CAN 2017 : Riyad Mahrez, Aubameyang, Sadio Mané se signalent déjà…

Le CAN 2017 a effectivement démarré samedi dernier et les grandes stars de cette compétition ont déjà pris leur marque. Mahrez, Aubameyang et Sadio Mané, trio candidat au ballon d’or africain, ont même scoré lors de leur première sortie.

Riyad Mahrez et les grands joueurs annoncent les couleurs

Les férus du football vont assurément se régaler lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017). En effet, certains joueurs africains qui brillent dans les championnats européens ont tenu à se faire respecter d’entrée de jeu. Leaders incontestés de leurs sélections respectifs, ces grands footballeurs africains savent qu’ils sont, du reste, très attendus pour leur performance. Ainsi le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, ballon d’or africain 2015, a donné le ton lors du match d’ouverture en marquant le premier but de la compétition face à la Guinée-Bissau. Mais ce but n’a nullement suffi, car les Bissau-Guinéens ont réussi à rétablir la parité en fin de partie.

Quant à Riyad Mahrez, il a fait parler par deux fois son génie pour éviter la débâcle à son équipe. D’un coup de patte dont lui seul a le secret, le neo-ballon d’or africain a permis à l’Algérie d’arracher un match nul face à une équipe de Zimbabwé très motivée. Les titres de meilleur joueur 2016 de la Premier league anglaise et celui de meilleur joueur africain 2016 ne lui ont pas été échus vainement. Concernant le Sénégalais Sadio Mané, il a eu un destin plus heureux pour les Lions de la Teranga. L’attaquant de Liverpool a ouvert la voie du succès à son équipe en transformant un pénalty indiscutable. Au coup de sifflet final, le Sénégal a remporté son premier match sur les Aigles de Carthage tunisiens (2-0).

Dans cette même veine, les autres grands joueurs africains sont également très attendus lors de cette 31e édition de CAN. Bony Wilfried (Côte d’Ivoire), Emmanuel Adébayor (Togo), André Ayew (Ghana) et autres Assamoah Gyan sont prévenus. Gabon 2017 s’annonce donc comme une compétition africaine des plus relevées.

 

Lire la suite.

CAN 2017 : La fête du football africain démarre aujourd’hui au Gabon

La CAN 2017 démarre aujourd’hui au Gabon dans une certaine ferveur festive. Quinze équipes, considérées comme les meilleures d’Afrique, seront lancées à l’assaut des Éléphants de Côte d’Ivoire, champions en titre.

La CAN 2017 s’annonce en fanfare

Toute l’Afrique et les férus du football mondial convergent en ce moment vers le Gabon. Et pour cause, la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) s’y déroulera du 14 janvier au 5 février prochain. Ainsi, toutes les seize sélections africaines qualifiées à cette messe du ballon viendront-elles crânement jouer leur chance pour faire honneur à leurs couleurs nationales. L’on dénombre tout de même des équipes qui font office de favoris pour cette compétition. il y a entre autres la Côte d’Ivoire (champion en titre), le Sénégal (premier Africain au classement FIFA), l’Algérie (en raison de son effectif prolifique conduit par Riyad Mahrez, l’actuel ballon d’or africain) et le Gabon (pays organisateur, avec pour leader Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur joueur de la Bundesliga). N’empêche que d’autres équipes pourraient créer la surprise dans cette compétition où tout reste possible.

À en croire Gernot Rohr, entraineur du Nigeria : « Le Gabon va être gâté avec sa CAN! Quand on voit les quatre groupes, c’est très équilibré. On ne voit pas qui va pouvoir s’imposer. » Aussi, tous les matchs seront âprement disputés, car le jeu en vaut véritablement la chandelle. Il y a également le match des supporteurs qui n’est pas à négliger non plus. Vuvuzela, grelots, tambours, fanfares et autres instruments de musique à la main, les clubs d’animation seront également de la partie pour pousser leur équipe à la victoire finale. Le Comité national de soutien aux Éléphants (CNSE) de Côte d’Ivoire est bien connu pour être le champion de l’animation. Le décor est planté, les acteurs prêts à jouer, le jeu peut donc commencer.

