Bénin : L’affaire Ajavon, trafic de drogue ou manoeuvres politiciennes ?

Sébastien Germain Ajavon est écroué à la brigade de gendarmerie de Cotonou depuis le vendredi dernier. Cette arrestation fait suite à la découverte de 18kg de cocaïne dans les importations de sa société, Cajaf Comon. En attendant les résultats des enquêtes, certains évoquent un coup monté quand d’autres soupçonnent véritablement l’homme d’affaires béninois.

Sébastien Ajavon, dealer ou victime d’un coup ?

L’affaire de trafic de drogue dans laquelle est cité Sébastien Ajavon continue de défrayer la chronique au Bénin. En effet, une importante qualité de drogue d’une valeur de 9 milliards de FCFA a été saisie dans l’un des containers contenant les produits agroalimentaires destinés à la société du richissime homme d’affaires béninois. Ainsi, dès l’éclatement de cette affaire, le candidat malheureux à la dernière présidentielle a été placé en détention avec trois de ses collaborateurs. En dépit des protestations de ses avocats, c’est ce lundi que le Roi du poulet sera situé sur son sort. Selon Me Alain Orounla, l’un de ses conseils : « Aucune charge matérielle n’est retenue contre lui. Il bénéficie de la présomption d’innocence. » Aussi, une commission d’enquête serait d’ores et déjà mise sur pied pour élucider cette affaire encore ombragée.

Mais à en croire ses partisans, leur leader aurait été arrêté sur instruction du président Patrice Talon. Pour eux, Ajavon est victime d’un complot orchestré par les actuels tenants du pouvoir pour éliminer leur adversaire politique. Opinion fortement soutenue par l’intéressé lui-même qui s’étonne du fait que les douaniers aient ouvert avec une précision déconcertante, le seul container parmi tant d’autres, qui contenait le produit prohibé. Par contre, d’autres personnes croient effectivement que Sébastien Ajavon serait responsable dans cette affaire de trafic. Avant d’ajouter qu’il est temps que ceux qui se sont enrichis illicitement soient mis hors d’état de nuire.

Quoi qu’il en soit, l’affaire suit son cours et tous les regards sont tournés vers les autorités judiciaires. Il leur appartient donc d’élucider cette affaire rocambolesque afin d’éclairer la lanterne de l’opinion publique.

Lire la suite.