Côte d’Ivoire : CAN 2017, les Éléphants tiennent à défendre leur titre

La CAN 2017 approche à grands pas et l’objectif des Éléphants, champions d’Afrique en titre, est clair : conserver leur titre. Pour ce faire, les Pachydermes sont aillés se préparer à Abou Dhabi, avec un budget de près de 4 milliards.

Les Éléphants en pleine préparation à Abou Dhabi

Le ministère des Sports a cassé sa tirelire pour créer les conditions d’une préparation et une participation efficiente des Éléphants. Car la Coupe d’Afrique des Nations (CAN2017) est pour les autorités ivoiriennes l’une des priorités en ce début 2017. À cet effet, le ministre François Albert Amichia a tenu à rassurer les acteurs du football ivoirien : « L’État respectera ses engagements vis-à-vis de la Fédération ivoirienne de Football (FIF) afin que l’équipe nationale se déplace pour défendre son titre. » Joignant l’acte à la parole, le ministre a décaissé 5,9 millions d’euros (3,9 milliards de francs CFA) comme budget.

Mettre les petits plats dans les grands pour avoir un groupe homogène et compétitif, tel est le leitmotiv de l’équipe. Ainsi, Michel Dussuyer et ses poulains se sont-ils envolés à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) pour peaufiner leur préparation. Ils auront à la clé deux matchs amicaux, contre la Suède (8 janvier) et l’Ouganda (11 janvier). L’objectif de ces rencontres est tout simple pour le coach Dussuyer : « Nous devons trouver une bonne relation entre les différents secteurs de jeu et gagner ainsi en maîtrise collective quand on a le ballon pour pouvoir ensuite bien s’exprimer dans les 30 derniers mètres, où tout se joue. »

Notons que la CAN se déroulera du 14 janvier au 5 février prochain au Gabon. Les autorités ivoiriennes ne lésinent donc pas sur les moyens pour permettre à Serey Dié et ses coéquipiers de défendre crânement leur titre. Chaque joueur devra donc se battre pour avoir une place au sein de l’effectif. Car, c’est ce mercredi 4 janvier, l’entraineur annoncera la liste définitive des 23 joueurs ivoiriens retenus pour la compétition.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : CAN 2017, les 24 Éléphants présélectionnés de Dussuyer

À dix-sept jours du début de la CAN 2017 au Gabon, Michel Dussuyer a publié une liste de joueurs présélectionnés. Le coach de la sélection ivoirienne a retenu 24 joueurs sans trop de surprise, récupérant deux cadres blessés. De nouvelles entrées au sein de cette sélection a également été observée.

Dussuyer forme son commando pour l’expédition gabonaise

L’objectif des Éléphants de Côte d’Ivoire est de conserver leur titre de champions d’Afrique obtenu de haute lutte deux ans auparavant. Telle est l’une des missions confiées à Michel Dussuyer, le coach français de la sélection ivoirienne. En effet, après une qualification à l’arraché, il convenait de bâtir une équipe conquérante pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) qui se déroulera au Gabon du 14 janvier au 5 février prochain.

Ainsi, au bout d’un stage préparatif, seulement un joueur sur les 24 dira au revoir à ses coéquipiers. Cette liste annonce le retour de blessure d’Éric Bailly et de Seri Jean Mickaël de même que la grande première de Wilfried Zaha avec la Séléphanto. Yao Kouassi Gervais dit Gervinho est le grand absent de cette liste pour cause de blessure.

La liste des joueurs présélectionnés par Dussuyer

Il n’y a pas eu de grands bouleversements car tous les cadres attendus sont là à quelques exceptions près.

Gardiens de but : Sylvain Gbohouo (Tp Mazembe- RDC), Sangaré Badra Ali (As Tanda – CI), Sayouba Mandé (Stabaek- Norvège).

Défenseurs : Serge Aurier (Paris SG- France), Bagayoko Mamadou (St Trond vv – Belgique), Eric Bertrand Bailly ( Manchester United- Angleterre), Deli Simon (Slavia Prague – République Tchèque), Diarrassouba Ousmane Viera (Adanaspor – Turquie), Kanon Wilfried (Ado La Haye – Pays-Bas), Kone Lamine (Sunderland Fc -Angleterre), Traore Adama (Fc Bâle -Suisse).

