Côte d’Ivoire : La BAD décaisse 264 M$ pour le 4e pont d’Abidjan

La réalisation du projet de construction du 4e pont d’Abidjan se précise de jour en jour. La BAD vient d’approuver un prêt de 264 millions de dollars à l’État ivoirien pour la réalisation de l’ouvrage.

La BAD ouvre la voie du 4e pont

Depuis l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir, la construction de grands ouvrages est l’une des priorités de son gouvernement. Aussi, après la réalisation de plusieurs infrastructures, dont le 3e pont dénommé « Pont Henri Konan Bédié », voilà que le président ivoirien vient de recevoir de l’eau à son moulin pour la réalisation d’un autre projet d’envergure. En effet, la Banque africaine de développement (BAD) a consenti un prêt de 264 millions de dollars (132 milliards de FCFA) à la Côte d’Ivoire pour la construction d’un 4e pont à Abidjan. Ainsi que le justifie Akinwumi Adesina, le président de la BAD : « La BAD soutient fermement le Président Alassane Ouattara. » Avant d’ajouter : « Sous sa gouvernance, la Côte d’Ivoire réalise l’une des meilleures performances économiques mondiales. »

D’une longueur de 1400 mètres, ce pont reliera les communes du Plateau et d’Adjamé à celle populaire de Yopougon. Ce sera donc une bouffée d’oxygène pour les usagers qui rallient quotidiennement ces communes. Car les embouteillages et autres engorgements de la voie publique (autoroute du nord) vont quelque peu s’amenuiser. Le trafic est estimé à au moins 70.000 véhicules par jour. Mais d’ores et déjà, la population fait une doléance aux autorités ivoiriennes afin d’être exemptée de tout péage. Ou bien, même si péage il y a, que le montant soit très dérisoire pour permettre au citoyen lambda de l’emprunter sans trop de soucis.

Les travaux de cet ouvrage pourraient donc démarrer dans quelques mois. Sauf que les tensions sociales et autres mutineries constituent de véritables obstacles à sa réalisation. Le gouvernement ivoirien devrait donc s’activer pour créer un climat social propice au développement. D’autant plus que l’émergence à l’horizon 2020 implique également le bien-être des populations.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.