Gambie : le Gal Ousman Badjie, le CEMA de Jammeh, sort de sa reserve

La crise politique gambienne pourrait virer à l’affrontement militaire si tel est que la médiation conduite par la CEDEAO échouait. C’est dans ce conteste qu’Ousman Badjie, le chef d’État-major de l’armée gambienne, témoigne de sa loyauté à Yahya Jammeh.

La loyauté du Gal Ousman Badjie à Jammeh

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’on s’achemine vers une empoignade entre les acteurs politiques gambiens. En effet, la crise née du refus de Yahya Jammeh de céder le pouvoir au président Adama Barrow pourrait virer à l’affrontement militaire au cas où le 19 janvier prochain, la passation de charge n’était pas effective entre le nouvel élu et le sortant. Car les médiateurs de la CEDEAO, appuyés par certains chefs d’État africains, semblent envisager cette possibilité.

Aussi, le camp Jammeh semble également affûter ses armes pour faire face à toutes éventualités. C’est dans cette atmosphère de guerre froide que le général Ousman Badjie, chef d’État-major de l’armée gambienne a assuré au président Jammeh toute sa loyauté et le soutien indéfectible de l’armée gambienne.

Une telle profession de foi n’est nullement fortuite, eu égard à la tension qui prévaut en ce moment à Banjul. La pression nationale et internationale ne cesse de croitre de plus en plus à l’approche de la date constitutionnellement indiquée. Aussi, la crainte d’un affrontement gagne donc la population gambienne dont une bonne partie a commencé à se réfugier au Sénégal. Selon certaines indiscrétions, Yahya Jammeh aurait déjà fui la Gambie pour s’exiler à Conakry.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.