CAF : visé par une enquête, est-ce la fin de règne pour Issa Hayatou ?

Issa Hayatou est actuellement dans le viseur des autorités judiciaires égyptiennes qui ont décidé d’ouvrir une enquête à son sujet. Il est reproché au président de la CAF d’avoir abusé de son pouvoir dans l’attribution de certains marchés.

Issa Hayatou épinglé pour corruption ?

Le monde du football connait tellement de remous actuellement qu’Issa Hayatou pourrait craindre pour son poste à la CAF. En effet, les autorités égyptiennes accusent le président de la Confédération africaine de football (CAF) d’avoir attribué des droits de retransmissions de plusieurs tournois africains à la société Lagardère sport par un accord de gré à gré. Alors que la loi égyptienne exige un appel d’offres en pareille occurrence. Aussi, la CAF devrait-elle se soumettre à la législation nationale, surtout que son siège se trouve au pays des Pharaons.

Toutefois, Junior Binyam, directeur de communication de la confédération, déclare n’avoir reçu aucune notification dans ce sens pour l’instant. De même, la société Largardère, bénéficiaire du contrat litigieux, fustige des allégations non fondées de la partie égyptienne.

Comme Sepp Blatter à la FIFA, Hayatou pourrait également être dans la tourmente si ces accusations sont avérées. À la tête du football africain depuis 1988, le Camerounais pourrait être poussé vers la sortie en cas de confirmation. À 70 ans révolus et quelque peu affaibli physiquement, il pourrait être véritablement sur la sellette. Lui qui a assuré l’intérim de la présidence de la FIFA (octobre 2015 à février 2016) après la suspension Blatter. Et l’ancien professeur d’éducation physique et sportive au Cameroun en est bien conscient.

Lire la suite.

Gabon 2017 : Les 4 Groupes de la CAN 2017 promettent des étincelles

La fête du football africain s’annonce en grande pompe après le tirage au sort des poules effectué à Libreville hier. La composition des quatre groupes de la CAN 2017 laisse entrevoir de chaudes empoignades entre les sélections nationales lancées à l’assaut des Éléphants.

Les 4 poules de la CAN 2017 constituées

La Confédération africaine de football (CAF) a procédé, ce mercredi, au tirage de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017). Aussi, à première vue, les 4 poules issues du tirage se veulent toutes équilibrées, même si d’aucuns qualifient d’ores et déjà le Groupe B de poule de la mort. En effet, il est indéniable que ce sont les seize meilleures Nations africaines du moment qui seront à cette compétition. Aussi, toutes viendront jouer crânement leur chance pour tenter de détrôner les Éléphants de Côte d’Ivoire, champions en titre. Pour l’ouverture de cette 31e édition, le Gabon, pays hôte, croisera la Guinée-Bissau, le 14 janvier, au stade de Libreville. Toute la compétition se déroulera du 14 janvier au 5 février 2017.

Afrique sur 7 vous donne la composition des quatre groupes ainsi que le calendrier de la compétition.

Les groupes

Groupe A : Gabon, Burkina Faso, Cameroun, Guinée-Bissau
Groupe B : Algérie, Tunisie, Sénégal, Zimbabwe
Groupe C : Côte d’Ivoire, RD Congo, Maroc, Togo
Groupe D : Ghana, Mali, Égypte, Ouganda

Le calendrier complet (heure du Gabon UTC+1)

• 1re journée

14 janvier – Groupe A
Gabon – Guinée-Bissau, 17h à Libreville
Burkina Faso – Cameroun, 20h à Libreville

15 janvier – Groupe B
Algérie – Zimbabwe, 17h à Franceville
Tunisie – Sénégal, 20h à Franceville

16 janvier – Groupe C
Côte d’Ivoire – Togo, 17h à Oyem
RD Congo – Maroc, 20h à Oyem

17 janvier – Groupe D
Ghana – Ouganda, 17h à Port-Gentil
Mali – Égypte, 20h à Port-Gentil

• 2e journée

18 janvier – Groupe A
Gabon – Burkina Faso, 17h à Libreville
Cameroun – Guinée-Bissau, 20h à Libreville

