Bénin : Patrice Talon fait destituer des Maires de l’Opposition

Au Bénin en ce moment, le moins qu’on puisse dire est que Patrice Talon, le Président de la République fait destituer les Maires proches de l’Opposition béninoise. L’alibi tout trouvé est la sempiternelle accusation de mauvaise gestion. N’y a t-il que les Maires opposants qui gèrent mal leurs municipalités ?

Les Maires de l’Opposition destitués au Bénin, Patrice Talon soupçonné

C’est un sale quart d’heure que le Président du Bénin, Patrice Talon fait passer on va dire aux Maires proches de l’Opposition béninoise en ce moment. Les Béninoises et les Béninois sont d’autant plus offusqués que l’affaire ne cesse de s’ébruiter de manière vertigineuse. Et cela est réel, des Maires opposés à la vision politique du Président Patrice Talon ont bel et bien été destitués et d’autres sont en attente de l’être les jours à venir.

Il est reproché de manière particulière aux Maires proches de l’Opposition béninoise la mauvaise gestion des affaires communales qu’ils administrent. Sans aucune forme de procès, ces Maires se sont vus retirer leurs mandats alors que d’autres sont menacés de destitution . Les autorités municipales du Bénin ont chacune reçu un plan de développement de leurs localités et avaient obligation avec les moyens mis à leur disposition de faire aboutir ces plans en les réalisant. Mais, au lieu de cela, dans la localité d’ Allada par exemple, 12 des 18 conseillers ont soutenu mercredi dernier la destitution du Maire Mathias Djigla pour « gestion opaque et solitaire du plan de développement de la commune« .

Quant à la ville de Parakou, 19 sur les 25 conseillers ont signé une motion de destitution du maire Karimou Adamou Souradjou, lui reprochant une « gestion autocratique et solitaire du plan de développement de la commune« . Quinze sur les 19 conseillers municipaux exigent le départ du Maire Placide Avimadjènon de la tête du conseil communal. L’Opposition et les tenants du pouvoir en Afrique n’évoluent-ils pas de manière solitaire habitués qu’ils sont à se regarder en chiens de faïence?

Comme en Côte d’Ivoire, le régime Patrice Talon n’entend pas partager le pouvoir avec la réelle Opposition du Bénin, mais envisage gouverner solitairement. On y parle même aussi de Nouveau Départ comme en Côte d’Ivoire où l’on a vu des vertes et des pas mûres. Les Universités ivoiriennes devaient être réhabilitées et développées à hauteur de plus de 100 milliards fcfa.

Passez les visiter en ce moment et y prendre les nouvelles internes, alors vous saurez ce qu’est le Nouveau Départ…

Lire la suite.