Afrique du Sud, les difficiles rejetons du grand Nelson Mandela

Par Gary SLM
Publié le 11 septembre 2015 à 13:26 | mis à jour le 11 septembre 2015 à 13:26

Un descendant de Nelson Mandela et de Winnie Mandela, Mbuso Mandela, leur petit-fils, est accusé de viol sur une adolescente de 15ans, rapporte l'hebdomadaire Go Magazine.

Un scandale chez les Mandela.

On se rappelle comme si c'était hier, les propos pleins de douleur d'un père, Nelson Mandela, lors d'une conférence de presse à son domicile, à l'endroit de son fils Makgatho Mandela, 54 ans, mort du Sida à l'hôpital de Johannesburg. L’ancien président sud-africain annonçait alors la douloureuse nouvelle en disant : "Nous vous avons convoqué aujourd'hui pour vous annoncer que mon fils est mort du sida".

Aujourd'hui, c’est encore une douloureuse information qui circule sur la famille Mandela, cette fois avec un petit fils qui, si les faits sont confirmés, associerait le nom de cet illustre homme d’État africain à une affaire peu honorable. Son petit-fils, Mbuso Mandela, 24 ans, est accusé de viol sur une adolescente de 15 ans.

L'acte odieux se serait produit dans les toilettes d'un restaurant en Afrique du Sud le vendredi 14 août 2015. Il reste placé en garde à vue jusqu'à sa comparution devant les juges de Johannesburg, pour une audience de libération sous caution.

Une postérité mal assurée.

Aucun bien pensant ne peut rester insensible devant les déviations morales auxquelles s'adonnent les descendants du grand et illustre Mandela, vu le combat de la dignité humaine, et en particulier, africaine qu'il a mené et remporté à la face du monde étonné. Tandis que l'on s'attend à une relève digne de la part de sa postérité, on assiste plutôt à des parades d'immoralité.


Que faire pour pérenniser notre Mandela à tous ?