Milieux : Angban Victorien (Grenade Fc -Espagne), Doukouré Cheick (Fc Metz- France), Kessié Franck (Atalanta Bergame- Italie), N’Guessan Yao Didier (As Nancy Lorraine – France), Sérey Dié Geoffroy (Fc Bâle -Suisse), Séri Jean Mickaël (OGC Nice- France)

Attaquants : Bony Wilfried (Stoke City- Angleterre), Gradel Max Alain (AFC Bournemouth- Angleterre), Kalou Salomon (Hertha Berlin- Allemagne), Kodjia Jonathan (Aston Villa- Angleterre), Pépé Nicolas (SCO Angers- France), Sio Giovanni (Stade Rennais- France), Zaha Wilfried (Cristal Palace- Angleterre).

Logés dans le Groupe C, les Ivoiriens en découdront avec la RDC, le Maroc et le Togo. Toute la population ivoirienne est donc à pied d’oeuvre pour aller supporter leur équipe lors de cette compétition. Car le mot d’ordre est clair : Revenir sur les bords de la lagune Ebrié avec la coupe. Mais la tâche ne semble pas du tout aisée, avec toutes ces équipes flamboyantes qui rêvent également du sacre continental.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : l’Eléphant Wilfried Zaha prêt à barrir à la CAN 2017 au Gabon

Wilfried Zaha est en passe d’endosser le maillot des Éléphants de Côte d’Ivoire lors de la prochaine CAN au Gabon. La FIFA vient d’accéder à sa demande de changement de nationalité sportive en faveur de son pays d’origine.

Wilfried Zaha revient au bercail

L’affaire est définitivement close. La FIFA vient d’accepter que Wilfried Zaha rejoigne la sélection ivoirienne. En effet, le joueur d’origine ivoirienne avait joué à deux reprises avec la sélection A de l’Angleterre. Mais depuis ces deux apparitions, l’attaquant de Crystal Palace a été mis aux oubliettes par les dirigeants anglais. Aussi, Augustin Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et Michel Dussuyer, coach de la sélection ivoirienne, ont mené des démarches auprès du joueur qui a accepté de jouer avec les champions d’Afrique en titre.

Toutefois, il lui fallait signaler à la Fédération internationale de football association (FIFA) sa volonté de changer de nationalité sportive. La réponse à la demande adressée à l’instance fédérale vient donc de tomber, en faveur de l’option du joueur. Et pourtant les dirigeants anglais étaient revenus à la rescousse pour convaincre le natif d’Abidjan de renoncer à son projet. Le nom de Zaha pourrait donc figurer en bonne position sur la liste des sélectionnés de Dussuyer pour Gabon 2017. En l’absence de Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, le virevoltant attaquant Wilfried Zaha pourrait valablement faire l’affaire. Tottenham voudrait également l’enrôler, dès le mercato hivernal, pour près de 30 millions d’euros (environ 20 milliards de FCFA).

Lire la suite.

Côte d’Ivoire – CAN 2017 : Wilfried Zaha, une perle pour remplacer Gervinho ?

L’instance fédérale du football ivoirien vient de réussir un grand coup, ce dimanche, en ramenant dans son écurie Wilfried Zaha. L’attaquant de Crystal Palace qui a déjà endossé le maillot de la sélection anglaise viendra vaillamment suppléer l’absence de Gervinho.

Sidy Diallo convainc Wilfried Zaha de jouer avec les Éléphants

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) point à l’horizon et les Éléphants de Côte d’Ivoire entendent crânement défendre leur titre. À cet effet, Augustin Sidy Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et Michel Dussuyer, le coach de la sélection ivoirienne ont décidé de battre le rappel de tous les Ivoiriens susceptibles d’être sélectionnés à travers la planète. Ainsi, leurs efforts viennent d’être récompensés, car le virevoltant attaquant de Crystal Palace (Premier league) vient de leur répondre positivement. En effet, Wilfried Zaha a accepté de rejoindre la sélection ivoirienne, et ce, en prélude à la CAN 2017.

