Côte d’Ivoire – Ghana : Frontière maritime, Ouattara ne lâche pas l’affaire !

Dans le conflit frontalier opposant la Côte d’Ivoire et le Ghana, le TIDM a tranché en faveur du second cité. En dépit de la délimitation de la frontière maritime entre les deux pays, Alassane Ouattara entend toujours négocier. Le président ivoirien se rendra donc à Accra, le 16 octobre prochain, pour y rencontrer son homologue ghanéen Nana Akufo-Addo.

Alassane Ouattara veut renégocier la délimitation de la frontière maritime

Le verdict du Tribunal international du droit de la mer (TIDM) est sans appel. La délimitation de la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana a été faite au profit de la partie ghanéenne. Et pourtant, ce bassin sédimentaire est réputé très riche en hydrocarbures. Le plus fourni de la sous-région ouest-africaine, dit-on.

C’est donc à leur corps défendant que les Autorités ivoiriennes ont accueilli cette décision de justice, en laquelle elles avaient pourtant fondé tant d’espoir. En témoigne la somme d’au moins trois-millions de dollars dépensés pour s’attacher les services d’experts et autres avocats. Abidjan a cependant accepté de se plier à cette décision sans aucune autre forme d’interférence.

Mais comme il fallait s’y attendre, le président Alassane Ouattara effectuera une visite de travail et d’amitié à Accra. À la tête d’une importante délégation ministérielle, le chef de l’Exécutif ivoirien séjournera dans la capitale ghanéenne du lundi 16 au mardi 17 octobre prochains. Il s’agira (officiellement) pour les deux États de renforcer leurs relations de coopération et de fraternité. La partie ivoirienne entend par ailleurs négocier auprès du Ghana pour profiter de ce bloc offshore qui attise tant de convoitises.

Notons que la Côte d’Ivoire espérait accroitre sa production de pétrole à 200.000 barils par jour d’ici à 2020. Cette manne pétrolière qui se trouve à la frontière ivoiro-ghanéenne était donc une aubaine pour atteindre ces objectifs. Mais hélas, la justice a tranché. “Dura lex sed lex” (aussi dure soit-elle, la loi c’est la loi).

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.