19 janvier – Groupe B
Algérie – Tunisie, 17h à Franceville
Sénégal – Zimbabwe, 20h à Franceville

20 janvier – Groupe C
Côte d’Ivoire – RD Congo, 17h à Oyem
Maroc – Togo, 20h à Oyem

21 janvier – Groupe D
Ghana – Mali, 17h à Port-Gentil
Égypte – Ouganda, 20h à Port-Gentil

• 3e journée

22 janvier – Groupe A
Cameroun – Gabon, 20h à Libreville
Guinée-Bissau – Burkina Faso, 20h à Franceville

23 janvier – Groupe B
Sénégal – Algérie, 20h à Franceville
Zimbabwe – Tunisie, 20h à Libreville

24 janvier – Groupe C
Maroc – Côte d’Ivoire, 20h à Oyem
Togo – RD Confo, 20h à Port-Gentil

25 janvier – Groupe D
Égypte – Ghana, 20h à Port-Gentil
Ouganda – Mali, 20h à Oyem

Concernant les matchs à élimination directe, les quarts de finale se joueront les 28 et 29 janvier et demi-finales les 1er et 2 février. Quant à la rencontre pour la 3e place, elle aura lieu le 4 février et la grande finale, le 5 février.

Lire la suite.

Ballon d’or africain : trente nominés à l’assaut d’Aubameyang

Le titre de meilleur joueur africain de l’année est remis en jeu au compte de l’année 2016. L’international gabonais Aubameyang figure parmi les trente footballeurs nominés pour décrocher la prestigieuse distinction. La Confédération africaine de football (CAF) a relancé, samedi dernier, les awards du football africain.

Aubameyang la joue très serrée cette année

Pierre-Emerick Aubameyang de ambitionne décrocher un second titre consécutif de ballon d’or africain. Mais la tâche ne sera pas du tout aisée pour l’international gabonais qui a véritablement crevé les écrans l’année dernière par ses nombreux buts spectaculaires avec le club allemand de Borussia Dortmund. En effet, plusieurs footballeurs africains se sont fait remarquer positivement lors de la saison écoulée. À en croire des observateurs avertis, l’Algérien Riyad Mahrez de Leicester (D1 – Angleterre) pourrait avoir la faveur des pronostics. L’international algérien a été par ailleurs élu meilleur joueur de la premier League en Angleterre pour la saison 2015-2016. De même, le Nigérian Kelechi Iheanacho, le Sénégalais Sadio Mané ou encore l’Ivoirien Serge Aurier pourraient faire la surprise.

En attendant la date fatidique pour connaitre les lauréats, voici la liste des différents nominés dans les deux catégories :

