Côte d'Ivoire : ça chauffe à la MACA. 60 détenus réussissent à s'évader

Par Gary SLM
Publié le 07 décembre 2015 à 09:29 | mis à jour le 07 décembre 2015 à 09:29

La MACA (Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan) vient d'enregistrer une énième évasion ce dimanche. Des dizaines de prisonniers ont pris la poudre d'escampette ce dimanche, selon des informations recueillies par Xinhua auprès de l'administration pénitentiaire.

La MACA souffre du surnombre et de sa sécurité défaillante

La MACA est désormais habituée à voir dérouler en son sein des évasions. La dernière en date remonte à hier. Au cours de cette journée, des prisonniers dont le nombre dépasse les 60 se sont fondus dans la nature en passant par dessus la clôture des bâtiments principaux de la prison sous le regard impuissant des gardes pénitentiaires en service ce jour-là. C'est un "fait insolite" qui pourrait choquer et même heurter la sensibilité de plus d'un quand on sait la facilité déconcertante avec laquelle les évadés ont commandité et mis à exécution leur coup.

Et du coup comme un refrain auquel les Ivoiriens sont désormais habitués, les autorités judiciaires annoncent l'ouverture d'une enquête qui selon elles permettra de faire la lumière sur cette affaire et débouchera sur l'incrimination et la sanction des personnes qui se seront rendus coupables de tels actes.

La MACA est devenue davantage un "no man's land" où règne en maîtres absolus des gangs qui font la loi au vu et au su du gouvernement ivoirien. Le cas du tristement célèbre prisonnier Yacou le Chinois en est l'exemple palpable. Outre la MACA, rappelons que les prisons de Bouaké (centre), de Korhogo (nord) et d'Agboville (sud) avaient été également le théâtre d'évasions massives. Et jusque là, l'Etat fait comme si de rien n'était face à l'incursion au sein de la société de personnes considérées comme dangereuses eu égard à leur réputation de récidiviste avéré.

Au lieu de prendre des fermes, la Côte d'Ivoire a opté pour le déploiement de plus de 2 000 gardes pénitentiaires composés notamment d'ex-combattants démobilisés. Vivement que le Président Alassane Ouattara et son équipe réfléchissent à comment décongestionner les geôles du pays qui sont surpeuplées.

Que pensez-vous de la décision du gouvernement de déployer 2000 gardes pénitentiaires issus des ex-combattants pour mettre fin aux évasions ?



Articles les plus lus