d’un accroissement du nombre d’équipes participant à une phase finale du Mondial. C’était lors des Globe Soccer Awards à Dubaï où l’ex-international camerounais a estimé qu’avec 48 équipes, l’Afrique aurait ses chances.

Samuel Eto’o Fils milite pour le développement du football africain

Quel footballeur professionnel ne rêve-t-il pas de participer à une phase finale de coupe du monde ? Malheureusement, la restriction faite avec 32 équipes actuellement n’admet pas l’éclosion de certaines sélections africaines qui mériteraient pourtant une place. C’est donc pour remédier à cette injustice que Samuel Eto’o Fils milite pour un Mondial à 48 équipes. Avec cet accroissement, le nombre des équipes africaines participantes pourrait passer de cinq à sept voire huit. Aussi, reconnait-il : « La Coupe du monde à 48 équipes, c’est une chance pour l’Afrique. » Avant d’ajouter : « Ce serait aussi un moyen de booster le développement du football dans davantage d’endroits et de renforcer les structures dont nous avons tant besoin pour solidifier notre football. Participer à une Coupe du monde, c’est un ciment pour le football d’un pays, mais aussi pour une nation entière. »

Face à la critique du sélectionneur allemand, Joachim Löw, d’un Mondial au rabais en cas d’accroissement du nombre de participants, l’ex-capitaine des Lions indomptables du Cameroun se veut plutôt rassurant. « Si tu veux prouver que tu es le meilleur, tu dois gagner et battre tous les autres. C’est pour cela que le tour supplémentaire de seizièmes de finale est vraiment intéressant. » Car pour lui, tout est possible sur un seul match.

En outre, le quadruple ballon d’or africain s’insurge contre le fait que le Libérien George Weah n’ait pu participer à un Mondial. De même, il s’interroge sur les chances du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, du Sénégalais Sadio Mané ou d’autres grands footballeurs africains d’une participation à la coupe du monde avec l’actuelle formule à 32 équipes.

Gianni Infantino et le soutien des Africains

Notons que c’est Gianni Infantino, président de la FIFA qui a fait cette proposition alors qu’il était candidat au poste. Il entend réitérer sa position lors de la réunion du Conseil de la FIFA à Zürich les 9 et 10 janvier prochain. L’idée divise certes les spécialistes actuellement. Mais des experts sont à pied d’oeuvre pour voir sa faisabilité dès le Mondial 2026. Le soutien d’Eto’o fils à cette proposition vaut donc son pesant d’or. Certainement que d’autres sommités du football africain tels Didier Drogba, Yaya Touré, ou Emmanuel Adébayor lui emboiteront le pas. Il y va de la représentativité du football africain.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.