Voici le programme complet de la CAN 2017 au Gabon en heures GMT:

– 14 janvier :
Groupe A : LIBREVILLE
Gabon – Guinée-Bissau (16h00)
Burkina Faso – Cameroun (19h00)
– 15 janvier :
Groupe B : FRANCEVILLE
Algérie – Zimbabwe (16h00)
Tunisie – Sénégal (19h00)
– 16 janvier :
Groupe C : OYEM
Côte d’Ivoire – Togo (16h00)
RD Congo – Maroc (19h00)
– 17 janvier :
Groupe D : PORT-GENTIL
Ghana – Ouganda (16h00)
Mali – Égypte (19h00)
– 18 janvier :
Groupe A : LIBREVILLE
Gabon – Burkina Faso (16h00)
Cameroun – Guinée-Bissau (19h00)
– 19 janvier :
Groupe B : FRANCEVILLE
Algérie – Tunisie (16h00)
Sénégal – Zimbabwe (19h00)
– 20 janvier :
Groupe C : OYEM
Côte d’Ivoire – RD Congo (16h00)
Maroc – Togo (19h00)
– 21 janvier :
Groupe D : PORT-GENTIL
Ghana – Mali (16h00)
Égypte – Ouganda (19h00)
– 22 janvier :
Groupe A : LIBREVILLE et FRANCEVILLE
Cameroun – Gabon (19h00), à Libreville
Guinée-Bissau – Burkina Faso (19h00), à Franceville
– 23 janvier :
Groupe B : FRANCEVILLE et LIBREVILLE
Sénégal – Algérie (19h00), à Franceville
Zimbabwe – Tunisie (19h00), à Libreville
– 24 janvier :
Groupe C : OYEM et PORT-GENTIL
Maroc – Côte d’Ivoire (19h00) à Oyem
Togo – RD Congo (19h00) à Port-Gentil
– 25 janvier :
Groupe D : PORT-GENTIL et OYEM
Égypte – Ghana (19h00), à Port-Gentil
Ouganda – Mali (19h00), à Oyem

Quarts de finale
– 28 janvier :
(Quart 1) 1er du groupe A contre 2e du groupe B (16h00) à Libreville
(Quart 2) 1er du groupe B contre 2e du groupe A (19h00) à Franceville
– 29 janvier :
(Quart 3) 1er du groupe C contre 2e du groupe D (16h00) à Oyem
(Quart 4) 1er du groupe D contre 2e du groupe C (19h00) à Port-Gentil

Demi-finales
1er février :
Vainqueur du Quart 1 contre vainqueur du Quart 4 à Libreville, 19h00
2 février :
Vainqueur du Quart 2 contre vainqueur du Quart 3 à Franceville, 19h00

Match pour la 3e place
4 février : à Port-Gentil, 19h00

Finale:
5 février : à Libreville, 19h00

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : le budget des Éléphants, une gestion non contrôlée ?

Les Éléphants de Côte d’Ivoire sont actuellement en préparation à Abu Dhabi en prélude à la CAN 2017. Pour ce faire, le gouvernement ivoirien a décaissé environ 4 milliards de francs CFA comme budget. Mais ce qui fait grincer les dents à Abidjan, c’est que ces fonds sont souvent gérés sans grand contrôle.

Les Éléphants à la CAN, une prime à la malversation ?

Chaque participation des Éléphants à la CAN entraine le décaissement de sommes faramineuses pour les mettre dans les conditions idoines. Mais là où le bât blesse généralement, c’est que l’argent du contribuable ivoirien est souvent dilapidé sans que ni le ministère des Sports, ni la Fédération ivoirienne de football (FIF) ne rendent véritablement compte de leur gestion. Cette attitude est d’autant plus scandaleuse que 720 millions de francs CFA de primes s’étaient volatilisés sans trouver de coupables. Alain Lobognon, le ministre d’alors, et ses deux collaborateurs n’avaient simplement qu’été demis de leurs fonctions, sans poursuites judiciaires.