Né à Abidjan le 10 novembre 1992, le jeune prodige ivoirien a rejoint l’Angleterre dès l’âge de 4 ans. Son talent et sa débauche d’énergie ont poussé les dirigeants anglais à le sélectionner avec les A à deux reprises pour des matchs amicaux. Mais les règlements de la FIFA lui permettant de changer de sélection, c’est à juste titre qu’il a changé sa nationalité sportive. Aussi, pourrait-il rejoindre la sélection ivoirienne dès la prochaine CAN au Gabon. La présence de ce joueur serait une alternative sure à l’absence de Yao Kouassi Gervais dit Gervinho. Car ces deux internationaux ivoiriens jouent quasiment dans le même registre.

Voici une vidéo qui vous permettra de vous faire une nette idée du joueur.

Lire la suite.

France – CIV : match amical, les Éléphants ratent de peu les Bleus

Le match amical tant attendu entre Les Bleus français et les Éléphants de Côte d’Ivoire n’a véritablement pas été étincelant. Comme son nom l’indique, la rencontre entre ces deux sélections s’est également soldée par un score tout aussi amical (0-0).

Les Bleus et les Éléphants se séparent dos à dos

La rencontre entre vice-champion d’Europe et champion d’Afrique qui s’annonçait très prometteuse a pourtant laissé les observateurs sur leur faim. En effet, Les Bleus ont livré un match amical contre les Éléphants, ce mardi, au stade Bollaert-Delelis de Lens. En dépit de leur euphorie des 15 premières minutes, les locaux n’ont pu trouver le chemin du filet. Les poulains de Didier Deschamps n’ont véritablement pu se créer des occasions franches pour prendre à défaut Gbohouo Silvain. À contrario, les Ivoiriens sont revenus dans le match, manquant de peu de scorer sur une frappe sèche d’Adam Traoré. Le but marqué dans la foulée par Salomon Kalou a été logiquement refusé pour position de hors-jeu.

Durant toute la rencontre, ce sont plutôt les visiteurs qui ont été très entreprenants. Serge Aurier, Serey Dié, Jonathan Kodjia et toute la Séléphanto ont véritablement mouillé le maillot. Le hic, c’est leur manque d’inspiration devant les buts adverses, maintenant les cages de Benoît Costil, le portier français, inviolés. L’absence de Gervinho au sein de la sélection ivoirienne s’est également fait ressentir.

Ainsi que le déplore Michel Dussuyer, l’entraîneur de la sélection ivoirienne : « C’est sûr que c’est compliqué de se passer d’un garçon comme Gervais (Gervinho). Car à tout moment, c’est quelqu’un qui est un créateur de danger, et qui peut déstabiliser une défense. On sait qu’on ne l’aura pas pour la CAN, donc on se prépare sans lui. » Puis, il tire des leçons de ces rencontres : « C’est vrai que sur les deux matchs, on a eu quelques occasions qu’on n’a pas pu convertir. On n’a pas été réaliste pour gagner nos matchs, mais je pense qu’on s’est créé des occasions et c’est ça le plus important. » À deux mois de la CAN, les Ivoiriens espèrent tout de même que leur sélection se trouvera un buteur maison. Car, il convient d’aller défendre leur titre de champion d’Afrique au Gabon.

Lire la suite.

Mondial 2018 : avec ses blessés, quels Éléphants face aux Lions de l’Atlas ?

Les Éléphants de Côte d’Ivoire en découdront avec les Lions de l’Atlas du Maroc, le samedi 12 novembre prochain. Pour ce match comptant pour la deuxième journée des éliminatoires du mondial 2018, les champions d’Afrique se préparent à Malaga. Mais plusieurs cadres de l’équipe ont déclaré forfait pour cause de blessure.

Les Eléphants sereins malgré les nombreux blessés

Deux grands challenges attendent les Éléphants de Côte d’Ivoire en ce mois de novembre. En effet, dès le samedi prochain, les pachydermes livreront bataille avec la sélection marocaine entrainée par un certain Hervé Renard. Ainsi, ces chaudes retrouvailles promettent de l’étincelle dans l’air, car il y va de la première place de la poule C. De même, un intéressant match  amical opposera la France à la Côte d’Ivoire, le mardi 15 novembre à Lens. Mais le hic, c’est que les champions d’Afrique en titre sont amputés de plusieurs cadres qui sont actuellement à l’infirmerie. Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, Eric Bertrand Bailly, Séri Jean Michael ou encore le nouveau goleador Jonathan Kodjia ont tous déclaré forfait à cause de graves blessures contractées dans leurs championnats respectifs.

