FIFA : Gianni Infantino tient sa promesse d’un Mondial à 48 équipes en 2026

Chose promise, chose due, ainsi se reconnaissent les hommes de parole et d’honneur. La FIFA vient d’approuver le projet de Gianni Infantino consistant à organiser un Mondial à 48 équipes. Cette nouvelle mesure rentrera en vigueur pour le Mondial 2026 dont le pays organisateur reste à trouver.

De 32 à 48 équipes au Mondial, Gianni Infantino l’a fait

Le Conseil de la FIFA qui s’est réuni à Zürich (Suisse) les 9 et 10 janvier a pris une décision on ne peut plus innovante. En effet, l’instance suprême du football mondial vient d’approuver l’accroissement du nombre des équipes participantes au Mondial. Ainsi, des 32 sélections initiales, ce nombre passera à 48 dès le Mondial 2026 dont le pays-organisateur reste à trouver. Cette idée qui était une promesse de campagne de Gianni Infantino est désormais adoptée par la fédération qu’il dirige. Les équipes seront donc réparties en seize groupes de trois équipes, dont les deux premières sont qualifiées pour les 16es de finale.

Dès l’adoption de cette réforme, plusieurs sommités de la planète football l’ont trouvée très intéressante. L’Argentin Diego Maradona, légende du football mondial, s’en réjouit : « Cela me semble une idée fantastique. » Pour David Trezeguet, l’ancien champion du monde français : « Cela peut donner beaucoup plus de possibilités à des pays et surtout à des joueurs qui n’ont pas connu cette belle compétition. » Quant à Samuel Eto’o Fils, il exprime une vision beaucoup plus panafricaniste : « La Coupe du monde à 48 équipes, c’est une chance pour l’Afrique. »

Notons qu’avec les seize équipes supplémentaires qui viennent de s’ajouter, les revenus des organisateurs vont s’accroitre davantage. Le premier pays à expérimenter cette nouvelle formule sera connu en mai 2020.

Lire la suite.

CAF : visé par une enquête, est-ce la fin de règne pour Issa Hayatou ?

Issa Hayatou est actuellement dans le viseur des autorités judiciaires égyptiennes qui ont décidé d’ouvrir une enquête à son sujet. Il est reproché au président de la CAF d’avoir abusé de son pouvoir dans l’attribution de certains marchés.

Issa Hayatou épinglé pour corruption ?

Le monde du football connait tellement de remous actuellement qu’Issa Hayatou pourrait craindre pour son poste à la CAF. En effet, les autorités égyptiennes accusent le président de la Confédération africaine de football (CAF) d’avoir attribué des droits de retransmissions de plusieurs tournois africains à la société Lagardère sport par un accord de gré à gré. Alors que la loi égyptienne exige un appel d’offres en pareille occurrence. Aussi, la CAF devrait-elle se soumettre à la législation nationale, surtout que son siège se trouve au pays des Pharaons.

Toutefois, Junior Binyam, directeur de communication de la confédération, déclare n’avoir reçu aucune notification dans ce sens pour l’instant. De même, la société Largardère, bénéficiaire du contrat litigieux, fustige des allégations non fondées de la partie égyptienne.

Comme Sepp Blatter à la FIFA, Hayatou pourrait également être dans la tourmente si ces accusations sont avérées. À la tête du football africain depuis 1988, le Camerounais pourrait être poussé vers la sortie en cas de confirmation. À 70 ans révolus et quelque peu affaibli physiquement, il pourrait être véritablement sur la sellette. Lui qui a assuré l’intérim de la présidence de la FIFA (octobre 2015 à février 2016) après la suspension Blatter. Et l’ancien professeur d’éducation physique et sportive au Cameroun en est bien conscient.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : l’Eléphant Wilfried Zaha prêt à barrir à la CAN 2017 au Gabon

Wilfried Zaha est en passe d’endosser le maillot des Éléphants de Côte d’Ivoire lors de la prochaine CAN au Gabon. La FIFA vient d’accéder à sa demande de changement de nationalité sportive en faveur de son pays d’origine.

