Côte d'ivoire : Alassane Ouattara met fin au séjour de 44 ivoiriens en Libye

Par Gary SLM
Publié le 28 novembre 2015 à 11:08 | mis à jour le 28 novembre 2015 à 11:08

Alassane Ouattara a intimé l'ordre il y a quelques jours à ses collaborateurs de faire rapatrier 44 ivoiriens en situation irrégulière en Libye. Les autorités ivoiriennes en charge de ce dossier ont traduit en acte les consignes du chef de l'Etat ivoirien. Les immigrés ivoiriens sont arrivés de Libye dans la soirée du vendredi 27 novembre, rapporte Abidjan.net .

La Côte veut combattre l'idée de l'immigration clandestine chez ses ressortissants

La Côte d'Ivoire a favorisé le rapatriement de 44 de ses ressortissants vivant en Libye et qui tentaient de traverser la mer méditerranée en vue de se rendre en Europe, selon une information de l'AFP. En charge du dossier, Aly Coulibaly, le ministre ivoirien de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, a conduisait la délégation officielle et justifié la décision du Président ivoirien : « Le président ivoirien (Alassane Ouattara) a pris cette décision parce qu'il a toujours été choqué par les images de milliers de jeunes migrants dont beaucoup d'Africains, morts dans la Méditerranée.»

Aussi faut-il le rappeler Alassane Ouattara avait déjà fait connaître sa position sur l'immigration clandestine des Africains en août dernier lors du New York Forum Africa (NYFA) qui s'est tenu à Libreville (Gabon) : « Il faut régler le problème à la racine: nous, les responsables africains, nous devons prendre les mesures nécessaires par rapport à notre jeunesse. »

Au nom des bénéficiaires de ce geste du gouvernement ivoirien, Ali Diarrassouba a exprimé ses remerciements et n'a pas manqué de qualifier leur séjour en Libye d'enfer eu égard aux difficultés rencontrées dans leur pays d'accueil.

La Libye est devenue l'un des endroits les plus prisés par les migrants mais surtout des passeurs. La proximité de ce pays avec l'Europe avec qui il est séparé par la Méditerranée suscite l'intérêt des migrants qui sont prêts à tout pour rejoindre l'Europe même au péril de leur vie. Comme quoi : "la mort dans la mer est préférable à mort dans la misère qui ferait la honte de sa mère", dixit le chanteur ivoirien Ismaël Isaac, extrait de son dernier album. La chute du Colonel Mouammar Kadhafi a rendu davantage les frontières libyennes poreuses.


Que pensez-vous de cette décision de l'Etat ivoirien ?




Articles les plus lus