Mali : la Plateforme joue la carte de l'apaisement avec l'armée française

Par Gary SLM
Publié le 28 décembre 2015 à 11:04 | mis à jour le 28 décembre 2015 à 11:04

La Plateforme était très remontée contre les forces françaises après l'opération Vignemale qui a causé la mort de douze soldats issus de ses rangs dans la nuit du 19 au 20 décembre. Après avoir récupéré le corps de ses combattants, elle a engagé une rencontre avec l'armée française à Gao pour aplanir leurs différends, nous rapporte l'AFP.

La Plateforme et les Français font la paix des braves

La Plateforme joue désormais la carte de l'apaisement en engageant des négociations avec l'armée française. Comme préalable à toute discussion, elle avait exigé des excuses de la part des autorités françaises et l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances du raid qui l'a endeuillé la semaine dernière. Elle s'est aussi engagée à reconsidérer sa position en récupérant ce samedi les corps de ses douze combattants tombés lors de ce raid. Malgré leurs volontés d'aplanir leurs différends, chaque partie reste tout de même campée sur sa position.

Tandis que le groupe d'autodéfense accuse la France d'avoir commis une bavure, un porte-parole de l'état-major français botte en touche cette accusation et soutient mordicus que : « Les forces françaises ont été confrontées à un groupe armé pendant quatre heures de combats extrêmement violents. »

Même si les deux protagonistes tardent à accorder leurs violons quant aux circonstances réelles du malheureux incident, il n'en demeure pas moins que la Pateforme ait pu récupérer ses morts et les inhumer. L'information a été confirmée par une source au sein de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma).

En tout état de cause, la Plateforme et les troupes dépêchées par l'Elysée sont condamnées à s'entendre car engagées pour la même cause : lutter contre le terrorisme et pacifier tout le pays notamment le Nord-Mali qui est une cible privilégiée des assauts terroristes. Toujours selon cette même source : « Ce qui est important, c'est la discussion entre les deux parties, qui ont un même ennemi, le terrorisme. »


Pensez-vous que cet incident pourrait-il créer un précédent entre la Plateforme et les troupes françaises ?



Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Carmen Sama a tout bouclé: Rafna en vente dès ce samedi