Mali : reçu par Ban Ki-Moon, Abdoulaye Diop porte la voix du Mali à l'ONU

Par Gary SLM
Publié le 12 janvier 2016 à 12:00 | mis à jour le 12 janvier 2016 à 12:00

Abdoulaye DIOP a été reçu le 8 janvier dernier au siège de l'Organisation des Nations Unies (ONU) par Ban Ki-Moon . C'était en marge de la cérémonie de présentation du rapport du Secrétaire Général des Nations Unies sur la situation au Mali devant le Conseil de sécurité, à en croire MAECI.

Abdoulaye Diop veut plus de soutien de la part de l'ONU

Le ministre Abdoulaye DIOP s'est envolé depuis le 07 janvier dernier pour New-York. Et pour cause, il doit prendre part à la présentation du rapport du Secrétaire Général des Nations-Unies sur la situation au Mali devant le Conseil de sécurité. Profitant de la tribune qui lui a été offerte devant le Conseil de sécurité ce 11 janvier 2016, le diplomate a réitéré la nécessité de faire appliquer l’Accord d'Alger pour un retour rapide de la paix sur le sol malien.

Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint chargé des opérations de maintien de la paix, a dressé un bilan mitigé de la situation sécuritaire dans ce pays d'Afrique de l'Ouest et confié : « Il faut cependant continuer à faire davantage. »Préoccupé par les retards accumulés dans la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles qui sous-tendent cet accord de paix, M. Ladsous s'inquiète de ce que « ceux-ci risquent de saper la confiance entre les différents partenaires ». Le cantonnement des opposants au régime de Bamako tarde à se mettre en place. Seulement deux sites sur onze sont en chantier.

Face à la multiplication des actes terroristes et les parades presqu'impunies des groupes jihadistes, le diplomate malien réaffirme donc la détermination « ferme et totale » de son gouvernement à aller à la paix. Toutefois, Abdoulaye Diop invite les membres du Conseil de sécurité à envisager un renforcement de la capacité opérationnelle de la Minusma en vue de l’adapter au contexte sécuritaire. « Nous devons prendre très au sérieux la menace terroriste dans la région du Sahel. »



Articles les plus lus