Crash dans le Sinaï : Vladimir Poutine confirme l'attentat et promet de sévir

Par Gary SLM
Publié le 17 novembre 2015 à 12:47 | mis à jour le 17 novembre 2015 à 12:47

Vladimir Poutine a admis pour la première fois ce que les Américains et les Britanniques avançaient depuis le début : le crash de Metrojet dans le Sinaï est un attentat. Confirmé par les services de renseignements russes (FSB), le chef de l'Etat russe a non seulement reconnu ce fait mais a surtout promis de punir sévèrement les auteurs de cet acte impardonnable.

Vladimir Poutine veut frapper fort

En représailles à l'attentat qui a frappé l'Airbus A321 de Metrojet, Vladimir Poutine entend réagir le plus sévèrement possible. Le locataire du Kremlin (du nom de la Présidence de la République en Russie) fonde sa décision sur la charte des Nations unies : « En conformité avec l’article 51 de la charte des Nations unies, qui prévoit le droit des Etats à la légitime défense (…) Tous ceux qui essaient d’aider les criminels doivent savoir qu’ils en subiront les conséquences. »

Vladimir Poutine n'a pas manqué d'indiquer qu'il traquerait les coupables de cet attentat jusque dans leurs derniers retranchements : « Nous allons les chercher partout où ils peuvent se cacher, nous les trouverons partout dans le monde et nous les punirons », rapporte le journal Le Monde.

Revenant sur les causes du crash de Metrojet, Alexandre Bortnikov, le chef du FSB, a déclaré ce qui suit : « une bombe artisanale d’une puissance de 1 kg de TNT a été déclenchée pendant le vol, après quoi l’avion s’est brisé en l’air en plusieurs morceaux ; ce qui explique la grande distance des éléments du fuselage retrouvés. »

Rappelons que le crash de l'avion de la compagnie russe qui a eu lieu en Egypte avait coûté la vie à 224 personnes dont 217 passagers et sept membres d'équipage.


Que pensez-vous de la décision de Vladimir Poutine ?