Akon lighting Africa, une réalité avec plus d’un milliard $ déjà récoltés

La star sénégalo-américaine Akon est en passe de réussir son projet d’électrification de l’Afrique. Son initiative « Akon Lighting Africa » a déjà mobilisé un financement de plus d’un milliard de dollars (533 milliards de FCFA).

Le rappeur Akon illumine l’Afrique

Entre le contraste des scènes lumineuses occidentales et le déficit d’énergie en Afrique, Akon a décidé d’agir. En effet, l’artiste américain d’origine africaine a lancé en février 2014, « Akon Lighting Africa », une initiative pour électrifier la quasi-totalité des  localités africaines qui sont encore plongées dans le noir. Cette résolution est partie d’une simple prise de conscience de la mégastar internationale : « J’ai commencé à me sentir coupable d’étaler ma richesse devant des gens qui souffrent. J’ai visité des villages en portant des boucles d’oreilles ou des montres à 50.000 dollars alors que des gens souffraient devant moi. J’ai fini par me dire que tout cela était inutile. »

Joignant l’acte à la parole, l’auteur de « Lonely, (solitaire) » a décidé d’agir. Ainsi, s’est-il lancé dans un fundraising pour mettre en oeuvre son projet. En dépit des difficultés rencontrées lors de cette opération, la moisson fut tout de même très encourageante : « Ça n’a pas été facile à mettre en place, mais on a réussi à récolter le premier milliard. On a de grands projets pour l’Afrique. Car les gens ont besoin d’électricité, d’eau courante et d’infrastructures de base », a-t-il affirmé.

Notons que le leader Thione Niang, l’entrepreneur Samba Bathily et l’artiste Akon sont à la base de cette initiative. Après avoir sillonné plusieurs localités africaines, l’heure a certainement sonné pour la matérialisation de l’initiative.

Lire la suite.

Sénégal : Akon au four et au moulin pour électrifier l’Afrique

Akon est bien décidé à prendre pied en Afrique. A travers son entreprise Solektra, le chanteur américain d’origine sénégalaise a lancé une vaste opération d’électrification et d’assainissement de l’Afrique, nous rapporte jeuneafrique.com.

Akon et Solektra international illuminent l’Afrique

Akon s’est engagé dans l’électrification des pays africains. Conscient du fait que l’Afrique manque cruellement d’électricité, il a décidé d’agir. En compagnie de Samba Bathily, le PDG d’un holding malien et Thione Niang, un homme politique sénégalais, tous deux co-fondateurs de Solektra international, il a lancé l’opération « Akon Lighting Africa« . Il évoque l’importance d’un tel projet : « L’énergie constitue le principal défi en Afrique. »

Sa structure a déjà contribué à éclairer plus de 500 localités et créé des milliers d’emplois. Auss, il ne ménage aucun effort pour accompagner les autorités locales dans leur volonté d’acquérir les équipements nécessaires au développement de leurs localités.

A cet effet, il dispose d’une ligne de crédit d’environ 1 milliard de dollars (environ 942 millions d’euros) qui permettra de les préfinancer. Etant donné que ces équipements sont parfois très onéreux, c’est véritablement une bouffée d’oxygène. Spécialisée dans l’énergie solaire et l’assainissement d’eau, sa structure oeuvre à accélérer le développement des pays africains via leur électrification à grande échelle.

Natif de Saint-Louis, cette star que Forbes Afrique classe au rang des musiciens africains les plus influents a véritablement de la suite dans les idées. En espérant une issue positive aux négociations de la COP 21, toute l’équipe de Solektra International se prépare à l’inauguration, le 15 décembre prochain, de l’Académie du Solaire à Bamako. Son entreprise ne cesse de financer des projets pilote et capitalise son savoir-faire dans l’accomplissement de cette oeuvre noble.

Espérons donc que cette académie qui sera ouverte dans la capitale malienne puisse fortement contribuer à lutter contre le réchauffement climatique dont les effets néfastes sont plus visibles en Afrique.

Que pensez-vous de l’initiative d’Akon qui vise à électrifier l’Afrique ?

Lire la suite.