Le pape François s'apprête à faire un voyage risqué en Afrique

Par Gary SLM
Publié le 24 novembre 2015 à 17:11 | mis à jour le 24 novembre 2015 à 17:11

A l'occasion de sa première visite en Afrique, qui se déroulera du 25 au 30 novembre, le pape François ira au Kenya, en Ouganda puis en Centrafrique.

Un long périple pour le pape François

Son périple s'inscrit dans le contexte tendu des attentats de Paris et de la prise d'otages de l'hôtel de Bamako, alors que le jihadisme déstabilise le nord du continent africain. Dimanche 29 novembre, il ouvrira la porte sainte de la cathédrale de Bangui, en anticipation du début du jubilé de la miséricorde le 8 décembre. "S'il ouvre la Porte sainte à Bangui, pour la première fois, un jubilé commencera en périphérie. C'est la meilleure synthèse du magistère de ce pape, toujours aux côtés des pauvres", a commenté à l'AFP le père Giulio Albanese, expert de Radio Vatican sur l'Afrique.


Parmi les autres étapes importantes du voyage du pape en Afrique : l’actualité de la COP 21, la conférence de Paris sur le climat. Il se rendra également dans le grand bidonville de Kangemi à Nairobi, où il rencontrera les mouvements populaires engagés contre la pauvreté, et dans un centre caritatif à Nalukolongo en Ouganda. "Le problème de l'exclusion sociale est fragrant dans ces deux pays. Au Kenya, 75% de la richesse est détenue par 1% de la population", a relevé le père Albanese.






Articles les plus lus