Aussi, l’affaire des primes « disparues » des champions d’Afrique est-elle passée sans grands bruits sur les bords de la lagune Ébrié. Exceptées quelques réactions isolées d’une poignée d’Ivoiriens, à l’image de Pierre Adjoumani, président de la Lidho : « L’argent du contribuable a besoin d’être géré avec un minimum de clarté. Nous attirons l’attention de l’exécutif afin d’éviter que se répète le scénario de 2015. » Cette réaction vient à propos, car François Albert Amichia, ministre des Sports, a annoncé un budget de 3,9 milliards francs CFA (5,9 millions d’euros) pour la préparation et la participation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) au Gabon.

En dépit de ces moyens colossaux, les ambitions d’Augustin Sidy Diallo, président de la FIF, sont un peu trop modestes : « Nous avons une équipe jeune et en reconstruction. Notre objectif sera de passer le premier tour. » Humilité ou stratégie pour éviter la pression, dirait-on. Mais cette attitude ne serait-elle pas de nature à plomber l’ardeur des champions d’Afrique en titre qui ambitionnent de rempiler ? Quoi qu’il en soit, les Ivoiriens attendent leur équipe de pieds fermes. De même, quelque soit là où s’arrêtera l’aventure de la Selephanto, toute la Côte d’Ivoire attend un compte rendu fidèle de l’expédition gabonaise.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : CAN 2017, les Éléphants tiennent à défendre leur titre

La CAN 2017 approche à grands pas et l’objectif des Éléphants, champions d’Afrique en titre, est clair : conserver leur titre. Pour ce faire, les Pachydermes sont aillés se préparer à Abou Dhabi, avec un budget de près de 4 milliards.

Les Éléphants en pleine préparation à Abou Dhabi

Le ministère des Sports a cassé sa tirelire pour créer les conditions d’une préparation et une participation efficiente des Éléphants. Car la Coupe d’Afrique des Nations (CAN2017) est pour les autorités ivoiriennes l’une des priorités en ce début 2017. À cet effet, le ministre François Albert Amichia a tenu à rassurer les acteurs du football ivoirien : « L’État respectera ses engagements vis-à-vis de la Fédération ivoirienne de Football (FIF) afin que l’équipe nationale se déplace pour défendre son titre. » Joignant l’acte à la parole, le ministre a décaissé 5,9 millions d’euros (3,9 milliards de francs CFA) comme budget.

Mettre les petits plats dans les grands pour avoir un groupe homogène et compétitif, tel est le leitmotiv de l’équipe. Ainsi, Michel Dussuyer et ses poulains se sont-ils envolés à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) pour peaufiner leur préparation. Ils auront à la clé deux matchs amicaux, contre la Suède (8 janvier) et l’Ouganda (11 janvier). L’objectif de ces rencontres est tout simple pour le coach Dussuyer : « Nous devons trouver une bonne relation entre les différents secteurs de jeu et gagner ainsi en maîtrise collective quand on a le ballon pour pouvoir ensuite bien s’exprimer dans les 30 derniers mètres, où tout se joue. »

Notons que la CAN se déroulera du 14 janvier au 5 février prochain au Gabon. Les autorités ivoiriennes ne lésinent donc pas sur les moyens pour permettre à Serey Dié et ses coéquipiers de défendre crânement leur titre. Chaque joueur devra donc se battre pour avoir une place au sein de l’effectif. Car, c’est ce mercredi 4 janvier, l’entraineur annoncera la liste définitive des 23 joueurs ivoiriens retenus pour la compétition.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : CAN 2017, les 24 Éléphants présélectionnés de Dussuyer

À dix-sept jours du début de la CAN 2017 au Gabon, Michel Dussuyer a publié une liste de joueurs présélectionnés. Le coach de la sélection ivoirienne a retenu 24 joueurs sans trop de surprise, récupérant deux cadres blessés. De nouvelles entrées au sein de cette sélection a également été observée.

Dussuyer forme son commando pour l’expédition gabonaise

L’objectif des Éléphants de Côte d’Ivoire est de conserver leur titre de champions d’Afrique obtenu de haute lutte deux ans auparavant. Telle est l’une des missions confiées à Michel Dussuyer, le coach français de la sélection ivoirienne. En effet, après une qualification à l’arraché, il convenait de bâtir une équipe conquérante pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) qui se déroulera au Gabon du 14 janvier au 5 février prochain.