  • Joueurs africains de l’année 2016
    1. Ahmed Musa (Nigeria & Leicester City)
    2. Andre Ayew (Ghana & West Ham)
    3. Aymen Abdennour Tunisia & Valencia)
    4. Benjamin Mounkandjo (Cameroon & Lorient)
    5. Cedric Bakambu (DR Congo & Villareal)
    6. Dennis Onyango (Uganda & Mamelodi Sundowns)
    7. El Arabi Hillel Soudani (Algeria & Dinamo Zagreb)
    8. Eric Bailly (Cote d’Ivoire & Manchester United)
    9. Hakim Ziyech (Morocco & Ajax)
    10 Islam Slimani (Algeria & Leicester City)
    11. Itumeleng Khune (South Afric a & Kaizer Chiefs)
    12. John Mikel Obi (Nigeria & Chelsea)
    13. Kalidou Koulibaly (Senegal & Napoli)
    14. Keegan Dolly (South Africa & Mamelodi Sundowns)
    15. Kelechi Iheanacho (Nigeria & Manchester City)
    16. Khama Billiat (Zimbabwe & Mamelodi Sundowns)
    17. Mbwana Samatta (Tanzania & Genk)
    18. Mehdi Benatia (Morocco & Juventus)
    19. Mohamed El Neny (Egypt & Arsenal)
    20. Mohamed Salah (Egypt & Roma)
    21. Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon & Dortmund)
    22. Riyad Mahrez (Algeria & Leicester City)
    23. Sadio Mane (Senegal & Liverpool)
    24. Samuel Eto’o (Cameroon & Antalyaspor)
    25. Serge Aurier (Cote d’Ivoire & PSG)
    26. Victor Wanyama (Kenya & Tottenham)
    27. Wahbi Khazri (Tunisia & Sunderland)
    28. William Jebor (Liberia & Wydad Athletic Club)
    29. Yannick Bolasie (DR Congo & Everton)
    30. Yao Kouasi Gervais ‘Gervinho’ (Côte d’Ivoire & Hebei Fortune)
  • Joueurs africains de l’année basés en Afrique
    1. Ali Gabr (Egypt & Zamalek)
    2. Aymen Hefny (Egypt & Zamalek)
    3. Aymen Mathlouthi (Tunisia & Etoile du Sahel)
    4. Bassem Morsi (Egypt & Zamalek)
    5. Chisom Chikatara (Nigeria & Wydad Athletic Club)
    6. Dennis Onyango (Uganda & Mamelodi Sundowns)
    7. Elia Meschak (DR Congo & TP Mazembe)
    8. Fabrice Nguessi Ondama (Congo & Wydad Athletic Club)
    9. Hamza Lahmar (Tunisia & Etoile du Sahel)
    10. Hlom pho Kekana (South Africa & Mamelodi Sundowns)
    11. Idris Mbombo (DR Congo & Zesco United)
    12. Itumeleng Khune (South Africa & Kaizer Chiefs)
    13. Jackson Mwanza (Zambia & Zesco United)
    14. Jesse Were (Kenya & Zesco United)
    15. Joel Kimwaki (DR Congo & TP Mazembe)
    16. Joyce Lomalisa (DR Congo & AS Vita)
    17. Keegan Dolly (South Africa & Mamelodi Sundowns)
    18. Khama Billiat (Zimbabwe & Mamelodi Sundowns)
    19. Mfon Udoh (Nigeria & Enyimba)
    20. Morgan Betorangal (Chad & MO Bejaia)
    21. Rainford Kalaba (Zambia & TP Mazembe)
    22. Reda Hajhouj (Morocco & Wydad Athletic Club)
    23. Salif Coulibaly (Mali & TP Mazembe)
    24. William Jebor (Liberia & Wydad Athletic Club)
    25. Yannick Zakri (Cote d’Ivoire & Mamelodi Sundowns)
Lire la suite.

FIFA : Gianni Infantino fait rêver l’Afrique avec un Mondial à 40 équipes

Gianni Infantino est décidé à passer à quarante équipes pour la coupe du monde de football. En visite au Nigeria, ce lundi 25 juillet, le président de la FIFA a encore réitéré cette promesse de campagne. L’Afrique pourrait gagner deux places supplémentaires si cette volonté était mise en oeuvre, selon RFI.

Gianni Infantino milite pour sept équipes africaines au Mondial

Gianni Infantino ne veut nullement oublier son programme pour lequel il a été élu à la tête de la FIFA. En effet, le successeur de Sepp Blatter ambitionne d’accroitre le nombre d’équipes participantes au Mondial. Ainsi, de passage à Abuja (Nigeria), le nouveau patron du football mondial s’est voulu constant : « Je crois que pour la Coupe du monde 2026, nous devrions avoir 40 équipes. Et parmi les huit formations supplémentaires, il devrait y avoir au moins deux nations africaines. » Puis il ajoute : « Nous en discutons et j’espère être capable de convaincre tout le monde. »

Ce voeu pieux longtemps caressé par Issa Hayatou, président de la CAF, est en passe de devenir une réalité. Même si pour les deux prochaines éditions (Russie 2018 et Qatar 2022) le nombre d’équipes de la phase finale est maintenu à 32, il est fort probable que le Conseil de la FIFA y ajoute huit supplémentaires dès octobre 2016. En pareille occurrence, les participants africains pourraient passer de cinq à sept.

