CIV : Affaire cache d’armes, des experts onusiens viennent enquêter

Une mission d’experts onusiens est en route pour la Côte d’Ivoire afin d’enquêter sur la découverte de cache d’armes. A en croire Bruno Koné, ces experts seraient déjà sur place pour tenter d’élucider cette rocambolesque affaire éclaboussant le PAN.

Les experts onusiens s’intéressent à l’affaire de cache d’armes

L’effroyable découverte de cache d’armes à Bouaké lors de la récente mutinerie inquiète la communauté internationale. En effet, des AK47, lances-roquettes et autres minutions ont été découverts au domicile de Koné Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul, le directeur du protocole de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne. La justice s’est certes saisie de l’affaire et a procédé à l’audition du principal mis en cause. Ainsi que le confirme Bruno Nabagné Koné, porte-parole du gouvernement : « Le dossier est chez le procureur, c’est la justice. » Mais, l’ONU a également décidé d’en savoir davantage par l’envoi d’experts afin d’enquêter. Ces derniers seraient arrivés à Abidjan depuis ce mercredi 7 juin pour mener leurs investigations.

Redoutant un regain de violences en Côte d’Ivoire, les Nations unies entendent parer à toutes éventualités. A cet effet, les experts onusiens s’emploieront à mettre à nu l’origine des armes découvertes en mai dernier. S’agit-il des armes achetées pour la rébellion et pour la défense du président Alassane Ouattara ? Ou plutôt des armes récemment acquises ? Si tel est le cas, à quelles fins auraient-elles été achetées et entreposées chez un civil ? Quoi qu’il en soit, Soul to Soul continue de marteler qu’il n’était « ni l’acquéreur ni le propriétaire de ces armes ».

Guillaume Soro refuse également de se prononcer sur ce sujet. Il évoque donc son « devoir de réserve et le secret défense en tant qu’ancien ministre de la Défense ». N’empêche qu’il appelle son collaborateur à « faciliter autant que possible le travail des enquêteurs ».

Notons que le gouvernement ivoirien prend très au sérieux cette affaire, et compte en élucider les tenants et les aboutissants. D’autant plus qu’un rapport de l’ONU indique que l’ex-chef rebelle détient environ 300 tonnes d’armes par dévers lui. L’Etat a donc renforcé son arsenal militaire par l’acquisition de nouveaux matériels, dont des hélicoptères de type MI 24.

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.