Ainsi, au bout d’un stage préparatif, seulement un joueur sur les 24 dira au revoir à ses coéquipiers. Cette liste annonce le retour de blessure d’Éric Bailly et de Seri Jean Mickaël de même que la grande première de Wilfried Zaha avec la Séléphanto. Yao Kouassi Gervais dit Gervinho est le grand absent de cette liste pour cause de blessure.

La liste des joueurs présélectionnés par Dussuyer

Il n’y a pas eu de grands bouleversements car tous les cadres attendus sont là à quelques exceptions près.

Gardiens de but : Sylvain Gbohouo (Tp Mazembe- RDC), Sangaré Badra Ali (As Tanda – CI), Sayouba Mandé (Stabaek- Norvège).

Défenseurs : Serge Aurier (Paris SG- France), Bagayoko Mamadou (St Trond vv – Belgique), Eric Bertrand Bailly ( Manchester United- Angleterre), Deli Simon (Slavia Prague – République Tchèque), Diarrassouba Ousmane Viera (Adanaspor – Turquie), Kanon Wilfried (Ado La Haye – Pays-Bas), Kone Lamine (Sunderland Fc -Angleterre), Traore Adama (Fc Bâle -Suisse).

Milieux : Angban Victorien (Grenade Fc -Espagne), Doukouré Cheick (Fc Metz- France), Kessié Franck (Atalanta Bergame- Italie), N’Guessan Yao Didier (As Nancy Lorraine – France), Sérey Dié Geoffroy (Fc Bâle -Suisse), Séri Jean Mickaël (OGC Nice- France)

Attaquants : Bony Wilfried (Stoke City- Angleterre), Gradel Max Alain (AFC Bournemouth- Angleterre), Kalou Salomon (Hertha Berlin- Allemagne), Kodjia Jonathan (Aston Villa- Angleterre), Pépé Nicolas (SCO Angers- France), Sio Giovanni (Stade Rennais- France), Zaha Wilfried (Cristal Palace- Angleterre).

Logés dans le Groupe C, les Ivoiriens en découdront avec la RDC, le Maroc et le Togo. Toute la population ivoirienne est donc à pied d’oeuvre pour aller supporter leur équipe lors de cette compétition. Car le mot d’ordre est clair : Revenir sur les bords de la lagune Ebrié avec la coupe. Mais la tâche ne semble pas du tout aisée, avec toutes ces équipes flamboyantes qui rêvent également du sacre continental.

Lire la suite.

Afrique : en attendant la CAN 2017, le classement FIFA se resserre

Le dernier classement FIFA publié ce jeudi 22 décembre laisse entrevoir un tableau quelque peu resserré. Est-ce à dire que la CAN 2017 qui démarre dans moins d’un mois sera une compétition tout aussi serrée ?

Le Sénégal en tête du classement FIFA

Il est toujours bon d’aborder une compétition en toute confiance afin de se tailler un moral à toute épreuve. Les Lions de la Téranga du Sénégal l’on si bien incorporé qu’ils viennent de se hisser en tête du classement FIFA zone Afrique du mois de décembre. En effet, auréolés de leur 33e rang mondial, les quarts-finalistes du Mondial 2002 occupent la première place africaine. Ils sont suivis de près par les Éléphants de Côte d’Ivoire, champion d’Afrique en titre, classés 34e mondial. De même, la Tunisie, l’Égypte, l’Algérie, la RD Congo, le Burkina Faso, le Nigeria, le Ghana et le Mali occupent respectivement les 35e, 36e, 38e, 48e, 50e, 51e, 53e et 60e rang mondial. Ainsi est dressé le top 10 des sélections africaines.

À 23 jours de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) qui se déroulera au Gabon du 14 janvier au 5 février 2017, toutes ces équipes nationales, à l’exception du Nigeria (éliminé), sont en train de publier la liste de leurs joueurs et se préparent à avoir une participation honorable. Avec un classement aussi serré, il n’est pas à exclure de chaudes empoignades entre ces sélections. Surtout que depuis un certain temps, il n’y a vraiment plus de petites équipes sur le continent. Des équipes dites anodines tiennent souvent la dragée haute à des têtes de listes, sans complexe aucun.