N’empêche que Michel Dussuyer reste optimiste, car il a fait appel à de jeunes pousses qui entendent mouiller le maillot. Ainsi, le regroupement de Malaga (Espagne) permettra à Serey Dié (le nouveau capitaine) et à ses coéquipiers de régler les automatismes. L’ambiance est très chaleureuse et les séances d’entrainement aussi sérieuses qu’intenses. Néanmoins, plusieurs observateurs appréhendent le déplacement de Marrakech, car face à leur ancien coach, les Ivoiriens pourraient plier l’échine. Tous les regards sont donc tournés vers le coach français de la sélection ivoirienne pour voir l’équipe qu’il alignera. Face aux nombreuses défections, d’aucuns se demandent quels Eléphants face aux Lions de l’Atlas et aux Bleus ?

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : Blessé, Eric Bailly pourrait manquer la CAN 2017

Eric Bailly s’est blessé au genou lors de la rencontre de Premier League opposant Chelsea FC à son club Manchester United. La gravité de cette blessure pourrait priver l’international ivoirien de la prochaine CAN.

Eric Bailly blessé aux ligaments du genou

C’est un véritable coup dur aussi bien pour Manchester United que pour les Éléphants de Côte d’Ivoire. En effet, Eric Bailly s’est « gravement blessé » lors de la rencontre de 9e journée opposant Chelsea FC à ManU (4-0). Aussi, son entraîneur José Mourinho, la mort dans l’âme, annonce : « Il est blessé et j’ai peur qu’il soit gravement blessé à son genou, dans la zone des ligaments. Il pense que c’est grave. »

À un peu moins de trois mois de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN2017), le défenseur ivoirien est tout incertain. En attendant un diagnostic complet des médecins, les médias britanniques craignent d’ores et déjà une absence d’environ neuf mois. Aussi, cette nouvelle qui tombe comme un couperet viendrait déranger, si elle se confirme, le plan de Michel Dussuyer, l’entraineur des Éléphants de Côte d’Ivoire. Car le coach français des champions d’Afrique 2015 avait basé sa stratégie de défense sur cette étoile montante du football. Mais loin de s’alarmer, d’aucuns croisent les doigts pour qu’il y ait plus de peur que de mal. Eric Bertrand Bailly a un titre à défendre au Gabon en 2017, et il y tient viscéralement.

Notons que la CAN 2017 se déroulera du 14 janvier au 5 février au Gabon. La Côte d’Ivoire est logée dans le Groupe C avec le Maroc, le Togo et la RD Congo.

Lire la suite.

Football : Les Éléphants affronteront la France en amical en novembre

Les Éléphants contre Les Bleus, telle est l’affiche d’un match amical qui aura lieu en novembre prochain à Lens. Ce sera l’occasion pour les deux équipes de jauger de leur niveau actuel en vue des échéances futures. Chacun des deux camps retient donc son souffle, eu égard à leur forme du moment.

Les Éléphants et Les Bleus croiseront le fer à Lens

Les Éléphants auront un test grandeur nature, le mardi 15 novembre prochain, au stade Bollaert-Delelis de Lens. Auréolée du titre de champion d’Afrique, la Côte d’Ivoire livrera un match amical contre les Bleus, vice-champions d’Europe. Ainsi, cette rencontre permettra aux deux coaches français, Didier Deschamps (Les Bleus) et Michel Dussuyer (Éléphants) de peaufiner leurs stratégies. De même, les joueurs des deux équipes sont déjà gonflés à bloc pour livrer cette rencontre, la deuxième du genre. Du côté ivoirien, Gervinho, Salomon Kalou, Eric Bailly, Serge Aurier et la nouvelle pépite, Jonathan Kodjia bandent déjà leurs muscles. De l’autre, Dimitri Payet, Antoine Griezmann, Paul Pogba, Olivier Girou ou encore Anthony Martial entendent, quant à eux, rééditer l’exploit de leurs ainés.

Voilà donc qui annonce de l’électricité dans l’air. À cette allure, ce match ne serait amical que de nom, car les Ivoiriens espèrent prendre la revanche de Didier Drogba, Zokora Didier, Yaya Touré laminés (3-0), en août 2005, par une équipe tricolore menée par Zinedine Zidane, William Gallas ou encore Thierry Henry.