Cette ambition est d’autant plus réalisable que la Sénégalaise Fatma Samoura est dans la délégation. À en croire la toute nouvelle secrétaire générale de la FIFA : « Le fait d’avoir une femme africaine en tant que Secrétaire générale, c’est un signal très fort. » Puis, elle rassure tous les Africains : « Le programme du président est mon programme ! Et dans son programme, l’Afrique occupe une place particulière. » Les tractation vont donc bon train pour que cela soit ainsi.

Lire la suite.

Cameroun – U17 : des Lionceaux sanctionnés pour fraude sur leur âge

Des Lionceaux de la sélection U17 viennent d’être pris en flagrant délit de fraude sur leur date de naissance. Après un examen IRM qui a révélé le pot aux roses, la Fecafoot a décidé de les suspendre, apprend-on de francefootball.fr.

Des Lionceaux plus âgés qu’ils ne le disent

Des Lionceaux ont été suspendus de la sélection camerounaise des moins de 17 ans. Telle est la décision de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) après avoir découvert une fraude massive sur leur âge. « Quatorze joueurs viennent d’être recalés par un test d’Imagerie à résonance magnétique (IRM). » Ces Lions cadets auraient revu leur âge à la baisse pour se donner des chances de participation à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans. Mais vigilant, Tombi à Roko Sidiki (le président de la Fédération) n’a nullement voulu se rendre complice de cette forfaiture. Il les a purement et simplement écartés de son groupe afin d’éviter d’être sanctionné par la FIFA ou la CAF.

L’âge réel des joueurs africains continue d’alimenter les conversations dans les hautes instances du football mondial. Pour certaines personnes, des internationaux africains grignotent souvent quelques années sur leur âge afin de décrocher des contrats professionnels en Europe. D’autres par contre comprennent que la déclaration à l’état civil d’un enfant en Afrique relève d’un parcours du combattant. Ainsi, José Mourinho soupçonnait Samuel Eto’o Fils d’être beaucoup plus vieux que l’âge marqué sur ses papiers. Mais le Special One s’est ravisé pour dire que seule la performance d’un joueur compte sur le terrain.

Quoi qu’il en soit, il serait judicieux pour tout sportif de ne pas tricher sur son âge. Encore moins sur son état de santé. Car les conséquences d’une telle tricherie sont souvent dommageables et irréversibles. Et qui mieux que les Camerounais est bien placé pour attester la dangerosité des âges charcutés ?

Lire la suite.

En Ligue des Champions comme en Coupe CAF, le tirage au sort promet des étincelles

Le tirage au sort de la Ligue africaine des Champions et la coupe de la CAF a été effectué ce mardi 24 mai au siège de la CAF au Caire (Égypte). La configuration des différentes poules laisse entrevoir des lendemains très disputés pour les clubs qui sont engagés dans ces deux compétitions africaines, même si certains clubs sont mieux nantis que d’autres, à en croire afrik-foot.

Le tirage au sort LDC-CAF terminé, les clubs affûtent déjà leurs armes

Le tirage au sort de la Ligue africaine des Champions et de la coupe de la CAF qui vient de se dérouler au siège de la Confédération Africaine de Football (CAF) dans la capitale égyptienne laisse augurer une compétition très relevée les jours à venir. En effet, en Ligue des champions, le Al Ahly (Égypte) et le WAC Casablanca (Maroc) tenteront de jouer les premiers rôles dans le Groupe A. Mais ce n’est pas pour autant que l’Asec d’Abidjan (Côte d’Ivoire) et Zesco united FC de Ndola (Zambie) viendront en victimes résignées. Quant au Groupe B, l’ES Sétif (Algérie) et le Zamalek (Égypte) bénéficient de la faveur des pronostics. N’empêche qu’Enyimba (Nigeria) et Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud) auront leur mot à dire. Notons que l’équipe sud-africaine a été repêchée à la dernière minute suite à la disqualification de l’AS Vita Club (RDC) consécutive à une réserve posée par le Stade malien au sujet du joueur Idrissa Traoré.