Toutefois, plusieurs observateurs se demandent si les récentes performances du Sénégal seront suffisantes pour lui permettre de décrocher enfin un premier sacre, comme l’équipe de Beach soccer qui vient de tracer la voie. Attendons au soir du 5 février prochain pour voir ce qu’il en sera.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : l’Eléphant Wilfried Zaha prêt à barrir à la CAN 2017 au Gabon

Wilfried Zaha est en passe d’endosser le maillot des Éléphants de Côte d’Ivoire lors de la prochaine CAN au Gabon. La FIFA vient d’accéder à sa demande de changement de nationalité sportive en faveur de son pays d’origine.

Wilfried Zaha revient au bercail

L’affaire est définitivement close. La FIFA vient d’accepter que Wilfried Zaha rejoigne la sélection ivoirienne. En effet, le joueur d’origine ivoirienne avait joué à deux reprises avec la sélection A de l’Angleterre. Mais depuis ces deux apparitions, l’attaquant de Crystal Palace a été mis aux oubliettes par les dirigeants anglais. Aussi, Augustin Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et Michel Dussuyer, coach de la sélection ivoirienne, ont mené des démarches auprès du joueur qui a accepté de jouer avec les champions d’Afrique en titre.

Toutefois, il lui fallait signaler à la Fédération internationale de football association (FIFA) sa volonté de changer de nationalité sportive. La réponse à la demande adressée à l’instance fédérale vient donc de tomber, en faveur de l’option du joueur. Et pourtant les dirigeants anglais étaient revenus à la rescousse pour convaincre le natif d’Abidjan de renoncer à son projet. Le nom de Zaha pourrait donc figurer en bonne position sur la liste des sélectionnés de Dussuyer pour Gabon 2017. En l’absence de Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, le virevoltant attaquant Wilfried Zaha pourrait valablement faire l’affaire. Tottenham voudrait également l’enrôler, dès le mercato hivernal, pour près de 30 millions d’euros (environ 20 milliards de FCFA).

Lire la suite.

Mali : A un mois de la CAN, le ministre Amion Guindo ferme tous les stades

Housseini Amion Guindo a ordonné la fermeture de tous les stades du pays jusqu’à nouvel ordre. Cette décision du ministre malien des Sports intervient à un peu plus d’un mois de la CAN 2017. Il entend ainsi résoudre la crise qui secoue le sport roi dans son pays.

Amion Guindo et sa solution radicale pour résoudre la crise

Le football malien est en ce moment en pleine crise et les autorités sportives tentent de trouver des solutions. Mais, après plusieurs tergiversations, Housseini Amion Guindo a décidé d’employer les grands moyens pour résoudre au mieux cette crise. Ainsi, le ministre des Sports a opté pour la fermeture de tous les stades du pays jusqu’à nouvel ordre. Les stades de Bamako, Sissako, Ségou, Mopti et Kayes utilisés pendant la CAN 2002 sont désormais inaccessibles. Cette décision ministérielle prise ce mercredi 7 décembre reste en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Aux grands maux, les grands remèdes, dit l’adage. Le football malien est embourbé dans une crise qui tend à se pérenniser. Aussi, les autorités sportives n’ont trouvé autre solution que de couper l’herbe sous les pieds de tous les protagonistes. La coupe de l’arbitrage programmée par la ligue de Bamako ne pourra pas se jouer, eu égard à l’arrêté ministériel. La mise en jambe des joueurs ne pourra donc pas se faire comme prévu.

Cette décision intervient également au moment où la Coupe d’Afrique des nations 2017 point à l’horizon. Si elle perdure, les Aigles du Mali, qualifiés pour Gabon 2017 ne pourraient pas avoir d’entrainements au pays avant la compétition. Et pourtant, le groupe D dans lequel ils sont logés est quelque peu relevé avec le Ghana, l’Égypte et l’Ouganda.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire – CAN 2017 : Wilfried Zaha, une perle pour remplacer Gervinho ?

