Côte d’Ivoire : Didier Drogba envisage de finir sa carrière de joueur à l’OM

Un retour de Didier Drogba à Marseille est désormais possible, car le joueur,  actuellement sans club, l’avait déjà promis. Cependant, l’ex-international ivoirien attend des propositions concrètes de la part des dirigeants phocéens.

Didier Drogba de retour à l’OM ?

Didier Drogba vient d’offrir à nouveau une porte ouverte aux dirigeants de l’Olympique de Marseille pour l’enrôler comme joueur. En fin de contrat avec l’Impact de Montréal (Canada), l’ex-buteur de l’OM (2003-2004) envisage un retour au bercail : « Ça peut se faire, il faut juste prendre la peine et le temps de s’assoir et discuter. » Cette éventualité est d’autant plus réalisable que l’ex-capitaine des Éléphants ne s’en cache pas : « J’espère pouvoir tenir un jour ma promesse. » Puis, il ajoute : « Bien sûr, j’aurais aimé revenir comme joueur à Marseille. » Mais cela ne dépend pas que de lui, car Frank McCourt devrait y mettre les moyens pour le recruter.

À 38 ans révolus, l’on pourrait dire que Drogba se fait vieillissant pour tenir le rythme des rencontres. Mais pour avoir brillé de mille feux en MLS, cet argument pourrait être vite battu en brèche. De même, auréolée de ses 32 buts à l’OM, la légende Drogba pourrait être très utile au club, aussi bien sur le terrain que dans les vestiaires. Surtout que Marseille a plus que jamais besoin davantage de motivation pour son nouveau départ. En attendant que le transfert soit effectif, les supputations vont bon train.

Morceau choisi de sa brillante carrière marseillaise

 

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : l’Eléphant Wilfried Zaha prêt à barrir à la CAN 2017 au Gabon

Wilfried Zaha est en passe d’endosser le maillot des Éléphants de Côte d’Ivoire lors de la prochaine CAN au Gabon. La FIFA vient d’accéder à sa demande de changement de nationalité sportive en faveur de son pays d’origine.

Wilfried Zaha revient au bercail

L’affaire est définitivement close. La FIFA vient d’accepter que Wilfried Zaha rejoigne la sélection ivoirienne. En effet, le joueur d’origine ivoirienne avait joué à deux reprises avec la sélection A de l’Angleterre. Mais depuis ces deux apparitions, l’attaquant de Crystal Palace a été mis aux oubliettes par les dirigeants anglais. Aussi, Augustin Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et Michel Dussuyer, coach de la sélection ivoirienne, ont mené des démarches auprès du joueur qui a accepté de jouer avec les champions d’Afrique en titre.

Toutefois, il lui fallait signaler à la Fédération internationale de football association (FIFA) sa volonté de changer de nationalité sportive. La réponse à la demande adressée à l’instance fédérale vient donc de tomber, en faveur de l’option du joueur. Et pourtant les dirigeants anglais étaient revenus à la rescousse pour convaincre le natif d’Abidjan de renoncer à son projet. Le nom de Zaha pourrait donc figurer en bonne position sur la liste des sélectionnés de Dussuyer pour Gabon 2017. En l’absence de Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, le virevoltant attaquant Wilfried Zaha pourrait valablement faire l’affaire. Tottenham voudrait également l’enrôler, dès le mercato hivernal, pour près de 30 millions d’euros (environ 20 milliards de FCFA).

Lire la suite.

Cameroun : Le dernier défi de Samuel Eto’o, un pari de 100 000 € à un fan

À peine revenu de sanction que Samuel Eto’o veut mouiller le maillot pour permettre à son équipe de remonter dans le classement. C’est en cela qu’il s’engage à donner 100.000 euros à un supporteur inquiet au cas où Antalyaspor ne terminait pas dans les dix premiers. Pourra-t-il tenir son pari ?

Quand Samuel Eto’o met un supporteur au défi

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’ancien capitaine des Lions indomptables du Cameroun aime les challenges. Aussi, Samuel Eto’o Fils ne manque-t-il aucune occasion pour mettre en évidence ses talents et surtout sa rage de vaincre. En effet, un supporteur d’Antalyaspor a exprimé toute son appréhension face à la dégringolade de son équipe (18e au classement). Mais l’attaquant camerounais du club turc a tenu à dissiper toutes les craintes de ce fan en lui promettant de finir dans les dix premières places du championnat jusqu’en fin de saison. Pour donc montrer sa détermination, il s’engage à donner 100.000 euros à ce dernier si cet objectif n’est pas atteint. Cette somme colossale ne reduirait certainement en rien l’immense fortune de «Papa Eto’o» qui est bien connu pour sa générosité.

