Présidentielle en Côte d'Ivoire : Charles Konan-Banny à l'épreuve du patronat

Par Gary SLM
Publié le 22 octobre 2015 à 10:58 | mis à jour le 22 octobre 2015 à 10:58

Charles Konan-Banny était l'invité du patronat ivoirien. La Confédération Générale des Entreprises de Côte d'Ivoire (CGECI) a convié l'ancien Premier ministre pour entendre ses propositions pour le milieu des affaires. Cette rencontre rentre dans le cadre de la campagne électorale pour l'élection présidentielle enCôte d'Ivoire prévue pour ce dimanche 25 octobre.

Charles Konan-Banny prône une politique fiscale souple

Charles Konan-Banny entend faire des patrons ivoiriens, des partenaires privilégiés en vue de booster l'économie ivoirienne, en allégeant la pression fiscale : « Pendant mon mandat, le gouvernement mettra en œuvre une politique fiscale flexible, prévisible et cohérente : l’élaboration d’une stratégie fiscale à court, moyen et long terme visant à garantir la compétitivité internationale des entreprises installées en Côte d’Ivoire. Les prélèvements fiscaux se feront en fonction de l’amélioration des pouvoirs d’achat. »

Aussi, l'ancien gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) souhaite redynamiser le secteur agricole : « Il faut industrialiser l’agriculture. Il faut transformer sur place nos produits agricoles pour éviter de dépendre des fluctuations des matières premières. »

Charles Konan-Banny est conscient du fait que cela ne pourra pas se faire sans le concours des patrons ivoiriens. C'est donc un renforcement du partenariat public-privé que le candidat indépendant propose à la CGECI dont le Président est Jean Kacou Diagou.


Pensez-vous que les propositions de Charles Konan-Banny sont de nature à insuffler une dynamique nouvelle à l'économie ivoirienne ?




Articles les plus lus