Burkina Faso : Assignation en résidence surveillée pour Djibrill Bassolé

Le général Djibrill Bassolé, remis en liberté provisoire, ce mercredi, n’aura finalement pas passé la nuit dans sa résidence privée. Le procureur militaire a obtenu l’assignation en résidence surveillée de l’ancien ministre burkinabè des Affaires étrangères.

Djibrill Bassolé sous haute surveillance

L’annonce de la liberté provisoire de l’ex-ministre des Affaires étrangères Djibrill Bassolé avait suscité de vives protestations. Des associations de la société civile avaient pris d’assaut le tribunal militaire pour crier leur mécontentement. Des associations de la société civile, dont le balai citoyen, ont montré leur indignation devant cette décision judiciaire qualifiée d’injuste. À Ouagadougou, plusieurs manifestations ont eu lieu pour dire non à la mise en liberté provisoire du général Bassolé.

Au tribunal militaire de Ouagougadou, le procureur militaire a finalement obtenu l’assignation en résidence surveillée, dans un lieu autre que le domicile privé du concerné. Le général n’a donc pas passé la nuit chez lui comme le préconisaient ses avocats. Mais dans une résidence gardée secrète dans le quartier chic de Ouaga 2000. Même avec cette décision, il n’est pas sûre que la pression redescende chez les populations toujours opposées à sa mise en liberté, selon les explication d’un observateur.

Djibrill Bassolé est poursuivi par la justice militaire burkinabè pour « haute trahison » dans le cadre de l’enquête sur le coup d’État manqué de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) de septembre 2015 contre la Transition politique dirigée alors par Michel Kafando. Sa mise en liberté provisoire intervient quelques jours après le renvoi de l’audience de la chambre de contrôle au 25 octobre prochain. Celle-ci doit confirmer ou infirmer les charges contre les 107 inculpés, civils et militaires.

Vous voulez joindre la rédaction de AFRIQUE-SUR7.FR, envoyez-nous un message à l’adresse : INFOS@AFRIQUE-SUR7.FR. Nous reprendrons contact avec vous si besoin.

Commentaire

commentaires

Comments are closed.