Centrafrique : Martin Ziguélé sort les muscles et réclame le recomptage des voix

Martin Ziguélé conteste les résultats du premier tour de l'élection présidentielle du 30 décembre dernier en Centrafrique. Le candidat du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) estime que le scrutin était entaché de fraude et exige donc le recomptage des voix, rapporte BBC Afrique.

Martin Ziguélé pointe du doigt l'ANE

Martin Ziguélé est très remonté contre les structures en charge de conduire le processus électoral notamment l'Autorité Nationale des Elections (ANE). Son parti, le MLPC a fait savoir la colère de son leader mais aussi ses exigences. Cette formation politique a décidé de saisir la Cour constitutionnelle auprès de qui elle va introduire une requête qui vise à exiger le recomptage manuel des voix. L'annonce a été faite via un communiqué signé des plus hautes instances du parti.

Martin Ziguélé et ses partisans affirment que l'organisme de « Des résultats globaux, mélangeant tous les jours différentes préfectures à des taux divers de dépouillement, rendant impossible tout suivi et tout contrôle. Il est impossible pour chaque candidat de vérifier que tous les suffrages portés sur sa personne, circonscription par circonscription, bureau de vote par bureau de vote, ont été effectivement et intégralement comptabilisés. »

En outre, M. Ziguélé s'aligne sur la position des deux tiers des candidats parmi les trente en lice qui avaient demandé l'arrêt du processus électoral et la reprise pure et simple de la présidentielle : « La manipulation et la confiscation de l'expression de la souveraineté du peuple ont chaque fois été par le passé le facteur principal de l'instabilité et de la régression de notre pays, déplore encore le parti, qui demande à ses militants de garder leur calme en attendant la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle. »

A l'issue du premier tour de cette élection de sortie de crise, Anicet Georges Dologuélé (23,8% des voix) et Faustin Archange Touadéra (19,4%) en sont sortis vainqueurs et attendent de s'affronter lors du second tour.

Selon vous, les griefs formulés par Martin Ziguélé sont-ils fondés ?