Il est clair que le défi du quadruple ballon d’or africain est un stimulant pour toute son équipe. Car, à défaut d’être champion de Turquie, il serait préférable d’être dans le haut du classement. Alors que le rang occupé actuellement par le club le conduit directement à la division inférieure. Eto’o Fils jouerait ainsi sur deux fronts : celui de regagner la confiance de ses dirigeants après quelques bisbilles et l’autre qui est de faire plaisir à un supporteur. Aussi, pour qui connait l’ancien buteur du FC Barcelone, il n’est nullement à ses premières déclarations tonitruantes. Qui ne se souvient pas de son pari de faire dormir les Ivoiriens à 17 heures lors de l’éliminatoire du Mondial 2006 ? Défi qu’il a relevé en fin de compte, car les Camerounais ont battu les Éléphants à domicile (2-3).

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : Yaya Touré annonce sa retraite internationale

Yaya Touré ne rechaussera plus les crampons aux côtés des Éléphants de Côte d’Ivoire. Après plusieurs tergiversations, le champion d’Afrique a annoncé, ce mardi 20 septembre via un tweet, sa retraite internationale.

Yaya Touré tire sa révérence avec les Éléphants

Gnégnéri Yaya Touré, 33 ans, vient de faire ses adieux à l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. En effet, au terme de plusieurs mois de réflexion, le quadruple ballon d’or africain donne (enfin) son verdict : « Après 14 ans au plus haut niveau avec les Eléphants, je suis arrivé au terme de mon aventure avec la Côte d’Ivoire. Je dois passer le témoin aux plus jeunes. » Puis, il explique sa décision : « L’âge, le rythme très dense des entrainements, la multitude des matches… ne sont pas les raisons pour lesquelles je pars. Le football est tout pour moi. Il m’a donné tant de choses dans ma carrière. Maintenant je ne me sens plus capable de me fixer de nouveaux objectifs, en tant que joueur avec les Éléphants. »

Aussi belle soit-elle, toute histoire a une fin. Et l’ancien capitaine des Éléphants a bien voulu écrire la fin de son histoire « éléphantesque » de la plus belle des manières. Sous sa houlette, les Ivoiriens ont pu remporter une seconde coupe d’Afrique après 23 ans de disette. Ainsi, l’ancien académicien de Mimosifcom, faisant partie de cette génération dorée part avec le sentiment du devoir accompli : « Notre génération tant attendue vient de remplir sa mission » pour avoir remporté la CAN 2015 en Guinée-équatoriale. Personnellement, le frère cadet à Kolo se dit fier d’avoir glané « quatre Ballons d’Or africain » pour son pays. En outre, il se remémore tous ces grands moments de football dans divers championnats à travers l’Europe. Car, dit-il, jamais il n’oubliera le prestigieux trophée de la Ligue des champions 2009 remporté avec le FC Barcelone (Espagne).

En définitive, après ses 113 sélections et les trois coupes du monde auxquelles le milieu des Citizens a pris part avec sa sélection nationale, il a trouvé judicieux de passer le témoin à la jeune génération. Ainsi, emboite-t-il le pas à Drogba Didier, Zokora Didier, Kolo Touré, Barry Boubacar Copa et autres. Il revient maintenant aux jeunes pousses d’aller crânement défendre le titre de champion d’Afrique gagné de haute lutte.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : rivalité Drogba – Yaya Touré, Eric Bailly choisit son camp

Eric Bailly a donné les raisons qui l’ont poussé à signer à Manchester United. À entendre le défenseur ivoirien, l’avis de Didier Drogba a fortement pesé dans la balance. Et pourtant, Yaya Touré tentait également de le convaincre d’évoluer avec Manchester City.

Eric Bailly à Manchester United sur insistance de Didier Drogba

Eric Bailly a clairement opté pour le choix de rejoindre le club anglais entrainé par José Mourinho. À en croire le champion d’Afrique 2015, ses deux ainés, Didier Drogba et Yaya Touré, s’étaient mis à l’étrier pour le faire signer dans l’un des deux clubs de Manchester, United et City. Ainsi qu’il l’a révélé : « Mourihno m’a appelé et il m’a dit de venir jouer pour lui. J’ai accepté la proposition de Mourihno en partie, parce que Didier Drogba a travaillé avec lui. Didier est un ami et il m’a dit que José a fait beaucoup pour lui dans sa carrière. » Puis il ajoute : « Yaya Touré m’a également appelé et m’a demandé de venir à City, mais après que José m’ait parlé et que Didier m’ait donné des conseils, je savais tout de suite que je voulais jouer pour United. »

