Côte d’Ivoire : Contre les dirigeants africains, Tiken Jah sort sa « 3e dose »

L’artiste engagé Tiken Jah Fakoly ne cesse de fustiger les tares qui gangrènent la société africaine. Le reggaeman ivoirien va donc sortir un nouvel opus dans lequel il dénonce le troisième mandat des présidents africains.

Tiken Jah s’oppose au 3e mandat des chefs d’État africains

Tiken Jah Fakoly entend infliger sa « 3eme dose » à tous ces présidents africains qui veulent se maintenir au pouvoir. En effet, il est d’actualité que plusieurs dirigeants africains modifient la Constitution de leur pays pour se présenter indéfiniment. Ainsi, la star ivoirienne semble se révolter contre cette pratique anti-démocratique : « Je n’avais pas prévu un album cette année. Mais par rapport à ce qui se passe dans l’actualité, j’ai pensé à sortir cet EP. » Puis, il ajoute : « Vouloir se présenter au-delà de deux mandats ou s’éterniser au pouvoir est même un manque de respect vis-à-vis des gens de son propre parti politique. C’est comme si vous êtes le plus intelligent et le plus fort. À part vous, il n’y a pas d’autres personnes capables de gérer le pays ? »

Aussi, du Burundi en RD Congo en passant par le Tchad, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Rwanda et bien d’autres, les exemples des chefs d’État qui s’accrochent au pouvoir en Afrique sont légion. Et pourtant, il y a de jeunes cadres africains qui attendent également de se faire valoir au sommet de l’État. Mais la vieille classe politique ne cesse de leur faire ombrage, empêchant ainsi une réelle émergence de l’Afrique. C’est donc pour changer les mentalités et faire bouger les lignes que la reggae star ne cesse d’interpeller : « C’est important de laisser d’autres gens du parti, surtout les jeunes s’exprimer et exprimer leurs compétences. »

La sortie officielle de ce maxi-single de quatre titres est prévue pour le 7 janvier prochain. Il prévoit également un concert à Abidjan au cours duquel il entend mettre en garde tous ces leaders africains qui seraient tentés par un énième mandat. Comparaison n’est certes pas raison, mais la chancelière allemande Angela Merkel rempile pour un quatrième mandat, sans bruits discordants.

Lire la suite.

Coupe de la Confédération : Le TP Mazembe de Katumbi remporte sa « decima »

Le TP Mazembe de la République Démocratique du Congo est incontestablement l’un des meilleurs clubs d’Afrique. Les Corbeaux viennent de remporter la coupe de la Confédération, portant à dix leurs trophées continentaux.

Le TP Mazembe sauve sa saison avec panache

Reversé en coupe de la Confédération après son élimination en huitième de finale de la ligue des champions par le WAC de Casablanca, le TP Mazembe n’a pour autant pas jeté l’éponge. Les poulains de Moïse Katumbi Chapwe n’ont rien lâché jusqu’à leur sacre final. En effet, les Corbeaux de Lubumbashi ont livré, ce dimanche, une finale des plus explosives contre le MO Béjaïa d’Algérie. Après le précieux match nul de l’aller (1-1), le coach Velud et ses joueurs ont remis les couverts à domicile. À l’issue d’une finale dominée de bout en bout devant leurs supporters, les Congolais se sont finalement imposés (4-1). Ainsi, leur palmarès au plan continental se veut des plus prestigieux. Cinq Ligues des champions, trois Supercoupes de la CAF, une Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe et maintenant une coupe des Confédérations qui portent à dix l’ensemble des trophées remportés.

C’est donc la liesse populaire dans leur fief de Lubumbashi où les supporters s’habituent dorénavant aux multiples victoires de leur équipe. Le seul regret exprimé par ceux que nous avons rencontrés, c’est surtout la non-présence du président du club. En effet, Moïse Katumbi est actuellement en Belgique où il est en exil. Candidat déclaré à la présidentielle en RD Congo, il est poursuivi par la justice pour recrutement de mercenaire. N’empêche qu’il était présent aux côtés de son équipe au match aller en Algérie. De même, Hubert Velud, l’entraineur de l’équipe remporte ainsi son premier sacre avec son nouveau club. Cap est donc mis sur de nouveaux challenges, à commencer par la Supercoupe de la CAF.

Lire la suite.

Côte d’Ivoire : au TP Mazembe, Roger Assalé voit la vie en rose mais vise l’Europe

Roger Assalé a des envies d’ailleurs. Vainqueur de la CAN 2015 avec les Eléphants de Côte d’Ivoire et de la Ligue des Champions africaine avec les Congolais du TP Mazembe, l’international ivoirien vise l’Europe. C’est ce qu’il a confié dans une interview qu’il a accordé à Jeune Afrique.

Roger Assalé rêve de l’Europe

Roger Assalé (22 ans) ne cache plus son ambition d’évoluer en Europe. Mais il garde à l’esprit que le championnat du monde des clubs qu’il disputera avec le TP Mazembe au Japon (du 10 au 23 décembre prochain) est une belle opportunité pour taper dans l’oeil des recruteurs : « Aujourd’hui, je pense qu’arrive pour moi le moment de partir en Europe»

Assalé se verrait bien évoluer même en Jupiter League (D1 Belgique) moins côté que les autres championnats pourvu que cela lui serve de tremplin : « Le plus important, c’est de mettre le pied en Europe. C’est pourquoi je ne serais pas opposé au fait de passer par un championnat comme la Belgique par exemple, qui peut constituer un excellent tremplin pour rejoindre l’Angleterre, la France, l’Espagne, l’Italie ou l’Allemagne. »

Le champion d’Afrique revendique une place de titulaire en équipe nationale mais il reconnait que cela ne pourra se faire tant qu’il évolue sur le continent. La concurrence est rude : « En sélection nationale ivoirienne, dans le secteur offensif, il y a beaucoup de concurrence : Bony, Doumbia, Kalou, Gervinho, Gradel… Pour un jeune joueur comme moi, c’est évidemment difficile de s’imposer. »

Roger Assalé se réjouit de ce qu’il a accompli durant l’année 2015 et rêve encore de briller durant ce mondial des clubs : « On va essayer d’aller le plus loin possible. Le rêve, ce serait de retrouver le FC Barcelone en finale. On prend cette compétition très au sérieux. J’ai gagné la CAN avec la Côte d’Ivoire, la Ligue des Champions avec Mazembe. Quoiqu’il arrive, j’aurai vécu une année fantastique. »

Que pensez-vous de la volonté de Roger Assalé de rejoindre à tout prix un championnat européen ?

Lire la suite.