Côte d'Ivoire : pour Laurent Gbagbo, le FPI va-t-il se réconcilier ?

Le parti de Laurent Gbagbo est en proie à plusieurs turbulences qui ont fortement entamé sa cohésion. Deux tendances se disputent le contrôle du parti : les "pro Affi" d'un côté et les "pro Gbagbo ou rien" de l'autre. Mais certains partisans de l'aile radicale pro-Sangaré auraient décidés de rejoindre Affi, nous rapporte Abidjan.net, qui cite Le Sursaut.

Laurent Gbagbo peut-il ramener la paix au FPI ?

Le Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti crée par Laurent Gbagbo, est plongé dans une crise depuis la chute de son fondateur. Les deux tendances qui se sont formées continuent, chacune de son côté de multiplier les stratégies pour faire fléchir l'autre bord. La tendance modérée dirigée par Affi N'Guessan est celle qui est officiellement reconnue par les autorités ivoiriennes. A côté d'elle, il y a le groupe dirigé par Aboudramane Sangaré qui n'a d'autres aspirations que la libération de Laurent Gbagbo et de tous les prisonniers politiques.

Mais selon certaines sources, des négociations seraient en cours entre les deux factions rivales. Objectif : se réconcilier au nom de l'intérêt supérieur du FPI. Et ces sources de révéler que : « Loin de ce qui se dit dans la presse, le rapprochement entre les deux tendances évolue. Les tractations souterraines vont bon train. Beaucoup de frondeurs sont favorables et se préparent pour les législatives. »

Ces cadres qui prépareraient un ralliement massif à la tendance Affi auraient décidé de tourner le dos aux divergences internes pour prendre une part active aux élections à venir, au risque de sacrifier leur carrière politique. « Affi n’a jamais trahi. Il faut impérativement tourner cette page honteuse pour engager de nouveaux défis pour le parti », diraient-ils.

Il revient donc à ces deux tendances du FPI de trouver un compromis afin de travailler main dans la main, au risque de disparaître face à la machine du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Pensez-vous qu'un jour le FPI pourra taire ses divergences et retrouver son entente d'antan ?