Concernant la Coupe de la CAF, elle est loin d’être une compétition de seconde zone, tant la nomenclature des groupes constitués attise déjà l’appétit des férus du ballon rond sur le continent africain. Le champion d’Afrique en titre reversé dans la C2, le TP Mazembe (RDC) tentera d’assumer son statut de favori face aux trois autres néophytes du Groupe A que sont le MO Bejaïa (Algérie), les Young Africans FC (Tanzanie) et le Medeama SC (Ghana). Quant au Groupe B, les quatre clubs maghrébins que sont l’ES Sahel (Tunisie), le FUS Rabat (Maroc), Kawkab Marrakech (Maroc) et le Al Ahly Tripoli (Libye) se livreront des duels fratricides. L’Étoile du Sahel tentera tout de même de conserver son trophée remporté de haute lutte l’année dernière face aux Sud-Africains d’Orlando Pirates.

Lire la suite.

Refoulé par la CAF, Gianni Infantino (Fifa) effectuera un pèlerinage en Afrique

Gianni Infantino effectue son premier voyage en terre africaine depuis son élection à la tête de la plus haute instance du football mondial. Suivant un calendrier particulièrement chargé, le tout nouveau président de la FIFA se rendra au Gabon le 25 mars prochain après une escale au Soudan du Sud, apprend-on de Rfi.

Gianni Infantino s’imprègne des réalités du football africain.

Gianni Infantino a décidé de se rendre compte par lui-même des réalités du football africain. A cet effet, le successeur de Sepp Blatter à la tête de la Fédération internationale de football association (FIFA) s’est lancé dans une tournée africaine qui le conduira dans plusieurs pays du continent. Ce vendredi 25 mars, il se rendra au Gabon, pays organisateur de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (CAN 2017). Il profitera de son séjour gabonais pour assister à la présentation de la mascotte de la CAN 2017 à Franceville et au match de préparation des « Panthères » du Gabon menés par le Ballon d’Or africain 2015, Pierre-Emerick Aubameyang. Ce sera contre la Sierra Leone.

Bien avant cette étape, le nouveau patron du football mondial se rendra au Soudan du Sud, le dernier pays africain à s’être affilié à la Confédération Africaine de Football (CAF) et à la FIFA. Il sera également question d’établir un plan de travail avec les dirigeants de la fédération nationale afin d’aboutir au développement du sport roi dans cette partie du continent. D’autres destinations sont également prévues sur le calendrier du patron de la FIFA. Rappelons qu’au nom de la CAF, Issa Hayatou avait appelé les 54 fédérations africaines à voter contre lui.

Notons que dès son élection le 26 février dernier, le président de la FIFA s’était engagé à augmenter le nombre de membres qui doivent siéger au comité exécutif de la FIFA. L’Afrique passerait ainsi de quatre à sept membres. De même, en proposant une Coupe du monde à 40, il y aura au moins deux équipes africaines supplémentaires.

Lire la suite.

Eliminatoires CAN 2017 : plusieurs pays se lancent à l’assaut du plus précieux trophée africain

La CAN 2017 avance à grands pas. C’est le Gabon qui a été choisi pour abriter la compétition la plus prestigieuse d’Afrique. Les sélections nationales africaines sont dans les starting-blocks pour des matchs comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui débute le 23 mars prochain, rapporte Rfi.

CAN 2017, le décor est en train d’être planté.

La CAN 2017, c’est dans moins d’un an (en janvier prochain). Mais pour y être, il faut franchir l’étape des éliminatoires en vue d’obtenir le précieux sésame (la qualification). Du 23 au 26mars 2016 s’ouvre la 3e journée des éliminatoires qui mettra aux prises une vingtaine d’équipes qui aspirent à rafler le titre de champions d’Afrique détenu par les Éléphants de Côte d’Ivoire. C’est un programme alléchant de 26 rencontres au total qui a été concocté par la Confédération africaine de football (CAF). Le programme des éliminatoires de la CAN 2017 se présente comme suit :

Mercredi 23 mars 2016 

Soudan du Sud – Bénin (groupe C)
Guinée Bissau – Kenya (groupe E)
Zambie – Congo (groupe E)
Sao Tomé e Principe – Libye (groupe F)
Tchad – Tanzanie (groupe G)

