Côte d’Ivoire : Malgré les 100 millions, Affi N’Guessan (FPI) lance "je donne pour le changement"

Affi N’Guessan, président du FPI, en plus des 100 millions CFA qu’il a reçus de l’Etat de Côte d’Ivoire pour sa campagne, a lancé « je donne pour le changement », une campagne pour inciter les militants et sympathisants de son parti à aider à financer sa campagne dans le cadre de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

Affi N’Guessan (FPI) veut toujours plus d'argent pour sa campagne

Malgré le boycott de l’élection présidentielle par ses camarades dissidents, Pascal Affi N’Guessan, ancien Premier ministre de l’ex-président Laurent Gbagbo a décidé de briguer la magistrature suprême dans son pays la Côte d’Ivoire. Alors même qu’il ne semble avoir aucune chance de l’emporter contre le président sortant Alassane Ouattara, l’ancien détenu dans les prisons du nord de la Côte d’Ivoire cherche à faire entrer plus d’argent dans les caisses de son parti pour financer ses déplacements.

Récemment, le gouvernement ivoirien a accordé 100 millions de FCFA à chacun des 10 candidats à l’élection présidentielle du 25 octobre 2015. Pour le patron du Front Populaire Ivoirien, cette somme ne semble pas assez. Pour preuve, il vient de lancer une campagne aux dons "je donne pour le changement".

Cette annonce a été faite samedi, à la place ‘‘CP1’’ de Yopougon, selon Abidjan.net. D’après cette source, le lancement de l’opération s’est fait en présence de Amani N'guessan Michel et de Konaté Navigué, vice-président et président de la jeunesse du Fpi.

Konaté Navigué veut la paix plus que tout

"Nous sommes venus lancer notre précampagne, ce matin, en notre qualité de directeur national de campagne chargé de la jeunesse du Fpi. Nous sommes à cette rencontre pour parler à la jeunesse ivoirienne et leur dire que l’heure est arrivée pour faire un choix", aurait lancé Konaté Navigué.

"Quel que soit le bord politique de chacun des jeunes ivoiriens, ils doivent sortir et voter massivement le 25 octobre. Faisons en sorte que la tension ne perdure pas et que la paix et la stabilité puissent revenir après les élections. Parce que s’il n’y a pas de stabilité, s’il n’y a pas de paix, il n’y aura pas de travail et s’il n’y a pas de travail c’est la jeunesse qui en pâtit, et là, c’est le pays, c’est ma nation qui s’écroule », aurait encore affirmé le président des jeunes du FPI, visiblement plus intéressé par la paix dans le pays que par la victoire de son candidat à l’élection présidentielle.

Au FPI, la camp proche de l’ancien chef d’État Laurent Gbagbo est contre cette candidature d’Affi N’Guessan. D’après lui, le président Alassane Ouattara n’a pas fait le nécessaire pour créer les conditions d’une élection transparente. Les dirigeants de cette branche du Front Populaire Ivoirien considèrent leur ancien camarade en mission pour légitimer le pouvoir d’Alassane Ouattara qu’ils considèrent comme illégitime.

D’après eux, Affi N’Guessan bénéfice d’une liberté de mouvement et de ton contre sa candidature sous l’égide de leur partie pour donner du crédit à l’élection et légitimer le pouvoir pratiquement assuré de Ouattara qui en sortira. Selon eux, l’actuel président de la Côte d’Ivoire a été installé de force par la France du temps de Nicolas Sarkozy.

UEMOA, les banques étrangères dominent le marchés

UEMOA, les banques étrangères dominent le marchés

18:08

La commission bancaire de l’Union économique etmonétaire ouest-africaine (UEMOA) a rendu public […]

17:57
le coup de chapeau de la Fondation Mo Ibrahim à Macky Sall

le coup de chapeau de la Fondation Mo Ibrahim à Macky Sall

La fondation Mo Ibrahim vient de publier son indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique. Dans ce […]

17:57
Affaire

Affaire "libérez Gbagbo", Richard Kouassi écope de 15 jours de prison

Lors de la rencontre Éléphants - Lions de l'Atlas, Richard Kouassi avait déroulé une banderole […]

16:53
Apollo, les véhicules autonomes de Baidu explosent en 2018

Apollo, les véhicules autonomes de Baidu explosent en 2018

Apollo, les véhicules autonomes de Baidu, faisant partie d'un important projet national de […]

16:20
Démission de Mugabe, et si Alassane Ouattara avait raison...

Démission de Mugabe, et si Alassane Ouattara avait raison...

A l'ouverture du SARA 2017, Alassane Ouattara a appelé Robert Mugabe à partir du pouvoir "dans la […]

+