Centrafrique : Les élections présidentielles fixées au 13 décembre

Par Gary SLM
Publié le 29 octobre 2015 à 21:52 | mis à jour le 29 octobre 2015 à 21:52

Après avoir été reportées à cause des violences à Bangui, la capitale de la Centrafrique, les élections présidentielles et législatives devraient avoir lieu le 13 décembre prochain, selon la Commission électorale.

Les centres-Africains aux urnes le 13 décembre

Les parlementaires du Conseil National de la Transition (CNT) ont adopté en août dernier un projet de Constitution. Cette nouvelle Constitution va pouvoir être soumise par référendum à la population une semaine avant les élections, selon une information de la radio publique. Celle-ci souligne que le second tour de la présidentielle se fera, si besoin, le 24 janvier 2016.

En Centrafrique, (RCA), les troubles ont débuté avec la chute du président François Bozizé, en 2013. L’autorité de l’ex-chef d’État avait alors commencé à fléchir après sa réélection contestée, en 2011. À la fin de l'année suivante, plusieurs mouvements de rébellions du nord s’unissent pour former la Séléka, une coalition très hétérogène appuyée par des mercenaires étrangers.

Malgré la signature d’un accord de paix en janvier 2013, la Séléka, à dominante musulmane, s’empare de Bangui et renverse M. Bozizé en mars. Michel Djotodia, musulman et chef de la coalition, s’autoproclame dès le moment président pour une période de transition de trois ans.


Sous la pression internationale, la Séléka remet le pouvoir à un gouvernement de transition en 2014. Ce faisant, Catherine Samba Panza est depuis le 23 janvier 2014 le chef de l'État de transition en Centrafrique.




Articles les plus lus