Guinée : fin de l'épidémie d'Ebola, les Guinéens s'apprêtent à festoyer

L'épidémie d'Ebola qui a fait des milliers de victimes en Guinée ne représenterait plus aucun danger. Après avoir observé à deux reprises la période d'incubation (42 jours) jusqu'à ce jour du 28 décembre, aucun nouveau cas n'a été déclaré. Il revient donc aux autorités guinéennes et à l’OMS de tirer officiellement les conclusions, nous rapporte africaguinee.com.

L'épidémie d'Ebola vaincue, les Guinéens peuvent souffler

L'épidémie d'Ebola a été bouté hors du pays du Président Alpha Condé. Cette fièvre hémorragique a débuté en décembre 2013 à Gueckédou dans le Sud-Est du pays avant de s'étendre au Libéria et à la Sierra-Leone ainsi qu'à d'autres pays mais dans une moindre proportion. Le dernier cas déclaré a été guéri par des équipes de Médecins sans frontières (Msf). Il s'agit de la petite Noubia, un nouveau-né de trois semaines, dont la mère a été emportée par l'épidémie dans la préfecture de Forécariah, près de la frontière avec la Sierre-Leone.

Mais depuis lors, c'est un véritable silence radio qu'on a pu observer. Dr Sakoba Keita, le coordinateur de la lutte contre Ebola, a annoncé que la Guinée fêtera la fin de l’épidémie ce mardi 29 décembre. Si d'ici là il n'y a pas eu une résurgence de cette fièvre meurtière comme au liberia et en Sierra-Leone, peuple guinéen pourra pousser un ouf de soulagement, lui qui a longtemps souffert de ce mal pernicieux. Au regard des stigmates de cette fièvre hémorragique à virus Ebola et selon toute vraisemblance, les populations seront toujours hantées par cette période assez triste de l'histoire de leur patrie.

Notons que l'OMS a recensé au moins 28 000 cas dont 11 000 décès causés par cette maladie. Ce bilan serait en-déçà des chiffres réels. Espérons donc que le traitement préventif et curatif soit mis en place au plus tôt afin de vaincre définitivement ce fléau.

Peut-on espérer vraiment que l'épidémie d'Ebola ait été vaincue définitivement ?