Côte d'Ivoire : Ecobank et PIC veulent porter le coup fatal à Thierry Tanoh

Par Gary SLM
Publié le 30 novembre 2015 à 19:00 | mis à jour le 30 novembre 2015 à 19:00

Le feuilleton judiciaire qui oppose Thierry Tanoh à ses anciens employeurs en l'occurrence Ecobank et le fond de pension sud-africain PIC est loin d'être déterminé. Alors que les choses semblent largement tourner en l'avantage du banquier ivoirien, Ecobank et PIC veulent inverser la tendance, rapporte Jeune Afrique.

Ecobank et PIC continuent de pousser

Ecobank et PIC ont déposé le dossier qui les oppose à Thierry Tanoh sur la table de la Cour Commune de Justice et d'Arbitrage (CCJA) de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (Ohada) qui a son siège à Abidjan (la capitale économique de la Côte d'Ivoire). Objectif : remettre en question les décisions de justice rendues par le Tribunal de Commerce d'Abidjan et le Tribunal du Travail de Lomé qui avaient condamnés les ex-employeurs de Thierry Tanoh à lui verser des dommages-intérêts.

Ecobank a commis Samuel Ayim, le Secrétaire général du groupe pour gérer cette affaire. Aidé en cela par le cabinet Dogue-Abbe Yao et Associés et Emmanuel Ikazoboh, président du conseil d’administration d’Ecobank, il aura la lourde tâche de convaincre cette haute instance de justice internationale avec des arguments convaincants. Quant à PIC, le sud-africain s'en est remis aux cabinets français Jeantet et Chauveau pour défendre sa cause.

Rappelons que Thierry Tanoh avait été limogé par Ecobank en mars 2014 alors qu'il occupait le poste de Directeur général. Son licenciement marquera le début d'un long épisode judiciaire. Thierry Tanoh avait obtenu dans deux procédures différentes, la condamnation du groupe panafricain à lui verser respectivement 7,5 milliards de F CFA (11,4 millions d’euros) pour « diffamation, atteinte à la réputation, à la crédibilité et à l’honneur » et 5,7 milliards de F CFA pour licenciement abusif.

Depuis son départ d'Ecobank, Thierry Tanoh a pris ses quartiers à la Présidence de la République de Côte d'Ivoire. Secrétaire général adjoint de l'institution, il est chargé de conseiller le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara sur les questions économiques, financières, énergétiques mais aussi sur d'autres dossiers tout aussi importants.


Que pensez-vous de l'affaire qui oppose Thierry Tanoh à ses ex-employeurs ?




Articles les plus lus