Marché des brasseries : Heineken et Castel se livrent une guerre sans merci en Afrique

Par Gary SLM
Publié le 09 octobre 2015 à 18:53 | mis à jour le 09 octobre 2015 à 18:53

Heineken espère bien s'imposer plus largement en Afrique, selon Jeune Afrique. En s'alliant à CFAO ( spécialiste de la distribution en Afrique) à Abidjan, le brasseur néerlandais s'attaque à nouveau à un bastion de Castel. Déjà leader au Nigeria, au Rwanda ou encore au Congo, le numéro trois mondial de la bière continue son expansion sur le continent. Retour sur une stratégie très incisive !

Heineken veut mettre fin au leadership de Castel en Afrique

Heineken lorgne de plus vers l'Afrique et n'hésite pas à s'y implanter au fur et à mesure. C'est donc une lutte sans merci que le brasseur s'apprête à livrer contre Castel, le leader sur le marché africain. En témoigne le lancement récent des travaux de sa prochaine brasserie dénommée Brassivoire en Côte d'Ivoire en partenariat avec CFAO (Heineken détient 51 % des parts et CFAO 49 %). L'usine sera livrée en 2017 et produira 1,6 million d’hectolitres de bière par an.

Roland Pirmez, Directeur Afrique, Moyen-Orient et Europe de l’Est se réjouit de la croissance du groupe sur le continent africain : « C’est une vraie réussite : notre activité est en croissance, nous sommes leader du marché et nous avons élargi notre portefeuille de marques.»

Heineken mise sur la forte croissance de la consommation en Afrique, d’environ 6 % par an. « La bière est l’un des premiers produits qui bénéficie de l’essor de la classe moyenne », souligne Julien Garcier, de Sagaci Research.

Selon vous, quel sera l'impact de l'expansion de Heineken en Afrique ?



Articles les plus lus
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Affaire "Ahoko": Ce que Antoinette Konan pense de Safarel Obiang