Guinée : Alpha Condé, son fils Mohamed accusé d'infractions financières

Par Gary SLM
Publié le 28 septembre 2015 à 12:39 | mis à jour le 28 septembre 2015 à 12:39

Le président guinéen Alpha Condé a le sommeil trouble depuis quelques mois. La raison est que la justice française s’intéresse aux activités et au train de vie de son propre fils, Mohamed Alpha Condé, qui est en même temps son "chargé de mission". De nationalité guinéenne et française, Mohamed Alpha Condé est âgé de 45 ans et est l’objet d’accusations d’infractions financières, au premier rang desquels des abus de biens sociaux et des détournements de fonds publics, selon Le Parisien.

Les enquêtes vont bon train

Mohamed Alpha Condé, le fils du président Alpha Condé, est soupçonné par le parquet financier français d'infractions financières. Une enquête préliminaire a été diligentée depuis fin avril. Les enquêteurs spécialisés cherchent à savoir si Mohamed Alpha Condé a bénéficié, en France, de prestations de luxe (logement, transports, versement d’argent présumé...) payées par des entreprises françaises qui ont des intérêts dans l’industrie minière guinéenne.

Au centre des interrogations, la jouissance d’un vaste appartement du XVIIe arrondissement de Paris, ainsi que l’emploi régulier, pour plusieurs dizaines de milliers d’euros, de compagnies de limousines de luxe pour ses déplacements dans la capitale: "On parle de prestations particulièrement coûteuses qui ne correspondent pas au salaire de 800 € mensuels déclarés par Mohamed Alpha Condé en tant que chargé de mission", déplore Grégory Mathieu, secrétaire général de l’ONG Fondation pour la gouvernance et la démocratie.

Un train de vie pompeux !

Grégory Mathieu indique aussi que de nombreux témoignages assurent que Mohamed Alpha Condé utiliserait régulièrement des jets privés afin de relier des destinations exotiques où il séjournerait au sein d’établissements hôteliers de grand luxe.

De par sa mère, Alimata, soeur aînée de la célèbre chanteuse Aïcha Koné et fille d’un ancien député proche d’Houphouët-Boigny, Mohamed a des ascendances ivoiriennes qui le rattachent à la grande chefferie sénoufo.


Ses études l’amènent à Paris puis aux États-Unis, à Boston et à Glendale (Arizona), d’où il sort avec un MBA de la Thunderbird School of Global Management, considérée comme la meilleure école de commerce du pays. Il a travaillé au sein de plusieurs multinationales américaines dans l'automobile, industrie pharmaceutique, conseil… Mohamed a aussi travaillé au Brésil tout, puis en Grande-Bretagne et aux États-Unis. C'est en 2010 qu'il rejoint son père, alors en pleine campagne électorale. Depuis la victoire de celui-ci, il est son chargé de mission (Source : Jeune Afrique).

Ne faut-il pas craindre qu'en payant le fils, on achète pas le père?



Articles les plus lus
02