L’instance fédérale du football ivoirien vient de réussir un grand coup, ce dimanche, en ramenant dans son écurie Wilfried Zaha. L’attaquant de Crystal Palace qui a déjà endossé le maillot de la sélection anglaise viendra vaillamment suppléer l’absence de Gervinho.

Sidy Diallo convainc Wilfried Zaha de jouer avec les Éléphants

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) point à l’horizon et les Éléphants de Côte d’Ivoire entendent crânement défendre leur titre. À cet effet, Augustin Sidy Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et Michel Dussuyer, le coach de la sélection ivoirienne ont décidé de battre le rappel de tous les Ivoiriens susceptibles d’être sélectionnés à travers la planète. Ainsi, leurs efforts viennent d’être récompensés, car le virevoltant attaquant de Crystal Palace (Premier league) vient de leur répondre positivement. En effet, Wilfried Zaha a accepté de rejoindre la sélection ivoirienne, et ce, en prélude à la CAN 2017.

Né à Abidjan le 10 novembre 1992, le jeune prodige ivoirien a rejoint l’Angleterre dès l’âge de 4 ans. Son talent et sa débauche d’énergie ont poussé les dirigeants anglais à le sélectionner avec les A à deux reprises pour des matchs amicaux. Mais les règlements de la FIFA lui permettant de changer de sélection, c’est à juste titre qu’il a changé sa nationalité sportive. Aussi, pourrait-il rejoindre la sélection ivoirienne dès la prochaine CAN au Gabon. La présence de ce joueur serait une alternative sure à l’absence de Yao Kouassi Gervais dit Gervinho. Car ces deux internationaux ivoiriens jouent quasiment dans le même registre.

Voici une vidéo qui vous permettra de vous faire une nette idée du joueur.

Lire la suite.

African Village : La Can au cœur de Paris ! Fallait y penser.

Depuis sa création, AFRICAN VILLAGE est devenu un événement incontournable qui permet aux africains et amoureux du football qui n’ont pu se rendre dans le pays d’accueil de la CAN de vivre les matchs, de découvrir les coulisses comme s’ils y étaient. Ceci, dans un cadre festif où se rencontrent les cultures africaines riches de leur diversité.

African Village Diaspora s’installera à Montreuil

Pour la première fois, à l’occasion de la CAN 2017 qui a lieu au Gabon, AFRICAN VILLAGE installe le village de la CAN au Palais des Congrès de Montreuil, dans un espace de 8.000 m2. Le African Village Diaspora sera ouvert du 14 janvier au 5 février 2017. Il attend plus de 6.000 visiteurs par jour.

Là, seront rassemblés autour d’un même centre d’intérêt qui est le football, la diaspora africaine dans son ensemble, les amoureux du football et les supporters des pays qualifiés pour vivre en direct la CAN sur des écrans géants.

C’est un moment d’échange interculturel, de rencontres et surtout pour les pays qui y auront leurs stands, une occasion de faire découvrir leurs spécificités touristiques, économiques, culinaires et leurs produits. Le village de la CAN par AFRICAN VILLAGE, c’est aussi des moments d’intense communion en présence des représentants des pays qualifiés (ambassades et consulats), ses partenaires médias et sponsors avec des artistes de renom que compte le continent, entre autres : Maitre Gims, MHD, Flavor, Sidiki Diabaté, Gadji Céli, Ariel T, etc.

Nous serons heureux de vous accueillir à la conférence de presse de présentation du African Village Diaspora pour la CAN 2017 qui aura lieu ce jeudi 10 novembre 2016 de 16h à 18h au Pau Brazil, au 32 rue de tilsitt PARIS 17eme (métro Charles de Gaulle). Ce sera un moment de chaleur, d’échanges, de rencontres, de dégustation et de show-time avec des artistes invités.

Merci de confirmer votre présence par retour de courriel afin de recevoir votre e-invitation. Nous vous remercions de votre intérêt.

CONTACT : Anne-Frédérique Lavery – Responsable Communication DO IT EVENT doevents1@hotmail.com Tel : +33 9 51 98 03 78

Lire la suite.