Comme quoi la rivalité réelle ou supposée entre les deux Ballons d’or ivoiriens continue de faire des vagues. Il ne pouvait en être autrement à partir du moment où il s’agit de deux têtes fortes du football ivoirien. Quand bien même les ancien et actuel capitaines des Éléphants tentent de faire taire les rumeurs à leurs sujets, les bruits se font de plus en plus assourdissants. Cette pêche de l’ex-défenseur de Villareal (D1 Espagne) par les deux clubs rivaux de Manchester a encore été interprétée. Mais Eric Bertrand Bailly a décidé de faire déchanter les mauvaises langues :  « J’ai décidé de signer à Manchester United parce que je voulais travailler avec un bosseur de la trempe de José Mourihno. Il n’y a pas une autre raison que celle que j’ai évoquée. »

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : Wilfried Bony montre la voie du succès aux jeunes ivoiriens

Wilfried Bony a profité de ses vacances sur les bords de la lagune Ébrié pour initier un Tournoi-Gala de football. L’international ivoirien entend ainsi montrer à la jeunesse ivoirienne la voie pour embrasser une carrière de footballeur professionnel. Coéquipiers de la sélection nationale (anciens et nouveaux) et 3 000 jeunes ont donc répondu présent au rendez-vous solennel auquel l’attaquant des Citizens les a conviés au stade Zébié de Yopougon-Selmer, ce samedi 18 juin, pour marquer leur totale adhésion au projet du joueur.

Wilfried Bony donne la chance à la jeunesse ivoirienne

Wilfried Bony sait revenir aux sources pour donner la chance à ceux de ses jeunes frères qui entendent suivre ses traces. Parti du club ivoirien Issia Wazi pour évoluer aujourd’hui à Manchester City (D1 anglaise), l’un des clubs les plus huppés d’Europe, Bony a fait du chemin. Un chemin qui n’était pourtant pas tracé au départ de sa carrière, mais que le footballeur a su construire à force de travail pour devenir le buteur professionnel qu’il est.

Nostalgique de ses débuts de footballeur amateur, l’ex-buteur de Swansea City (2013-2015) peut se souvenir de ses premiers pas sur les terrains nus de Yopougon ainsi qu’il l’évoque : « Le mythique stade Zébié de Yopougon est un terrain qui m’a vu grandir, c’est un terrain où sont passés beaucoup des talents ivoiriens. En rejouant ici chaque fois, nous démontrons qu’on n’oublie pas d’où on vient. » Pour ce grand challenge, il a bénéficié du soutien des ex ou actuels professionnels ivoiriens : Bonaventure Kalou (ex-PSG, France), Kandia Traoré (Budapest Honvéd, Hongrie), Max Alain-Gradel (AFC Bournemouth, Angleterre), Didier Zokora (FC Pune City, Inde), Wilfried Kanon (ADO La Haye, Pays-Bas), Franck Késsié (Atalanta Bergame, Italie)… pour cette journée de sensibilisation et de rapprochement avec les amoureux du football.

Wilfried Bony prêche par l’exemple

Au-delà de la journée sportive, le message a été bien perçu par les cibles, selon les témoignages de jeunes. « C’est une belle initiative pour nous qui souhaitons embrasser la carrière de footballeur. Le fait de les voir à la télé dans les championnats européens et ensuite de les retrouver en face de nous est une source de motivation. Il nous donne le bon exemple et montre la voie à suivre pour réussir au football, mais également dans la vie tout court », a témoigné Lamine Traoré, un pensionnaire d’un centre de formation abidjanais.

Évidemment le message envoyé par le champion d’Afrique et certains de ses coéquipiers des Éléphants de Côte d’Ivoire à la jeunesse d’Abidjan, parfois en manque de repères, est bien passé. « C’est important de monter une belle image quand on est en vacances. Nous (les pros) devons montrer que nous sommes toujours proches des populations, des jeunes qui veulent devenir footballeurs, des supporters, de nos fans… Et l’objectif est largement atteint » a apprécié l’Éléphant.

Wilfried Bony évoque son avenir et l’arrivée de Guardiola à Manchester City

Dans quelques jours, Bony devra reprendre le chemin de l’entrainement avec Manchester City pour préparer la saison 2016-2017. Et l’attaquant des Skyblues y pense déjà. Il a d’ailleurs évoqué l’arrivée du nouvel entraineur Pep Guardiola sur le banc des Mancuniens. À la question de savoir si cette arrivée pouvait le mettre sur la sellette, le meilleur buteur de Premier League sur l’année civile 2014 précise que son avenir n’est pas lié à l’ancien coach du FC Barcelone. « Le club ne m’a pas confirmé quoi que ce soit, je passe des vacances dans les meilleures conditions. À mon retour à Manchester on avisera », a clarifié le coéquipier de Yaya Touré.

