Guillaume Soro lâché, peut-il s'en sortir tout seul ?

Guillaume Soro est dans l'impasse. Entre scandale et démêlés avec la justice française, le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire défraie la chronique en ce moment. Le chef du Parlement ivoirien use d'une communication 360° pour se sortir des affaires dans lesquelles il est embourbé : prétendu coup de fil à Djibril Bassolé ou encore l'affaire Michel Gbagbo.

Guillaume Soro trahi par un service de communication défaillant

Guillaume Soro est un "geek" (nom donné à une personne passionnée du web). On a pu s'en rendre compte encore plus ces temps-ci. Son système de communication très axé sur les réseaux sociaux s'est mis en branle. Tous azimuts, ses communicants se sont attelés à répondre après la diffusion sur Internet de la bande-son qui l'incrimine. Mais force est de constater qu'ils s'y sont pris de la mauvaise des manières. En essayant de blanchir leur mentor, l'équipe de Soro a plutôt fortement contribué à l'enfoncer. Analysons au cas par cas les lacunes de l'équipe de communication de Guillaume Soro.

Théophile Kouamouo, journaliste d'investigation camerounais, publie sur Internet un enregistrement audio où l'on entend deux personnes préparer le soutien à apporter au RSP dans son coup d'État au Burkina Faso. Il s'agirait de Guillaume Soro et de Djibril Bassolé. D'une durée de seize minutes et trente-deux secondes, cet enregistrement se propage sur la toile à la vitesse de la lumière. L'opinion publique est choquée et les réactions ne se font pas attendre. Mais quelle fut la réaction du camp Soro ?

Franklin Nyamsi, porte-plume de Guillaume Soro, est celui qui portera la première réplique. Dans une déclaration publiée sur son propre compte Facebook et relayée par le site web du PAN, Nyamsi n'hésite pas à "tirer" sur Théophile Kouamouo. Il s'efforcera maladroitement à évoquer la forme et non le fond de l'affaire, en accusant le camp Gbagbo d'être l'instigateur de ce complot. Il n'a manqué que le Bon Dieu sur la liste des accusés par Nyamsi. Mais coup de théâtre, quelques jours après la diffusion de la bande-son, le camp Soro publie un autre enregistrement audio de quatre minutes qui serait la version originale de l'autre. Amateurisme des spin doctors ou bluff ? La question reste posée.

Ce qu'il faut noter, c'est que cette seconde bande-son est peu crédible. Elle laisse croire que Soro s'écoute lui-même puisqu'on ignore sa provenance. Elle n'est pas plus authentifiée que la première et sonne comme une envie de se rattraper de l'accusé. Le supposé Soro y déclare qu'il a envie de garder de bonnes relations avec Zida, pour ne sait-on jamais, être protégé par lui un jour. Un peu comme s'il sentait que la roue allait inévitablement tourner à un moment ou à un autre et qu'il aura besoin de protecteur.

Cette seconde conversation, si elle est la bonne, prouve surtout que Soro a au moins été interrogé sur ce qu'il pouvait faire pour aider ses amis d'hier, alors empêtré dans ce qui sera appelé le Coup d'État le plus nul au monde. L'homme qui parle se comporte comme s'il était en train de démentir une accusation qui lui a déjà été portée alors que l'opinion n'avait pas encore pris connaissance de son implication dans cette affaire.

Moussa Touré, le communicant en chef de Soro, déclarait à propos de cette bande-son : « L’affaire est pour le moment du domaine de la clameur publique. Si les autorités officielles du Burkina Faso portaient une telle accusation, M. Guillaume Kigbafori Soro aurait une réaction officielle. »

Seulement, alors qu'il n'y a pas encore eu de procédure officiellement annoncée, Guillaume Soro vient démentir sur Twitter en postant :« Je savais que ça allait être dur! Mais je ne savais pas qu'on irait si loin! Grossier! #Fake #gks.»

A moins de parvenir par la diplomatie à convaincre le Burkina de ne donner aucune suite judiciaire à cette affaire, Soro Guillaume aura du mal en sortir indemne.

Guillaume Soro de nouveau dans l'affaire "Michel Gbagbo"

Dans l'affaire Michel Gbagbo, Soro Guillaume répond n'avoir reçu aucune convocation. Prévue pour ce mardi 24 novembre, l'audition demandée par la Juge Sabine Khéris n'a pas eu lieu. Soro est par ailleurs en déplacement à Londres sur invitation du parlement britannique. Franklin Nyamsi, dans une interview accordée à la chaîne de télévision en ligne EburnieNewsTV, dénonçait la violation des formes légales en ce qui concerne l'envoi d'une convocation.

Selon lui, la justice française aurait dû adresser cette convocation au Ministère des Affaires étrangères de Côte d'Ivoire qui à son tour l'aurait transmis au Ministère de la Justice. Une fois cela fait, une commission rogatoire devrait être mise en place pour statuer sur la question avant de faire parvenir ladite convocation au sieur Guillaume Soro.

Rappelons que Michel Gbagbo, fils de l'ex-chef de l'État ivoirien Laurent Gbagbo, a porté plainte devant la justice française pour traitements inhumains et dégradants contre Guillaume Soro et certains Com'zones. Détenu à Bouna (au Nord-Est du pays) après la chute de son père, Michel Gbagbo a passé plusieurs mois dans les geôles de cette partie du pays. Aussi, le fait d'être né d'une mère française lui a permis de se présenter en justiciable devant les instances judiciaires françaises.

Comme Abidjan et ses réseaux habituels (RTI, Le Patriote, Fraternité Matin) restent sourds et muets face à la tempête qui pourrait emporter Soro, ce dernier qui s'était attaché les services d'une vingtaine de personnes pour sa communication se bat comme un diable pour se disculper, abusant à souhait du dicton qui dit que la meilleure défense est l'attaque. Seulement, les Soro attaquent tout le temps sans jamais vraiment se défendre. Ils attaquent mal, puisqu'ils ne visent que les Gbagbo, qui s'ils étaient si ingénieux, se seraient tirés du tourbillon qui a emporté leur régime.

La première écoute téléphonique est en cours d'authentification, et les personnes qui l'ont rendue publique attendent la plainte de Soro annoncée par Franklin Nyamsi pour lui porter le coup de grâce.

Guillaume Soro réussira-t-il à sortir indemne de cette situation ?

Mouvement d’humeur des étudiants pour exiger le paiement de  leurs bourses

Mouvement d’humeur des étudiants pour exiger le paiement de leurs bourses

15:02

Les étudiants de l’Université Abdou Moumouni de Niamey au Niger étaient dans les rues de la […]

13:22
Interpellé à l'aéroport FHB, Lobognon fustige le régime Ouattara

Interpellé à l'aéroport FHB, Lobognon fustige le régime Ouattara

En partance pour Haïti, Alain Lobognon avait brièvement été interpellé à l'aéroport FHB par […]

12:03
Processus électoral, Seydou Nourou Ba (CCPE) promet s’ouvrir à l’opposition

Processus électoral, Seydou Nourou Ba (CCPE) promet s’ouvrir à l’opposition

Seydou Nourou Ba, le nouveau président du Cadre de concertation sur le processus électoral (CCPE) […]

11:37
La date du second tour de la présidentielle (enfin) connue

La date du second tour de la présidentielle (enfin) connue

Fin du suspens en Liberia. À l'issue d'une plénière, la Commission électorale a annoncé ce […]

11:15
Les députés suspendent l'adoption du budget 2018

Les députés suspendent l'adoption du budget 2018

Le Secrétaire d’Etat Moussa Sanogo, était, ce mardi, devant l'Assemblée nationale pour […]

+