Jeudi 24 mars 2016 

Djibouti – Liberia (groupe A)

Madagascar – Centrafrique (groupe B)
Comores – Botswana (groupe D)
Ghana – Mozambique (groupe H)

Vendredi 25 mars 2016 

Tunisie – Togo (groupe A)
Mali – Guinée équatoriale (groupe C)
Nigeria Egypte (groupe G)
Algérie – Ethiopie (groupe J)
Gabon – Sierra Leone (groupe I)
Côte d’Ivoire – Soudan (groupe I)
Guinée – Malawi (groupe L)
Swaziland – Zimbabwe (groupe L)

Samedi 26 mars 2016 

RD Congo – Angola (groupe B)
Burkina Faso – Ouganda (groupe D)
Cap-Vert – Maroc (groupe F)
Maurice – Rwanda (groupe H)
Seychelles – Lesotho (groupe J)
Burundi – Namibie (groupe K)
Sénégal – Niger (groupe K)
Mauritanie – Gambie (groupe M)
Cameroun – Afrique du Sud (groupe M)

Lire la suite.

Election à la FIFA : la CAF choisit le Cheikh Salman. Tokyo Sexwale jette l’éponge

La CAF était en réunion extraordinaire ce vendredi 5 février 2016. A l’ordre du jour, la désignation du candidat que l’Afrique soutiendra à l’occasion de l’élection à la présidence de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Le comité exécutif de l’organisation a porté son choix sur le Cheikh Salman, a-t-on appris à l’instant de L’Equipe.

La CAF préfère le Cheikh Salman à Tokyo Sexwale.

La CAF a déclaré officiellement ce vendredi qu’elle se range derrière le Cheikh Salman. Elle compte lui faire profiter des 54 voix dont elle dispose. Le président de la plus haute instance africaine de football, Issa Hayatou a engagé les 54 fédérations sous sa coupole à le soutenir. C’est donc un soutien de taille que vient de recevoir ce candidat à la présidence de la FIFA.

Par la même occasion et à la surprise générale, la Confédération Africaine de Football (CAF) a fait une victime et non des moindres en opérant ce choix. Il s’agit d’avoir tourné le dos au seul candidat africain en lice, le Sud-africain Tokyo Sexwale qui s’est vu obliger de se retirer de facto de la course afin d’éviter l’humiliation.

Dans ce jeu d’alliance pour la succession de Sepp blatter, Gianni Infantino semble bien parti pour l’emporter. L’ancien bras droit de Michel Platini à l’Uefa bénéficie du soutien de l’Europe, l’Amérique du sud et la Concacaf.

Lire la suite.

CHAN 2016 : les Aigles du Mali terrassent la Côte d’Ivoire et filent en finale

Les Aigles du Mali ont décroché leur ticket pour la finale du Championnat d’Afrique des Nations 2016 (CHAN 2016). Les Maliens se sont défaits des Ivoiriens sur le score de 1 à 0.

Les Aigles du Mali créent la surprise.

Les Aigles du Mali disputeront la finale du CHAN 2016. Face à des Eléphants de Côte d’Ivoire très en confiance après leur récital face aux Lions indomptables du Cameroun, les Maliens ne se sont pas laissés intimider par l’adversaire du jour et encore moins par l’enjeu. Solides en défense et très combattifs, ils savaient qu’ils auraient affaire à une équipe ivoirienne bonne balle au pied et qui sait bien combiner. L’objectif était donc de les empêcher de dérouler leur jeu.

Entre minutes d’observations et quelques velléités de contre-attaques, les deux formations sont entrées aux vestiaires sur le score vierge (0- 0). Dès l’entame de la seconde période, on sentait la volonté de part et d’autre de plier le match avant l’heure de jeu, mais sans succès. Alors que l’on s’acheminait allègrement vers la fin du temps réglementaire, Bissouma viendra briser le rêve des Ivoiriens de réaliser le doublé en deux compétitions de la Confédération Africaine de Football (CAN 2015 et CHAN 2016). Les Aigles du Mali affronteront les Léopards de la RDC dans quelques jours.

Lire la suite.