Syrie : Barack Obama accuse Vladimir Poutine

Par Gary SLM
Publié le 29 septembre 2015 à 15:07 | mis à jour le 29 septembre 2015 à 15:07

Hier lundi 28 septembre 2015 à la tribune de l'Assemblée Générale de l'ONU, Barack Obama et Vladimir Poutine se sont rejetés la faute mutuellement, réalisant enfin qu'ils sont la cause principale du chaos qui prévaut depuis près de quatre ans en Syrie. Tandis qu'Obama condamne le soutien apporté par la Russie à Bachar Al-Assad, Poutine quant à lui trouve des arguments que Le Monde.fr révèle ici pour défendre son allié syrien.

D'Obama et Poutine, qui écouter?

Pour Vladimir Poutine, le président russe, la menace de l’Etat islamique, est plus à prendre au sérieux que d'axer les reproches à lui faits sur son soutien au " tyran" syrien. Il pense même que sans ce soutien, la situation " serait pire " vu que l’État islamique tient une moitié du territoire syrien mais demeure de loin moins meurtrier que le régime. Selon Barack Obama, ce soutien n'aura de sens que si la Russie participe à une « large coalition internationale » pour lutter contre l’EI, semblable à « celle contre Hitler » au cours de la seconde guerre mondiale, mais pas sans le régime de Bachar Al-Assad: " Nous pensons que c’est une énorme erreur de refuser de coopérer avec le gouvernement syrien et ses forces armées, qui tiennent courageusement tête au terrorisme. "

En clair, Barack Obama, a dit souhaiter une coopération avec l’Iran et la Russie, mais il maintient l’exigence du départ de M. Assad: " Nous devons reconnaître qu’après tant de sang versé et de carnages il ne peut y avoir un retour au statu quo d’avant la guerre. "

Sacré Bachar Al-Assad!

Voilà près de quatre ans que le président syrien supporte contre le monde entier une guerre horrible. Quelles sont ses motivations véritables? Qu'est-ce qui fait sa force?





Articles les plus lus