Livre : Rencontre avec Dr Raoul DAGAUD pour «Raison d’être»

Rencontre avec le Dr Raoul DAGAUD, Enseignant-Chercheur en Philosophie à l’Université Félix Houphouët-Boigny (République de Côte d’Ivoire), auteur d’un essai intitulé Raison d’être. David Gone, l’épopée d’un héros ivoirien.

Dans quel pays habitez-vous ?

Permettez-moi de saluer les lecteurs et tous ceux qui liront cette interview. Je réside en ce moment en Côte d’Ivoire, mon pays, précisément à Abidjan.

Dr DAGAUD, présentez-nous votre ouvrage «Raison d’être» ?

«Raison d’être» est un Essai d’études politiques paru le 16 novembre dernier (2015) à Edilivre, et qui tente de résoudre la difficulté à vivre un paradigme politique original où les peuples dominés arrivent excellemment à s’affranchir des jougs méchants, se développent et aident l’humanité à mieux se porter dans son ensemble. La Côte d’Ivoire, par exemple, connaît des divergences profondes en ce moment du fait de son président Laurent Gbagbo, fils du pays, déporté à la Haye, à la Cour Pénale Internationale (CPI), tandis que Monsieur Alassane Dramane Ouattara, imposé par la France et les Etats-Unis, après des bombardements de la Force Licorne et de l’ONUCI qui appuyaient dans les airs les rebelles de ce dernier, maintient dans les prisons et autres lieux obscurs du pays les partisans dits « irréductibles » du président Laurent Gbagbo.

Dans ces conditions politiques macabres, de défiance et de méfiance maladive, quel sens original donné à la vie de notre jeune nation ? Nous voulons ici sauver la réputation et la renommée de la Côte d’Ivoire, réconcilier ses fils et ses filles pour préserver l’unité du pays, le développer, réparer ses erreurs et veiller à ne plus assister en Afrique à une odyssée funeste politique semblable à celle que la Côte d’Ivoire a connue en 2010-2011. Mais, pour y arriver, il faut prendre soi-même rendez-vous avec la Nation en s’engageant en politique pour rétablir l’ordre politique et national, par des actions audacieuses, réfléchies et bien orientées. Ce livre, en toutes ses parties, ne s’est pas éloigné de ce sens.

Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?

L’écriture de ce livre obéit à deux motivations personnelles fondamentales. La première révèle le profond souhait de voir les pays africains dont l’actualité politique dit pratiquement la même chose (guerres, rebellions, déficit démocratique, divisions criardes…), connaître enfin la paix qui s’avère être leur libération de tout joug inique, tant au niveau des ex-colonisateurs qu’au niveau interne à savoir, des Dirigeants politiques africains indécis et perplexes quant au combat à mener pour le développement et l’émancipation vraie du continent, à travers les pays dont ils ont la lourde responsabilité.

La seconde motivation est en fait un exposé des raisons justificatrices de notre entrée en politique, notre «Raison d’être» aussi. Certains entrent en politique avec des armes et des bruits de bottes, d’autres y viennent par l’écriture consciente. Nous nous réclamons de cette deuxième catégorie. Par ricochet, c’est une invite à toutes celles et à tous ceux qui sentent brûler en eux cet appel divin et sociétal à se hâter de venir jouer leur partition dans cette arène politique, pour le bien-être de nos frêles Etats.

A quel lecteur s’adresse «Raison d’être»?

Au regard des thèmes tant divers que multiples abordés dans l’ensemble de l’ouvrage, il va de soi que l’œuvre n’a pas de coloration raciale, partisane, ethnique, idéologique, géopolitique et religieuse outrancière. Tout citoyen du monde y trouve son compte. Seulement les peuples africains beaucoup atteints par la paupérisation et par conséquent, beaucoup fragilisés gagneraient à épouser la vision que renferme ce livre, d’autant plus que c’est celui qui a besoin d’être secouru qui crie à l’aide et saisit la solution qui pourrait soulager sa souffrance et même l’enrayer pourquoi pas.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Le message fort que je veux partager ici dans l’ouvrage à la face du monde est tout simple : tout est possible aussi pour l’Africain ! C’est ce que j’essaie de traduire de manière épique à travers le sous-titre David Gone, l’épopée d’un héros ivoirien, je pourrais même dire d’un « héros africain », bref que quelque soit la hauteur et la puissance de l’obstacle à la libération de la Côte d’Ivoire, en ce moment en proie à un profond malaise sociopolitique, et plus tard de l’Afrique, on peut par la grâce manifeste de Dieu arriver à vaincre et donc à surmonter cet obstacle.