Wilfried Zaha revient au bercail

L’affaire est définitivement close. La FIFA vient d’accepter que Wilfried Zaha rejoigne la sélection ivoirienne. En effet, le joueur d’origine ivoirienne avait joué à deux reprises avec la sélection A de l’Angleterre. Mais depuis ces deux apparitions, l’attaquant de Crystal Palace a été mis aux oubliettes par les dirigeants anglais. Aussi, Augustin Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et Michel Dussuyer, coach de la sélection ivoirienne, ont mené des démarches auprès du joueur qui a accepté de jouer avec les champions d’Afrique en titre.

Toutefois, il lui fallait signaler à la Fédération internationale de football association (FIFA) sa volonté de changer de nationalité sportive. La réponse à la demande adressée à l’instance fédérale vient donc de tomber, en faveur de l’option du joueur. Et pourtant les dirigeants anglais étaient revenus à la rescousse pour convaincre le natif d’Abidjan de renoncer à son projet. Le nom de Zaha pourrait donc figurer en bonne position sur la liste des sélectionnés de Dussuyer pour Gabon 2017. En l’absence de Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, le virevoltant attaquant Wilfried Zaha pourrait valablement faire l’affaire. Tottenham voudrait également l’enrôler, dès le mercato hivernal, pour près de 30 millions d’euros (environ 20 milliards de FCFA).

Lire la suite.

Côte d’Ivoire – PSG : Affaire Aurier, Didier Drogba hausse le ton

Comme à ses habitudes, Didier Drogba est monté au créneau pour prendre la défense de Serge Aurier. Face à la foudre médiatique qui s’est déchainée contre son compatriote, l’ancien capitaine des Éléphants est venu à la rescousse. Il appelle donc tous les détracteurs à mettre plutôt l’accent sur l’action salvatrice du joueur.

Didier Drogba prend la défense de Serge Aurier

Le geste de célébration de but de Serge Aurier simulant un « égorgement » prend de plus en plus d’ampleur. En effet, la Fédération internationale de football association (FIFA) s’est saisi de l’affaire en ouvrant une enquête préliminaire. De même, la quasi-totalité de la presse occidentale n’a cessé de clouer l’international ivoirien au pilori. Et pourtant, Alain Giresse, le sélectionneur des Aigles du Mali et surtout Moussa Dembélé, le joueur sauvé par le latéral du PSG, n’ont cessé d’exprimer leur gratitude au champion d’Afrique en titre pour son réflexe salvateur. C’est dans cette même veine que l’emblématique Didier Drogba s’est prononcé en faveur de son ancien coéquipier des Éléphants de Côte d’Ivoire.

Aussi, l’ancienne gloire de Chelsea a tenu à fustiger toutes ces mauvaises langues déchainées contre Aurier : « C’est quand même bizarre qu’on ne parle pas plus de ce geste qui sauve de Serge Aurier. Car, il est difficile de comprendre pourquoi sa célébration de but est autant mise en avant, surtout de façon négative. Il a fait cela avec son public, ce n’était donc pas une agression. Et absolument personne dans le camp adverse ne s’est plaint de ce geste. »

Puis, Drogba ajoute : « Il aurait été intéressant de parler de l’aide du joueur parisien apportée à Moussa Dembélé. Un bon moment de fair-play et d’humanité qui peut servir de modèle aux jeunes footballeurs. C’est également un bel exemple pour la vie de tous les footballeurs en général. Aurier a commis des erreurs ces dernières années, c’est indiscutable. Mais il mérite tout de même que l’on souligne ses bonnes actions, surtout quand elles sont aussi importantes. »

Lire la suite.

Les éliminatoires du Mondial 2018 zone Afrique promettent des étincelles

Les éliminatoires zone Afrique du Mondial 2018 démarrent ce vendredi 7 octobre. Vingt sélections nationales réparties en cinq poules de quatre tenteront d’arracher les cinq tickets qualificatifs dévolus au continent.