Aussi, les fédérations françaises et ivoiriennes se sont accordées pour que cette autre rencontre puisse (enfin) se tenir. La première, initialement prévue en mai dernier, n’a pu se jouer. Les Lions indomptables du Cameroun avaient finalement été désignés pour affronter les tricolores en lieu et place des Éléphants. Cette rencontre s’était soldée par une victoire des Français (3-2). Notons que dans le dernier classement FIFA, la France, 8e, a perdu une place, tandis que la Côte d’Ivoire a gagné deux places pour occuper le 34e rang mondial et le 1er africain.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : Brice Dja Djédjé s’excuse et réintègre les Eléphants

Brice Dja Djédjé pourra rechausser les crampons avec les Éléphants. C’est du moins ce qui ressort d’une interview donnée par l’international ivoirien de l’Olympique de Marseille lui-même. Il profite donc pour lever le voile sur les raisons de son absence prolongée avec sa sélection nationale, nous rapporte Rfi.

Brice Dja Djédjé de retour en sélection

Absent durant la précédente Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2015), Brice Dja Djédjé est heureux de retrouver la sélection nationale. Ainsi, après une saison émaillée de blessures et de résultats peu reluisants pour son club marseillais, le latéral droit ivoirien ne cache pas son plaisir de regagner les Eléphants : « Ce match de sélection tombe très bien pour moi après cette saison difficile avec l’OM. » Puis il ajoute : « J’aurais voulu réintégrer la sélection plus tôt, mais, après les pépins physiques endurés, j’ai dû discuter avec le sélectionneur et attendre avant d’être apte à revenir en sélection. »

Mais ce retour au bercail de l’international ivoirien ne s’est pas fait sans tractations. En effet, le joueur avait décidé, de son propre chef, de quitter la sélection ainsi qu’il l’explique : « Je voulais vraiment me concentrer sur la saison et bien finir avec l’OM donc j’ai demandé à l’entraineur (Hervé Renard, NDLR) de prendre quelqu’un d’autre à ma place pour la CAN 2015. » Conscient que cette volte-face a été diversement interprétée sur les bords de la lagune Ébrié, Dja Djédjé a décidé de mettre fin au débat : « Je tiens à m’en excuser. »

Appelé en sélection par le coach Michel Dussuyer pour le match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017 contre les Panthères du Gabon, le 4 juin prochain, le défenseur des Phocéens a l’opportunité de disputer sa septième rencontre avec les champions d’Afrique en titre.

Lire la suite.

Eléphants de Côte d’Ivoire : le début de la fin pour Yaya Touré ?

Yaya Touré sera absent une fois de plus de l’effectif des Eléphants lors de la rencontre amicale avec l’équipe nationale de la Hongrie, le 20 mai prochain à Budapest. Le capitaine des champions d’Afrique qui boude la sélection ivoirienne depuis un certain moment a justifié cette énième absence par une blessure au genou, a-t-on appris de Jeune Afrique.

Yaya Touré, le divorce consommé avec les Éléphants ?

Yaya Touré ne rechaussera pas les crampons de si tôt avec les Éléphants de Côte d’Ivoire. Et pour cause, une douleur persistante au genou aurait obligé le quadruple ballon d’or africain à tourner le dos, une nouvelle fois, à la sélection ivoirienne. C’est du moins la raison évoquée par le frère cadet des Touré pour faire faux bond à ses partenaires. Et pourtant l’entraineur Michel Dussuyer compte sur son leadership et son talent pour effectuer ce déplacement qui s’annonce très périlleux en Hongrie.

Notons que l’international ivoirien de Manchester City s’était donné une période sabbatique avec les champions d’Afrique depuis leur retour triomphal de la CAN 2015 en Guinée Équatoriale. Et depuis, son retour en sélection est émaillé de certaines circonstances qui ne font qu’en reporter l’échéance. Plusieurs observateurs sont donc à se demander si ce n’est pas la fin annoncée de l’idylle de l’ancien Monégasque avec sa sélection nationale. Quoi qu’il en soit, l’ancien pensionnaire de l’académie Mimosifcom se fait vieillissant (33 ans) et donc sa retraite n’est plus loin.

Yao Kouassi Gervais (Gervinho), Serge Aurier et bien d’autres internationaux ne seront également pas du voyage. Et selon certaines sources bien introduites, le coach Dussuyer a fait appel à plusieurs nouveaux joueurs afin de combler toutes ces absences.

Lire la suite.