Gambie : à quand la prise de pouvoir effective d’Adama Barrow ?

La date constitutionnellement indiquée pour investir le nouveau président gambien approche, alors que le président sortant reste intransigeant. Toutefois, Adama Barrow tient à ce que son investiture se passe dans le délai requis malgré la volte-face de Jammeh.

Les partisans d’Adama Barrow donnent de la voix

Toutes les attentions semblent focalisées sur le 19 janvier en Gambie. Car c’est en principe la date officielle d’investiture d’Adama Barrow, le nouveau président gambien élu le 1er décembre dernier. Mais le hic, c’est que Yahya Jammeh, le président sortant, refuse de céder le pouvoir au vainqueur. La coalition de l’opposition ne veut cependant se laisser compter outre mesure : « L’investiture d’Adama Barrow aura lieu. Yahya Jammeh se mettra hors-la-loi, s’il persiste à ne pas reconnaitre sa défaite. » Puis le porte-parole du président Barrow d’ajouter : « Tout perdant a le droit de déposer des recours, mais l’investiture du président déclaré élu par la commission électorale aura bel et bien lieu. » Pour lui, l’ex-homme fort de Banjul use de manoeuvres dilatoires pour semer la confusion chez ses partisans, leur faisant croire que l’investiture n’aurait pas lieu à la date prevue.

Et pourtant, la situation est véritablement en train d’échapper à l’ancien dictateur gambien. L’examen de son recours déposé devant la Cour suprême n’a pu se faire le 10 janvier comme préalablement indiqué. Les cinq juges suprêmes (Nigérians et Sierra-léonais) ont annoncé n’être disponibles qu’en mai prochain. C’est dans cette totale confusion qu’une mission de la CEDEAO conduite par Ellen Johnson Sirleaf et Muhammadu Buhari se rendra, vendredi prochain, à Banjul pour réitérer leur appel à Yahya Jammeh de quitter le pouvoir. Au cas où il refuserait, une intervention militaire pourrait l’y contraindre. Mais le président Jammeh semble s’être préparé à cette éventualité. Il a donc anticipé en déployant son armée dans tous les coins névralgiques de la Gambie. la psychose est donc grandissante dans ce petit pays quasiment enclavé dans le Sénégal.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.