Les éliminatoires du mondial 2018 démarrent en trombe

Le Mondial 2018 a déjà démarré par les phases éliminatoires à l’échelle de la planète. En effet, à l’instar des autres continents, la zone Afrique fera son baptême de feu dès ce vendredi. Les Black star du Ghana et l’Ouganda ouvriront le bal avant de voir se succéder les autres rencontres qui s’annoncent toutes explosives. La phase finale de cette prestigieuse compétition se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018. Mais avant d’y arriver, les équipes devront d’abord composter leur ticket au cours des éliminatoires dont Afrique sur 7 vous donne le calendrier complet.

Ainsi, à la fin de cette phase éliminatoire, trente-deux venues de toutes les confédérations tenteront de détrôner l’Allemagne, champion sortant. Notons que Gianni Infantino, le président de la FIFA est en train de penser à des innovations pour le Mondial. En lieu et place de 32 sélections initialement prévues, le successeur de Sepp Blatter pense à quarante voire quarante-huit équipes. Cette nouvelle formule est à l’étude afin de donner plus de chances à toutes les Nations de football.

Le calendrier des rencontres par poule

Groupe A

08 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_RDCongo.png RD Congo Libye  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Malawi.png
09 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Tunisie.png Tunisie Guinée  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Guinee.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Malawi.png Libye Tunisie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Tunisie.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Guinee.png Guinée RD Congo  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_RDCongo.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Tunisie.png Tunisie RD Congo  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_RDCongo.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Guinee.png Guinée Libye  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Malawi.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_RDCongo.png RD Congo Tunisie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Tunisie.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Malawi.png Libye Guinée  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Guinee.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Guinee.png Guinée Tunisie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Tunisie.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Malawi.png Libye RD Congo  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_RDCongo.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Tunisie.png Tunisie Libye  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Malawi.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_RDCongo.png RD Congo Guinée  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Guinee.png

Groupe B

09 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Zambie.png Zambie Nigeria  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Nigeria.png
09 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Algerie.png Algérie Cameroun  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Cameroun.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Nigeria.png Nigeria Algérie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Algerie.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Cameroun.png Cameroun Zambie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Zambie.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Nigeria.png Nigeria Cameroun  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Cameroun.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Zambie.png Zambie Algérie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Algerie.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Cameroun.png Cameroun Nigeria  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Nigeria.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Algerie.png Algérie Zambie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Zambie.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Cameroun.png Cameroun Algérie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Algerie.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Nigeria.png Nigeria Zambie  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Zambie.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Zambie.png Zambie Cameroun  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Cameroun.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Algerie.png Algérie Nigeria  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Nigeria.png

Groupe C

08 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Gabon.png Gabon Maroc  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Maroc.png
08 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Civ.png Côte d’Ivoire Mali  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Mali.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Maroc.png Maroc Côte d’Ivoire  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Civ.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Mali.png Mali Gabon  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Gabon.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Gabon.png Gabon Côte d’Ivoire  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Civ.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Maroc.png Maroc Mali  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Mali.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Mali.png Mali Maroc  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Maroc.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Erythree.png Côte d’Ivoire Gabon  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Gabon.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Mali.png Mali Côte d’Ivoire  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Civ.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Maroc.png Maroc Gabon  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Gabon.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Civ.png Côte d’Ivoire Maroc  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Maroc.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Gabon.png Gabon Mali  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Mali.png

Groupe D

08 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Burkina.png Burkina Faso Afrique du Sud  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Afs.png
08 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Senegal.png Sénégal Cap-Vert  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CapVert.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Afs.png Afrique du Sud Sénégal  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Senegal.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CapVert.png Cap-Vert Burkina Faso  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Burkina.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CapVert.png Cap-Vert Afrique du Sud  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Afs.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Senegal.png Sénégal Burkina Faso  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Burkina.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Burkina.png Burkina Faso Sénégal  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Senegal.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Afs.png Afrique du Sud Cap-Vert  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CapVert.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CapVert.png Cap-Vert Sénégal  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Senegal.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Afs.png Afrique du Sud Burkina Faso  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Burkina.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Senegal.png Sénégal Afrique du Sud  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Afs.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Burkina.png Burkina Faso Cap-Vert  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CapVert.png

