La “revenge porn”, c’est désormais terminé sur Facebook

Facebook entend poser des garde-fous pour éviter que son réseau soit utilisé à des fins détournées. Pour ce faire, le réseau social a décidé de mettre en place une procédure de protection pour ses utilisateurs.

Quand Facebook protège l’intimité de ses utilisateurs

Les réseaux sociaux deviennent de plus en plus un canal pour s’exhiber ou exposer la nudité de certaines personnes. Qui ne se souvient pas de Nathalie Koah, une ex-compagne supposée d’Eto’o Fils, dont des photos nues ont été publiées. Ainsi, Facebook s’est engagé à protéger ses utilisateurs sur Messenger ou Instagram en évitant la publication d’images ou de vidéos intimes.

Antigone Davis, chef de la sécurité globale du réseau, lève un coin de voile sur la stratégie mise en place : « Lorsque ce type de contenu souvent appelé +porno vengeur+ nous est signalé, nous pouvons maintenant empêcher qu’il ne soit partagé sur Facebook, Messenger et Instagram. » Puis, elle ajoute : « Cela fait partie de nos efforts continus pour créer une communauté sécurisée sur Facebook et en dehors. »

En pareille occurrence, aucune image intime ne peut désormais être partagée sans autorisation préalable de l’ex-partenaire. Tous les contrevenants à cette mesure verront leurs comptes désactivés. Pour les démasquer, le réseau de Mark Zuckerberg a développé une technologie de reconnaissance. Les adeptes de la «revenge porn» sont donc avertis.

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.