Recruté par les Skyblues à environ 37 millions d’euros (bonus y compris) pour trois et demi, en janvier 2015, alors qu’il était en préparation avec la sélection ivoirienne pour la CAN remportée quelques semaines plus tard, l’ancien buteur de Vitesse Arnhem (2011-2013) entend bien honorer son engagement, en dépit de la forte concurrence dans l’équipe anglaise. « J’ai encore trois ans avec le club, donc je suis un joueur de City jusqu’à nouvel ordre », a-t-il expliqué avant d’ajouter : « Je suis à Abidjan depuis le début du mois, je n’ai eu aucun contact avec Guardiola. Pour le moment je suis en vacances. »

Non titularisé sous Manuel Pellegrini, le buteur ivoirien n’est nullement inquiet de la venue de l’ex-coach du Bayern Munich. Il tente donc de rassurer tous ses fans : « La saison n’a pas été bonne personnellement pour moi. Mais, dans ma carrière il y a eu des hauts et des bas, j’ai toujours eu des moments difficiles avant de rebondir. Donc c’est quelque chose qui ne m’effraie pas. »

Notons qu’à 27 ans révolus, Bony Wilfried a inscrit plus de 150 buts aussi bien en club qu’en sélection depuis qu’il évolue dans les championnats professionnels.

Lire la suite.

Manchester United/Transfert : Mourinho enrôle Éric Bailly pour 40 M€

Éric Bailly a signé, ce mercredi 8 juin, un contrat de quatre ans avec Manchester United pour la coquette somme d’environ 40 millions d’euros. Ayant fait de lui sa priorité, José Mourinho, le nouvel entraîneur des Red Devils, a convaincu les dirigeants du club mancunien de casser leur tirelire afin d’enrôler l’international ivoirien, transfuge de Villareal, apprend-on de L’Équipe.

Éric Bailly devient un Red Devil

Éric Bailly évoluera durant quatre saisons sous les couleurs du prestigieux club anglais Manchester United. C’est du moins ce qui ressort des clauses du contrat que le champion d’Afrique 2015 a signé ce jour avec les Red Devils « sous réserve de l’obtention de son permis de travail ». Le montant du contrat n’a certes pas été révélé mais de source bien introduite, il pourrait s’élever à environ 40 millions d’euros (environ 26 milliards de francs CFA). Ainsi, le coach portugais José Mourinho peut vanter les mérites de son poulain : « C’est un jeune défenseur central qui a beaucoup de talent. Il a beaucoup progressé et a le potentiel pour devenir l’un des meilleurs à son poste. » Après Didier Drogba et Salomon Magloire Kalou , le Special one tient sa nouvelle perle ivoirienne.

De l’Espanyol Barcelone à Villareal en Liga, voilà que le prodigieux défenseur des Éléphants de Côte d’Ivoire pose ses valises en Barclays Premier League dans le club le plus titré d’Angleterre. À 22 ans, Éric Bertrand Bailly peut donc se réjouir de cette marge de progression qu’il réalise dans sa jeune carrière de footballeur : « Rejoindre ce club, c’est un rêve qui devient réalité. Jouer au haut niveau, c’est ce que j’ai toujours voulu faire. » Zlatan Ibrahimovic serait également en pôle position pour rejoindre le club mancunien qui ambitionne de revenir au premier plan les saisons à venir.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : après l’affaire Périscope, Serge Aurier placé en garde à vue pour injures à des policiers

Serge Aurier vient de s’illustrer, une fois de plus, de la plus mauvaise des manières. L’international ivoirien a encore injurié des policiers, ce lundi 30 mai, alors qu’il sortait d’une boite de nuit en compagnie de certains de ses copains. Cet acte d’incivisme a valu à Aurier d’être placé en garde à vue, apprend-on de L’Équipe.

Serge Aurier, un bad boy incorrigible ?

Les frasques à répétition de Serge Aurier viennent contraster avec ses performances sur un terrain de football. En effet, le latéral droit du Paris Saint-Germain (PSG) a proféré des paroles injurieuses à l’encontre des éléments de la Brigade anti-criminalité (BAC) qui étaient pourtant en patrouille. Cette altercation intervient au moment où le joueur sortait d’une virée nocturne en boite de nuit parisienne avec ses compagnons. Cet outrage aux forces de l’ordre lui a valu d’être aussitôt placé en garde à vue dans un commissariat du 8e arrondissement.