Groupe E

07 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ghana.png Ghana Ouganda  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ouganda.png
09 – 10 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CongoBrazza.png Congo-Brazzaville Égypte  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Egypte.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Egypte.png Égypte Ghana  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ghana.png
07 – 11 – 16 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ouganda.png Ouganda Congo-Brazzaville  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CongoBrazza.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Tunisie.png Ouganda Égypte  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Egypte.png
28 – 08 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ghana.png Ghana Congo-Brazzaville  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CongoBrazza.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CongoBrazza.png Congo-Brazzaville Ghana  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ghana.png
02 – 09 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Egypte.png Égypte Ouganda  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ouganda.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ouganda.png Ouganda Ghana  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ghana.png
02 – 10 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Egypte.png Égypte Congo-Brazzaville  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CongoBrazza.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ghana.png Ghana Égypte  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Egypte.png
06 – 11 – 17 http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_CongoBrazza.png Congo-Brazzaville Ouganda  http://www.jeuneafrique.com/wp-content/themes/ja-3.0.x/assets/img/pays/flag-mini-v2/d_Ouganda.png
Lire la suite.

Burkina : Ben Idrissa Dermé mort sur le terrain, quelles leçons pour les Africains ?

Ben Idrissa Dermé a succombé à une crise cardiaque, dimanche dernier, lors du match Biguglia-Furiani en Coupe de France. Le décès accidentel de l’ex-international burkinabè appelle à s’interroger sur les causes de cette tragédie frappant les joueurs africains.

Ben Idrissa Dermé meurt d’une attaque cardiaque

Ben Idrissa Dermé (34 ans) a définitivement rangé les crampons, et ce, de façon très tragique. En effet, le joueur burkinabè s’est écroulé sur la pelouse du stade de Biguglia, ce dimanche. C’était lors de la rencontre opposant l’AJ Biguglia (son club) à l’AS Furiani comptant pour le 3e tour de la Coupe de France, alors que son équipe était menée (4-1). En dépit de la promptitude des secours, le défenseur burkinabè n’a pu se relever de son malaise. Le football du pays des hommes intègres vient ainsi d’avoir son « 11 septembre », catastrophique.

Mais loin d’être un cas isolé, plusieurs joueurs africains sont déjà morts en plein match. Les cas des Camerounais Marc-Vivien Foé et Patrick Ekeng Ekeng sont encore frais dans les mémoires. Et pourtant, des médecins travaillent activement au sein des équipes de football pour détecter le moindre mal susceptible d’être fatal. Là où le bât blesse, c’est qu’il y en a de véreux qui raccrochent le serment d’Hippocrate contre espèces sonnantes et trébuchantes. En guise d’illustration, l’autopsie a révélé que Foé souffrait d’une hypertrophie cardiaque congénitale du ventricule gauche et d’une hypertrophie du ventricule droit associée à une insuffisance de développement de la pointe du cœur. Cette malformation cardiaque ne pouvait échapper à la médecine sportive quand il s’agit d’examiner les sportifs de haut niveau. Que s’est-il donc passé pour que ce drame survienne ?

À en croire certains observateurs, des joueurs africains désireux de s’expatrier dans les championnats exotiques saucissonneraient leurs âges afin de paraitre beaucoup plus jeunes. De même, d’autres s’arrangeraient avec le corps médical pour passer leurs problèmes de santé sous silence. Il y a également le cas de ceux qui reprennent des activités intenses après plusieurs mois passés sur la touche… Ceci pourrait expliquer cela. Mais loin d’avoir un oeil accusateur, il est conseillé aux sportifs africains de bien prendre soin d’eux-mêmes. La FIFA a annoncé, le 31 août 2007, que des examens cardio-vasculaires seront effectués pour éviter dorénavant cette tragédie.