Comme au temps du célèbre roi d’Israël, David, le personnage principal « Oyinene » qui signifie « bien venu » en dida (langue locale ivoirienne), plus loin dans l’œuvre baptisé « David » (bien-aimé), justement pour terrasser le « Goliath » qui défie avec arrogance, obstination et un zèle amer ce pays de paix, de fraternité et d’hospitalité. La puissance étatique et occulte qui se cache pour mieux tirer les ficelles et faire ainsi souffrir le pays, est le Goliath qui tombera en Côte d’Ivoire et en Afrique par la foi indéfectible d’un fils du pays, en ce moment dans le peuple : David Gone ou le héros bien-aimé ! C’est ici la dimension littéraire prophétique de l’œuvre.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je l’ai mentionné dans le chapitre qui traite des « Artistes africains : le génie et la misère » en indiquant cette source d’inspiration intarissable, saine et porteuse de vraie paix, à savoir Dieu ! Ma relation avec le Fils de Dieu, JESUS-CHRIST de Nazareth, me convainc chaque jour que je passe ici-bas que rien n’est impossible à celui qui place son entière confiance en Dieu par Lui, même en politique. D’ailleurs, c’est dans ce champ que Sa Grandeur peut être plus expressive et Sa Gloire, mieux rendue. Recevoir du Ciel une mission pour le salut de ses semblables, est une pure grâce et le témoignage de l’amour inconditionnel du Créateur pour tous les Hommes. L’Europe en ce moment éprouvée par le terrorisme gagnerait à s’ouvrir de tout cœur à JESUS-CHRIST !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Après «Raison d’être», je publierai Dieu voulant, un Essai d’Etudes éthiques en abordant les questions d’immoralité, de variétés érotiques (homosexualité, vampirisme sexuel, nécrophilie, etc.) et réfléchir à des pistes qu’on pourrait emprunter pour guérir le cœur si pervers et inique de l’Homme. Les travers vécus en société proviennent en majeure partie du cœur de l’homme. En m’appuyant sur Le Marquis de Sade sur qui j’ai fait ma Thèse Unique de Philosophie, j’apporterai ma contribution au concert des Nations pour qu’on évite d’imposer aux Etats qui refusent de se « souiller », les mets vicieux des puissants. On peut guérir d’une perversion, il ne faut donc pas la propager par faiblesse et attitude défaitiste voire diabolique, je veux parler ici des déchaînés homosexuels par exemple. Ensuite, je publierai un roman, un recueil de poèmes et ainsi de suite selon que l’Esprit soufflera.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je tiens à remercier Edilivre, mon éditeur, pour l’aisance et le professionnalisme avec lesquels nous sommes parvenus à ce résultat remarquable, et aussi pour l’occasion que vous me donnez ici de déballer ma pensée intime. J’ai une pensée à l’endroit d’Afrique-sur7 qui, avec objectivité et sérieux, œuvre à l’émancipation d’une Afrique parfaite (7/7) (sourire) .Aux lecteurs, par ce grand déballage vous vous rendez compte que ce livre mérite d’être lu. Pour pasticher Charles Baudelaire, je dirai que dans ce livre, j’ai mis toutes mes joies, toutes mes peines, tous mes espoirs, toutes mes convictions…toute l’Afrique ! Veuillez-vous le procurer pour suivre événement après événement tous les épisodes de l’histoire d’un peuple qui s’écrit en ce moment. Bonne lecture à toutes et à tous !

Je vous remercie.

C'est par ici pour vous procurer «Raison d’être».

UEMOA, les banques étrangères dominent le marchés

UEMOA, les banques étrangères dominent le marchés

18:08

La commission bancaire de l’Union économique etmonétaire ouest-africaine (UEMOA) a rendu public […]

17:57
le coup de chapeau de la Fondation Mo Ibrahim à Macky Sall

le coup de chapeau de la Fondation Mo Ibrahim à Macky Sall

La fondation Mo Ibrahim vient de publier son indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique. Dans ce […]

17:57
Affaire

Affaire "libérez Gbagbo", Richard Kouassi écope de 15 jours de prison

Lors de la rencontre Éléphants - Lions de l'Atlas, Richard Kouassi avait déroulé une banderole […]

16:53
Apollo, les véhicules autonomes de Baidu explosent en 2018

Apollo, les véhicules autonomes de Baidu explosent en 2018

Apollo, les véhicules autonomes de Baidu, faisant partie d'un important projet national de […]

16:20
Démission de Mugabe, et si Alassane Ouattara avait raison...

Démission de Mugabe, et si Alassane Ouattara avait raison...

A l'ouverture du SARA 2017, Alassane Ouattara a appelé Robert Mugabe à partir du pouvoir "dans la […]

+