Cet autre épisode intervient après l’affaire très médiatisée de Périscope où le Champion d’Afrique en titre a tenu des propos irrévérencieux vis-à-vis de son entraineur Laurent Blanc ainsi que certains de ses coéquipiers du PSG. De même, de passage en sélection nationale des Éléphants lors des 3e et 4e journées de l’éliminatoire de la coupe d’Afrique 2017, le fils de Gbizié Léon y a encore fait montre de ses attitudes de « bad boy ». Tous ces agissements commencent à inquiéter plus d’un aussi bien en Europe que dans son pays natal, la Côte d’Ivoire.

Ces épisodes malheureux interviennent au moment où le FC Barcelone est en train de pister le joueur pour remplacer Dani Alves, annoncé sur le départ pour la saison prochaine.

Tous ces comportements n’auront-ils pas une incidence sur la carrière du meilleur latéral droit du championnat français de la saison 2015-2016 ?

Lire la suite.

Eléphants de Côte d’Ivoire : le début de la fin pour Yaya Touré ?

Yaya Touré sera absent une fois de plus de l’effectif des Eléphants lors de la rencontre amicale avec l’équipe nationale de la Hongrie, le 20 mai prochain à Budapest. Le capitaine des champions d’Afrique qui boude la sélection ivoirienne depuis un certain moment a justifié cette énième absence par une blessure au genou, a-t-on appris de Jeune Afrique.

Yaya Touré, le divorce consommé avec les Éléphants ?

Yaya Touré ne rechaussera pas les crampons de si tôt avec les Éléphants de Côte d’Ivoire. Et pour cause, une douleur persistante au genou aurait obligé le quadruple ballon d’or africain à tourner le dos, une nouvelle fois, à la sélection ivoirienne. C’est du moins la raison évoquée par le frère cadet des Touré pour faire faux bond à ses partenaires. Et pourtant l’entraineur Michel Dussuyer compte sur son leadership et son talent pour effectuer ce déplacement qui s’annonce très périlleux en Hongrie.

Notons que l’international ivoirien de Manchester City s’était donné une période sabbatique avec les champions d’Afrique depuis leur retour triomphal de la CAN 2015 en Guinée Équatoriale. Et depuis, son retour en sélection est émaillé de certaines circonstances qui ne font qu’en reporter l’échéance. Plusieurs observateurs sont donc à se demander si ce n’est pas la fin annoncée de l’idylle de l’ancien Monégasque avec sa sélection nationale. Quoi qu’il en soit, l’ancien pensionnaire de l’académie Mimosifcom se fait vieillissant (33 ans) et donc sa retraite n’est plus loin.

Yao Kouassi Gervais (Gervinho), Serge Aurier et bien d’autres internationaux ne seront également pas du voyage. Et selon certaines sources bien introduites, le coach Dussuyer a fait appel à plusieurs nouveaux joueurs afin de combler toutes ces absences.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : Yaya Touré refuse toujours de revenir en sélection

La Côte d’Ivoire affrontera le Liberia dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018, les 13 et 17 novembre. Yaya Touré ne fait pas partie de la liste de Michel Dussuyer pour ces rencontres.

Yaya Touré tourne toujours le dos aux Elephants

«Pour le moment, Yaya ne m’a pas fait part de son désir de rejoindre le groupe», a commenté le sélectionneur des Eléphants sur le site officiel de la Fédération ivoirienne.

Depuis la victoire de la Côte lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Yaya Touré n’a plus porté le maillot des Éléphants. « Je pense que j’ai maintenant atteint mes objectifs (avec la sélection, ndlr). Je vais attendre quelques jours pour voir ce que je décide pour l’avenir. Le temps des jeunes va bientôt venir et il faut les laisser s’épanouir », avait-il confié au mois de mars dernier à la BBC.

La liste des 24 Ivoiriens :

Gardiens : Gbohoua (TP Mazembe), Sangare Badra (ASEC), Sayouba (Stabaek)
Défenseurs : Aurier (PSG), Bagayoko (St Trond), Bailly (Villarreal), Deli (Slavia Prague), Boka (Malaga), Djakpa (Eintracht Francfort), L. Koné  (Lorient), Viera (Rizespor)
Milieux : Angban (St Tond), Akpa Akpro (Toulouse), Diomandé (St-Etienne), N’Guessan (AFAD), Serey Die (VFB Stuttgart), Seri (Nice)
Attaquants: Bony (Manchester City), Doumbia (CSKA Moscou), Gervinho (AS Rome), Gohi Bi (KV Oestende), Kalou (Hertha Berlin), Sio (Rennes), Touré (Bordeaux)

Lire la suite.