Lire la suite.

FIFA : Gianni Infantino fait rêver l’Afrique avec un Mondial à 40 équipes

Gianni Infantino est décidé à passer à quarante équipes pour la coupe du monde de football. En visite au Nigeria, ce lundi 25 juillet, le président de la FIFA a encore réitéré cette promesse de campagne. L’Afrique pourrait gagner deux places supplémentaires si cette volonté était mise en oeuvre, selon RFI.

Gianni Infantino milite pour sept équipes africaines au Mondial

Gianni Infantino ne veut nullement oublier son programme pour lequel il a été élu à la tête de la FIFA. En effet, le successeur de Sepp Blatter ambitionne d’accroitre le nombre d’équipes participantes au Mondial. Ainsi, de passage à Abuja (Nigeria), le nouveau patron du football mondial s’est voulu constant : « Je crois que pour la Coupe du monde 2026, nous devrions avoir 40 équipes. Et parmi les huit formations supplémentaires, il devrait y avoir au moins deux nations africaines. » Puis il ajoute : « Nous en discutons et j’espère être capable de convaincre tout le monde. »

Ce voeu pieux longtemps caressé par Issa Hayatou, président de la CAF, est en passe de devenir une réalité. Même si pour les deux prochaines éditions (Russie 2018 et Qatar 2022) le nombre d’équipes de la phase finale est maintenu à 32, il est fort probable que le Conseil de la FIFA y ajoute huit supplémentaires dès octobre 2016. En pareille occurrence, les participants africains pourraient passer de cinq à sept.

Cette ambition est d’autant plus réalisable que la Sénégalaise Fatma Samoura est dans la délégation. À en croire la toute nouvelle secrétaire générale de la FIFA : « Le fait d’avoir une femme africaine en tant que Secrétaire générale, c’est un signal très fort. » Puis, elle rassure tous les Africains : « Le programme du président est mon programme ! Et dans son programme, l’Afrique occupe une place particulière. » Les tractation vont donc bon train pour que cela soit ainsi.

Lire la suite.

Cameroun – U17 : des Lionceaux sanctionnés pour fraude sur leur âge

Des Lionceaux de la sélection U17 viennent d’être pris en flagrant délit de fraude sur leur date de naissance. Après un examen IRM qui a révélé le pot aux roses, la Fecafoot a décidé de les suspendre, apprend-on de francefootball.fr.

Des Lionceaux plus âgés qu’ils ne le disent

Des Lionceaux ont été suspendus de la sélection camerounaise des moins de 17 ans. Telle est la décision de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) après avoir découvert une fraude massive sur leur âge. « Quatorze joueurs viennent d’être recalés par un test d’Imagerie à résonance magnétique (IRM). » Ces Lions cadets auraient revu leur âge à la baisse pour se donner des chances de participation à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans. Mais vigilant, Tombi à Roko Sidiki (le président de la Fédération) n’a nullement voulu se rendre complice de cette forfaiture. Il les a purement et simplement écartés de son groupe afin d’éviter d’être sanctionné par la FIFA ou la CAF.

L’âge réel des joueurs africains continue d’alimenter les conversations dans les hautes instances du football mondial. Pour certaines personnes, des internationaux africains grignotent souvent quelques années sur leur âge afin de décrocher des contrats professionnels en Europe. D’autres par contre comprennent que la déclaration à l’état civil d’un enfant en Afrique relève d’un parcours du combattant. Ainsi, José Mourinho soupçonnait Samuel Eto’o Fils d’être beaucoup plus vieux que l’âge marqué sur ses papiers. Mais le Special One s’est ravisé pour dire que seule la performance d’un joueur compte sur le terrain.

Quoi qu’il en soit, il serait judicieux pour tout sportif de ne pas tricher sur son âge. Encore moins sur son état de santé. Car les conséquences d’une telle tricherie sont souvent dommageables et irréversibles. Et qui mieux que les Camerounais est bien placé pour attester la dangerosité des âges charcutés ?

