Côte d'Ivoire : la BRVM fait d'Abidjan la première place boursière d'Afrique

La BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières) se porte très bien. Située à Abidjan, en plein coeur du Plateau (le centre des affaires de la capitale économique ivoirienne), l'institution boursière est devenue la bourse la plus rentable en Afrique, selon un classement publié début décembre 2015, a-t-on appris auprès d'Abidjan.net qui cite ALERTE INFO.

La BRVM, une bourse à forte croissance

La BRVM respire la grande forme et sa marge de progression milite largement en sa faveur. Edoh Kossi Amenounvè, son Directeur général, a tenu à faire cas de ce fait notable : « Le 4 décembre dernier (2015), la Brvm (a été classée comme) la bourse la plus rentable en Afrique avec 18,8% de progression de son indice composite comparé aux autres bourses africaines, talonnée par le Botswana qui est à 10% . »

Le patron de l'organisme n'a pas caché sa satisfaction au regard de cette distinction qui vient récompenser tous les efforts visant à asseoir une structure moderne et compétitive. Il espère tout de même continuer sur cette lancée : « Nous espérons qu’au 31 décembre, la Brvm va confirmer sa position de la bourse la plus performante de tout le continent africain. »

En présence de la ministre ivoirienne déléguée à l'Economie et aux Finances, Kaba Nialé, la BRVM a inauguré une nouvelle salle de marché ultra-moderne qui pourrait rivaliser avec celle qu'on trouve sur les grandes places boursières mondiales. Ce qui montre sa volonté de passer un autre cap.

Toujours selon M. Amenounvè : « La vision des pères fondateurs n’a pas été trahie. La Brvm est entièrement électronique et les titres y circulent, en continu, une bourse conforme aux standards internationaux". Les investisseurs internationaux transitant sur ce marché représentent 25% des valeurs de transactions, depuis 2014, grâce à la mise en œuvre de la cotation en continu en septembre 2013. »

A la date du 9 décembre 2015, la BRVM est à 7.463 milliards de francs CFA en ce qui concerne la capitalisation du marché des actions, faisant doublement mieux que celle enregistrée fin 2012. Les titres échangés sur le marché s’élèvent quant à eux à 107 millions en volume, une hausse de 96% par rapport à 2014. La valeur des transactions est de 313 milliards de Fcfa, soit une hausse de 28% par rapport à 2014. C'est la Côte d'Ivoire qui abrite le siège.

Comment expliquez-vous la bonne santé de la place boursière d'Abidjan ?