Chine : La 5G, le nouveau défi des entreprises chinoises pour 2020

Lors du Mobile World Congress à Barcelone, les entreprises chinoises n’ont nullement voulu être en reste de l’avancée technologique. Mieux, les entreprises de l’Empire du Milieu se sont engagées à être les premières à expérimenter la 5G, avant toutes leurs concurrentes.

La 5G, le rêve obsessionnel des firmes chinoises

C’est une lapalissade que d’évoquer la volonté de la Chine d’être à la pointe dans n’importe quel domaine. Cette assertion est d’autant plus fondée les entreprises chinoises sont prêtes à se battre pour prendre la tête dans le domaine de la 5G. En effet, lors du Mobile World Congress de Barcelone qui vient de s’achever, plus de 2.000 exposants venus de plus de 100 pays et régions y étaient présents et le nombre de visiteurs a atteint près de 100.000. Aussi, avec l’introduction de nouveaux produits, on peut constater que les entreprises chinoises sont en pointe à l’échelle mondiale dans le développement et la recherche des technologies de communication mobile de la cinquième génération (5G).

Présenté à l’exposition, le Huawei P10 est le premier téléphone intelligent au monde à pouvoir connecter le réseau 4.5G, sur lequel la vitesse de téléchargement est deux fois plus rapide que sur un téléphone mobile 4G et la connexion est d’ailleurs meilleure. De même, ZTE a présenté le Gigabit Phone, « prototype du premier téléphone intelligent révolutionnaire du monde ». Car le portable possède une vitesse de téléchargement allant jusqu’à 1 gigabit par seconde. Ce qui signifie que l’utilisateur pourra faire l’expérience de la 5G avant même son avènement.

À en croire Zhang Jianguo, vice-président principal de ZTE, pendant les ères 2G, 3G et 4G, les entreprises chinoises n’ont cessé d’aller de l’avant pour rattraper leur retard. Mais aujourd’hui, le statut et la capacité de ces entreprises continuent d’être renforcés dans le domaine de la 5G.

Les efforts du gouvernement pour se doter de la 5G

Le gouvernement chinois attache par ailleurs une grande importance au développement et à la promotion du domaine 5G. Ainsi, des essais pilotes ont été menés l’année dernière afin de tester les résultats en la matière. Tout cela permettra à la Chine de garder, voire de devancer le niveau mondial dans le R&D de la 5G. On espère que les entreprises chinoises seront en pointe pour amener les fabricants et les praticiens de l’industrie mondiale des communications à élaborer des normes communes de 5G . Par rapport à d’autres, l’industrie des communications mobiles a pour caractéristique principale d’être étroitement liée au développement des standards.

C’est à juste titre qu’avoir le droit de s’exprimer sur la fixation des normes conduit inéluctablement au développement industriel. Les discordes concernant la détermination des normes de la future 5G, en plus des choix technologiques et de marché, sont davantage une affaire d’intérêts nationaux.

Selon le calendrier de la 5G publié par l’Union internationale des télécommunications, les propositions et normes de la technologiques, elles seront achevées en 2020. Celles de différents pays devraient être soumises d’ici le 30 juin 2018. L’année dernière, le programme PolarCode de Huawei a été sélectionné comme l’une des normes 5G, faisant de Huawei la première entreprise chinoise à entrer dans l’accord-cadre des communications de base.

Des experts lèvent les préalables et lancent des tests pour la 5G

Des experts du domaine estiment que l’adoption du code de polarisation est d’une grande importance pour les développements de l’entreprise à l’ère 5G. La Chine a une ambition glorieuse pour promouvoir et développer la technologie de haut débit. En 2016, le développement de la 5G a été inscrit dans le projet « Fabriqué en Chine 2025 », le 13e Plan quinquennal et le « Plan national sur les technologies de l’information du 13e Plan quinquennal ».

Récemment, le Ministère chinois de l’Industrie et du Commerce a annoncé avoir construit dans le district de Huairou à Beijing le plus grand terrain de test pour la nouvelle norme. Des entreprises chinoises et étrangères phares y ont participé. Ce projet est donc en mesure de fournir un environnement d’essai et de contribuer à l’uniformisation et le développement de normes de l’industrie 5G.

De son côté, Zhang Feng, ingénieur en chef au ministère, a déclaré récemment que la Chine a procédé, dès le début de 2016, à des essais de recherche et de développement. Pour le moment, le processus est entré dans sa deuxième phase. La Chine prévoit de la lancer à des fins commerciales dès 2020.

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.