Lire la suite.

CAN 2017 : les Ecureuils du Bénin sous la menace d’une suspension de la FIFA

Les Écureuils du Bénin pourraient ne pas participer à la phase finale de la CAN 2017. En effet, la FIFA a enjoint aux autorités sportives béninoises de mettre fin à l’imbroglio qui prévaut actuellement au sein de la Fébéfoot avant le 11 juin 2016. Mais une décision de la justice du Bénin a ajourné la tenue de l’élection qui était pourtant prévue pour le 9 juin, nous rapporte Rfi.

C’en est fini pour les Ecureuils du Bénin ?

Les Ecureuils du Bénin sont véritablement en train de boire le calice jusqu’à la lie. Logée dans le Groupe C, la sélection nationale béninoise occupe actuellement la deuxième place avec 8 points +4 derrière le Mali (13 points)La Fédération internationale de football association (FIFA) avait reporté son match contre la sélection équato-guinéenne au 12 juin prochain, lui laissant ainsi le temps de trouver un dénouement au litige qui a cours au sein de la Fédération béninoise de football (Fébéfoot) avant le 11 juin 2016. Mais contre toute attente, le Tribunal de première instance de Porto-Novo vient d’ordonner au Comité de Normalisation du football béninois (Conor) de sursoir à toute organisation d’élection du nouveau président de l’instance fédérale.

Cette décision prise sous l’impulsion des clubs locaux n’est véritablement pas faite pour arranger les affaires de Stéphane Sességnon et ses coéquipiers de l’équipe nationale qui entendaient batailler dur pour arracher l’une des huit dernières places qualificatives pour Gabon 2017. La crise de leadership entre Ajorin Moucharafou et Augustin Ahouanvoebla est en train de miner le football béninois au point de le plonger, si rien n’est fait dans un bref délai, dans un coma très profond.

Notons que la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) se jouera au Gabon du 21 janvier au 12 février 2017. Huit équipes sont déjà qualifiées pour les phases finales.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : suspendu par la FIFA, Emmanuel Eboué dit au revoir à Sunderland

Emmanuel Eboué ne rechaussera pas les crampons de si tôt. Car à peine arrivé à Sunderland (le 9 mars 2016) qu’il est rattrapé par un différend financier qui l’oppose à son agent. Suspendu par la FIFA pour un an, l’international ivoirien a vu son contrat être résilié par les Black Cats, apprend-on de BBC.

Emmanuel Eboué broie du noir.

Emmanuel Eboué prend l’eau de toutes parts en ce moment. Et pour cause, Sunderland (D1 anglaise) vient d’annoncer, ce jeudi 31 mars, la rupture de son contrat avec le latéral droit ivoirien : « La suspension concerne une querelle financière entre le joueur et son précédent agent, bien avant son arrivée à Sunderland et le joueur n’en avait pas informé le club. Eboué a signé un contrat avec Sunderland jusqu’à la fin de la saison en cours et le club lui a signifié son intention de mettre fin au contrat. Le joueur a deux semaines pour faire appel de cette décision. »

Seulement trois semaines après son arrivée, l’ancien défenseur des Eléphants de Côte d’Ivoire avait séduit ses nouveaux dirigeants compte tenu de son potentiel qui laissait présager un volume de jeu impressionnant. Mais avec la décision prise par la FIFA de le retirer de le suspendre pendant un an ou jusqu’à ce qu’il paye la totalité du montant qu’il doit à son ancien agent Sébastien Boisseau, il était quasiment impossible pour les dirigeants de Sunderland AFC de le maintenir dans leurs rangs vu que son bail était de courte durée.

Notons que le litige qui l’oppose à son ancien agent traine depuis juillet 2013. L’injonction qui lui a été faite en septembre 2014 de régler le problème sous quatre mois est restée lettre morte. S’il s’acquitte de la somme due à son ex-agent, la FIFA lèvera sa sanction, mais quant à renouer avec son club, c’est une autre paire de manches.

Lire la suite.