Côte d'Ivoire : formelle, la CPI tranche pour "monsieur Gbagbo..."

Par Gary SLM
Publié le 28 novembre 2015 à 10:31 | mis à jour le 28 novembre 2015 à 10:31

La CPI (Cour Pénale Internationale) vient de lever toute ambiguïté sur le cas de l'ex-chef de l'Etat ivoirien Laurent Gbagbo. Les Juges chargés de gérer le dossier ont rejeté la requête de la défense et décidé d'un commun accord que le prévenu est apte à prendre part à son procès prévu pour le 28 janvier 2016, a-t-on appris de rfi.

La CPI déboute la défense et maintient la date du procès de monsieur Gbagbo

La CPI entendra bel et bien l'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo le 28 janvier prochain. Les Juges de cette haute instance internationale de justice considèrent que Gbagbo est bien portant. Fadi El Abdallah, le porte-parole de la Cour a déclaré à ce propos que : « Les experts ont considéré à l’unanimité que monsieur Gbagbo est apte au procès, qu’il a toutes les capacités nécessaires pour comprendre le procès, pour donner ses instructions à la défense. »

Sur l'affaire Gbagbo, la CPI a rendu public un communiqué dans lequel elle apporte des précisions sur le rapport des experts : « Les experts ont souligné une grande amélioration de l'état de santé de M. Gbagbo et observé qu'il ne souffre plus du syndrome de stress post-traumatique ou du syndrome d'hospitalisation. Compte tenu des conclusions unanimes des trois experts nommés, M. Gbagbo est physiquement et mentalement en mesure d'assister à son procès et de suivre son déroulement

Rappelons que la défense par l'entremise de Me Emmanuel Altit avait soulevé la question de l'état de santé délétère de son client pour souhaiter le report de la date du procès. Le célèbre avocat avait avancé les arguments suivants : « le Président Gbagbo est malade, fatigué et fragile et ses pathologies n'ont pas disparu. »

Poursuivi pour crimes contre l'humanité pour sa présumée implication dans l'enlisement de la crise post-électorale et les violences qui s'en sont suivies, Laurent Gbagbo comparaîtra devant la CPI le 28 janvier prochain.


Que pensez-vous de la décision de la CPI ?




Articles les plus lus