Côte d'Ivoire : Joël N’guessan (RDR) tord le cou à l'alternance en 2020 et clash le PDCI

Par Gary SLM
Publié le 14 décembre 2015 à 17:47 | mis à jour le 14 décembre 2015 à 17:47

Joël N'guessan s'est évertué à faire la lumière sur la teneur des accords signés par les partis membres du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP, la coalition au pouvoir). Dans une déclaration rendue publique ce dimanche, le porte-parole du RDR a tenu à faire le point de la situation, rapporte Connection ivoirienne.

Joël N'guessan parle d'une alternance fondée sur le mérite

Joël N'guessan a fait d'entrée de jeu un état des lieux en ce qui concerne l'alternance 2020 initialement prévue au sein du RHDP. Le constat est sans appel et laisse présager déjà de nombreux points de divergence entre le Rassemblement Des Républicains (RDR) et le Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) : « Le Pdci-Rda estime qu’il est naturel que l’alternance en 2020 se fasse en faveur d’un cadre du Pdci-Rda. Le Rdr considère que l’alternance doit se faire au profit du meilleur des cadres du rassemblement des houphouëtistes. »

Rappelons qu'au second tour de l'élection présidentielle qui a eu lieu en 2010, l'ex-chef de l'Etat ivoirien Henri Konan Bédié (PDCI) avait appelé ses militants à voter massivement Alassane Ouattara (RDR). En 2015, les deux hommes avaient reconduit leur accord matérialisé par le fameux appel de Daoukro qui stipulait que le RHDP devait se ranger derrière le chef de l'Etat sortant. En contrepartie, le RDR et les autres partis membres de la coalition sont tenus de soutenir le candidat du PDCI pour l'échéance électorale de 2020.

Le chargé de communication du parti au pouvoir a étalé les intentions de ses alliés : « L’Udpci déclare sans hésitations que son leader, le docteur Mabri Toikeusse, est celui sur qui le Rhdp doit porter son choix dans le cadre de l’alternance. L’Upci de Gnamien Konan a déjà annoncé que ce dernier sera candidat à la présidentielle en 2020. »

Joël N'guessan et son parti n'ont pas la même vision des choses. L'homme a fait une confession qui pourrait faire grincer les dents quand il déclare : « Il ne s’agit pas de vouloir succéder pour succéder. Il faut en avoir la capacité. »


Croyez-vous en une alternance au profit du PDCI en 2020 ?




Articles les plus lus