Lee Jae-Yong, l’héritier de Samsung, condamné à cinq ans de prison

La Choigate vient de faire une autre grosse victime, en la personne de Lee Jae-Yong. L’héritier de Samsung vient d’écoper de cinq ans d’emprisonnement pour corruption.

Lee Jae-Yong derrière les barreaux pour cinq ans, Samsung en péril ?

Le scandale de corruption qui a entrainé la destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye continue de faire des victimes. Lee Jae-Yong (49 ans) a été condamné, ce vendredi, à cinq années d’emprisonnement par la justice de son pays. Il a, en effet, été reconnu coupable de corruption, abus de biens sociaux, parjure et d’autres chefs d’accusation en rapport avec des versements Choi Soon-Sil. Cette dernière était en quelque sorte la shadow conseillère (conseillère de l’ombre) de la présidente Park.

Les Autorités judiciaires indiquent que l’héritier de Samsung avait versé 8,9 millions de wons (6,6 millions d’euros) de pot-de-vin à cette dame pour convaincre les membres du gouvernement de faire pencher la balance de son côté lors de la passation générationnelle à la tête de l’entreprise en 2014, alors que Lee Kung-Hee, père de l’accusé, était victime d’une crise cardiaque.

En dépit des différentes contestations de M. Lee, la justice l’a cependant condamné à cinq ans de prison. Le juge a toutefois été plus clément que le parquet qui avait requis 12 ans de réclusion contre l’héritier. Les avocats du vice-président de Samsung Electronics ont aussitôt annoncé leur volonté d’interjeter appel. Quant aux nombreux partisans du patron de la firme sud-coréenne qui se sont massés autour du palais, ils ont éclaté en sanglots dès le prononcé du verdict.

Cette condamnation intervient au lendemain de la sortie officielle du Galaxy Note 8 qui fait d’ores et déjà sensation.

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.