Côte d’Ivoire : le budget des Éléphants, une gestion non contrôlée ?

Les Éléphants de Côte d’Ivoire sont actuellement en préparation à Abu Dhabi en prélude à la CAN 2017. Pour ce faire, le gouvernement ivoirien a décaissé environ 4 milliards de francs CFA comme budget. Mais ce qui fait grincer les dents à Abidjan, c’est que ces fonds sont souvent gérés sans grand contrôle.

Les Éléphants à la CAN, une prime à la malversation ?

Chaque participation des Éléphants à la CAN entraine le décaissement de sommes faramineuses pour les mettre dans les conditions idoines. Mais là où le bât blesse généralement, c’est que l’argent du contribuable ivoirien est souvent dilapidé sans que ni le ministère des Sports, ni la Fédération ivoirienne de football (FIF) ne rendent véritablement compte de leur gestion. Cette attitude est d’autant plus scandaleuse que 720 millions de francs CFA de primes s’étaient volatilisés sans trouver de coupables. Alain Lobognon, le ministre d’alors, et ses deux collaborateurs n’avaient simplement qu’été demis de leurs fonctions, sans poursuites judiciaires.

Aussi, l’affaire des primes « disparues » des champions d’Afrique est-elle passée sans grands bruits sur les bords de la lagune Ébrié. Exceptées quelques réactions isolées d’une poignée d’Ivoiriens, à l’image de Pierre Adjoumani, président de la Lidho : « L’argent du contribuable a besoin d’être géré avec un minimum de clarté. Nous attirons l’attention de l’exécutif afin d’éviter que se répète le scénario de 2015. » Cette réaction vient à propos, car François Albert Amichia, ministre des Sports, a annoncé un budget de 3,9 milliards francs CFA (5,9 millions d’euros) pour la préparation et la participation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) au Gabon.

En dépit de ces moyens colossaux, les ambitions d’Augustin Sidy Diallo, président de la FIF, sont un peu trop modestes : « Nous avons une équipe jeune et en reconstruction. Notre objectif sera de passer le premier tour. » Humilité ou stratégie pour éviter la pression, dirait-on. Mais cette attitude ne serait-elle pas de nature à plomber l’ardeur des champions d’Afrique en titre qui ambitionnent de rempiler ? Quoi qu’il en soit, les Ivoiriens attendent leur équipe de pieds fermes. De même, quelque soit là où s’arrêtera l’aventure de la Selephanto, toute la Côte d’Ivoire attend un compte rendu fidèle de l’expédition gabonaise.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : CAN 2017, les Éléphants tiennent à défendre leur titre

La CAN 2017 approche à grands pas et l’objectif des Éléphants, champions d’Afrique en titre, est clair : conserver leur titre. Pour ce faire, les Pachydermes sont aillés se préparer à Abou Dhabi, avec un budget de près de 4 milliards.

Les Éléphants en pleine préparation à Abou Dhabi

Le ministère des Sports a cassé sa tirelire pour créer les conditions d’une préparation et une participation efficiente des Éléphants. Car la Coupe d’Afrique des Nations (CAN2017) est pour les autorités ivoiriennes l’une des priorités en ce début 2017. À cet effet, le ministre François Albert Amichia a tenu à rassurer les acteurs du football ivoirien : « L’État respectera ses engagements vis-à-vis de la Fédération ivoirienne de Football (FIF) afin que l’équipe nationale se déplace pour défendre son titre. » Joignant l’acte à la parole, le ministre a décaissé 5,9 millions d’euros (3,9 milliards de francs CFA) comme budget.

Mettre les petits plats dans les grands pour avoir un groupe homogène et compétitif, tel est le leitmotiv de l’équipe. Ainsi, Michel Dussuyer et ses poulains se sont-ils envolés à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) pour peaufiner leur préparation. Ils auront à la clé deux matchs amicaux, contre la Suède (8 janvier) et l’Ouganda (11 janvier). L’objectif de ces rencontres est tout simple pour le coach Dussuyer : « Nous devons trouver une bonne relation entre les différents secteurs de jeu et gagner ainsi en maîtrise collective quand on a le ballon pour pouvoir ensuite bien s’exprimer dans les 30 derniers mètres, où tout se joue. »

Notons que la CAN se déroulera du 14 janvier au 5 février prochain au Gabon. Les autorités ivoiriennes ne lésinent donc pas sur les moyens pour permettre à Serey Dié et ses coéquipiers de défendre crânement leur titre. Chaque joueur devra donc se battre pour avoir une place au sein de l’effectif. Car, c’est ce mercredi 4 janvier, l’entraineur annoncera la liste définitive des 23 joueurs ivoiriens retenus pour la compétition.

Lire la suite.

CHAN 2016 : la Côte d’Ivoire dompte le Cameroun et attend de pied ferme le Mali

La Côte d’Ivoire s’est qualifiée pour les demi-finales du Championnat d’Afrique des Nations 2016 (CHAN 2016) en étrillant les Lions indomptables du Cameroun sur le score de 3 buts à 0. Le score fut sans appel, pourrait-on dire. Avant leur match face aux Aigles du Mali le 4 février, retour sur un match assez spectaculaire qui aura marqué les esprits des fans du football.

La Côte d’Ivoire a dominé de bout en bout les Camerounais

La Côte d’Ivoire a pris les choses en main dès le début de la rencontre. Dans un stade de Huye chaud bouillant et bondé de supporters curieux de vivre ce match au sommet des 1/4 de finale, les deux équipes ont montré leur envie d’en découdre et d’en finir très rapidement. Mais au terme du temps réglementaire, aucun but ne sera marqué.

La prolongation fut le tournant du match. Davy Boua Koffi, d’un coup de tête foudroyant à la 95è minute de jeu, délivre les Ivoiriens. Dans son sillage, Djobo Atcho double la marque à la 102è minute. Le chef d’oeuvre de cette soirée restera à coup sûr la réalisation du capitaine des Eléphants de Côte d’IvoireSerge Yao Nguessan, qui du rond point central, envoya un missile qui allait surprendre le dernier rempart camerounais. C’était à la 112è minute de jeu et la messe était dite.

Le ministre ivoirien des Sports et Loisirs, François Albert Amichia a tenu à féliciter la sélection nationale coachée par Michel Dussuyer« Au nom du chef de l’État son excellence Alassane Ouattara, du gouvernement et du peuple de Côte d’ivoire, je vous adresse nos sincères félicitations pour votre brillante qualification pour les 1/2 finales du chan 2016, qui se déroule en ce moment au Rwanda. Cette victoire qui rejaillit sur le peuple tout entier, est le signe que le mouvement sportif ivoirien est en marche pour accompagner l’émergence de notre pays. Tous nos encouragements pour la suite de la compétition. »

Lire la suite.